Publié le

Voici pourquoi vous allez adorer mourir encore et encore dans le jeu de plate-forme orienté combat Driven Out, bientôt sur PS4

Le développeur aborde l'équilibrage de la difficulté et la possibilité donnée aux joueurs de choisir leurs propres checkpoints

Un des buts du développement de Drive Out était de produire une difficulté équilibrée dans tout le jeu. Au cours de ce processus, j’ai pris conscience qu’il n’y a pas de niveau de difficulté correct auquel un jeu doit aspirer. La difficulté, tout comme l’histoire, les graphismes et le gameplay, est l’un des éléments qui confère à un jeu son identité unique.

Driven Out on PS4

Équilibrer la difficulté

La difficulté, dans certains jeux, fait partie intégrante de l’expérience. Elle peut servir à transmettre des émotions au joueur. Par exemple, un joueur ne craindra pas un ennemi qu’il parvient à vaincre à chaque fois.

Même si certains jeux sont surtout là pour vous offrir un pouvoir fantastique, d’autres veulent que vous vous sentiez faible, acculé et en infériorité numérique. Vaincre un ennemi qui vous semblait invincible quelques essais auparavant est une expérience enrichissante. Cependant, équilibrer ce défi est complexe, car cela doit rester amusant sans être trop frustrant.

Dans Driven Out, le joueur mourra sûrement très souvent, mais l’expérience restera amusante.

Pour garder l’intérêt du joueur, nous utilisons la variation d’ennemis. Tant que le joueur meurt contre différents ennemis, le jeu lui semblera gratifiant. Il faut mourir pour voir un autre lever de soleil et surtout mourir d’une manière différente. Cependant, c’est également une lame à double tranchant, car le joueur doit constamment apprendre les mouvements des nouveaux ennemis.

J’ai tenté de contrer cela en offrant des attaques claires pour que le joueur sache toujours quel type d’attaques il doit attendre même lors d’une première rencