Publié le

Marvel’s Avengers : comment Crystal Dynamics assemble l’équipe de super-héros ultime

Le chef du studio, Scot Amos, explique la nouvelle vision que son équipe a des Avengers

En voyant les héros les plus emblématiques au monde réunis dans un même jeu, on pourrait penser qu’on sait à quoi s’attendre. Pourtant, après avoir pu assister à la présentation de Marvel’s Avengers à la gamescom 2019, rien n’est plus si évident. En effet, ce sont de véritables réinterprétations des personnages, avec de nouveaux pouvoirs, de nouvelles compétences et, du fait de leur histoire au sens large du terme, un monde qui les voit désormais sous un nouveau jour.

Le studio de développement Crystal Dynamics s’est donné pour mission de créer un jeu puisant dans tout ce que vous pensiez connaître afin d’aller bien au-delà.

« Nous mettons notre réputation en jeu ! », affirme Scot Amos, chef du studio. « Tout comme avec Lara Croft en 2013, nous voulons montrer au monde que nous sommes capables de présenter les choses d’une manière totalement nouvelle. »

Et cette intention de l’équipe transparaît clairement dans la version du jeu qui a été montrée lors du salon allemand. Bien que cinq studios travaillent simultanément sur le projet, Scot nous assure que tout fonctionne « presque comme par magie ».

« Sur ces cinq studios, quatre ont régulièrement travaillé ensemble par le passé, et le cinquième est un nouveau studio que nous avons nous-mêmes fondé, donc nous savons avec qui nous travaillons. Sans cette proximité, ce serait plus difficile. »

Mais alors, y a-t-il une équipe Thor, une équipe Hulk, et ainsi de suite pour chaque Avenger ?

« Pas tout à fait », explique Scot. « En interne chez Crystal Dynamics, nous avons une “équipe PET”, pour “player-enemy team” (équipe joueur-ennemi). C’est elle qui détermine intégralement l’apparence des personnages, leurs compétences et leurs styles de combat. Et puis il y a les compétences héroïques que vous avez pu voir dans la démo, que nous avons entièrement créées pour ce jeu. »

« C’était vraiment amusant à imaginer. Les gens s’attendent à ce que Thor lance son marteau, à ce qu’Iron Man vole en rase-mottes… Mais pas à ce qu’ils aient des lasers et des roquettes ! Du coup, qu’est-ce que ça permet de faire ? Il a déjà pu exister de telles versions des personnages du fait de leur longue histoire, mais nous avons décidé de les réunir de manière inédite. »

Avec un historique quasi hors pair dans lequel puiser, cela constitue un véritable défi de mettre tout cela à plat en y ajoutant une vision plus personnelle. Mais Scot et son équipe ont décidé de le relever pleinement, et ce, en travaillant main dans la main avec Marvel afin d’assurer l’authenticité des Avengers.

« Il y a une collaboration permanente entre Shaun Escayg, notre directeur créateur, et Bill Rosemann, vice-président et directeur créatif chez Marvel Games », dit Scot.

« Depuis le tout début, Marvel nous soutient vraiment et nous pousse à être à la fois fidèles et novateurs. Ça fait 80 années de création dans lesquelles puiser, pas juste pour le style de jeu des personnages, mais aussi pour leur apparence et la façon dont ils interagissent. »

« Ils nous ont donné la liberté d’aller dans notre propre direction tout en nous inspirant de cette longue histoire. Par exemple : “Tenez, vous vous souvenez de ce comic ou de cette planche où Hulk fait ci ou ça ? Et si vous vous en inspiriez ?” Forcément, on adore ça, parce que nous sommes avant tout des fans. »

Le jeu commence lors du « A-Day », une journée de célébration des Avengers. Mais à la suite d’un événement, ils ne sont plus considérés comme les héros qu’ils étaient autrefois et la vision que le monde porte sur eux est bouleversée. Naturellement, Scot et son équipe n’ont pas pris ce choix à la légère.

« Quand nous avons commencé à ébaucher l’histoire, nous avons dû prendre plein de choses en compte », explique Scot. « Dans notre jeu, nous voulions que les Avengers soient séparés et que le joueur les réunisse à nouveau pour que, en fin de compte, vous ne sauviez pas juste le monde, mais aussi les Avengers. Blessés et démoralisés à la suite du A-Day, ils ont perdu tout espoir parce qu’ils se sentent responsables de la destruction de San Francisco et considèrent avoir déçu leur leader, Captain America. »

« Par chance, l’équipe de Marvel Games nous a dit : “C’est génial ! Ça vous permettra de les fragiliser, puis de les remettre d’aplomb pour qu’ils refondent leur équipe, et ça donnera à voir les humains qui se cachent derrière les masques.” C’est l’une des raisons pour lesquelles les super-héros de Marvel ont toujours été aussi bien écrits : ils ont beau être des super-héros, ils ont des problèmes terre à terre à gérer. C’était un véritable plaisir de bâtir un jeu à partir de là. »

Marvel's Avengers on PS4 Marvel's Avengers on PS4Marvel's Avengers on PS4

 
S’il est vrai qu’aucun des personnages n’a représenté de défi particulier par rapport aux autres pour l’équipe créative, Scot précise que le plus difficile a été d’imaginer l’entremêlement du gameplay entre chacun d’eux.

« Que ce soit avec Thor, Widow, Hulk, etc., il y a vraiment plein de façons différentes de jouer, que ce soit la possibilité de voler, les armes à feu, les grappins, la force brute… Le véritable défi a été d’équilibrer ces différences afin qu’elles apportent toutes quelque chose au jeu sans que l’une semble trop puissante ou dominante, et sans jamais donner l’impression qu’il s’agit toujours du même personnage mais avec une apparence différente. »

Cette interrelation jouera certainement un rôle crucial dans le tout nouveau mode qui a été dévoilé : Warzones, un mode coopératif à quatre joueurs proposant des missions dans lesquelles vos amis et vous pourrez créer votre propre groupe d’Avengers à partir des personnages dont vous avez amélioré le niveau à travers les missions de héros de la campagne principale.

« C’est une expérience coopérative dans laquelle vous pouvez décider le rôle que vous allez jouer », dit Scot. « Par exemple, quelqu’un peut prendre Thor et s’occuper des dégâts de zone, tandis qu’un autre peut incarne Iron Man pour prendre de la hauteur ou mener la bataille frontalement avec Hulk. »

« Nous avons voulu que le mode Warzones soit suffisamment polyvalent pour que des amis d’un niveau inférieur à vous puissent vous rejoindre, même si vous utilisez vos propres personnages, dont vous avez déjà déverrouillé les avantages et les améliorations de haut niveau. Nous avons donc dû nous demander comment ajuster l’environnement de manière dynamique, de telle sorte qu’il soit possible d’avoir un Hulk de bas niveau et un Thor renforcé au maximum dans une même partie sans que ça semble totalement déséquilibré. »

Notre session de jeu du prologue de Marvel’s Avengers à la gamescom a été aussi réjouissante qu’explosive. Plus qu’un simple didacticiel, il s’agit d’une véritable présentation de chacun des Avengers, de leur rôle précis dans l’équipe, et des pouvoirs, armes et compétences qu’ils peuvent utiliser contre l’ennemi. Le tout, alors que le pont du Golden Gate de San Francisco s’effondre autour d’eux.

Conformément aux espoirs de Scot et son équipe, les personnages sont différenciés au point d’être chacun un héros parfaitement accompli. Et ce n’est que le début ! Vous pourrez constituer votre propre groupe de super-héros et découvrir tout le caractère unique de cette réinterprétation au lancement de Marvel’s Avengers, le 15 mai 2020.

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications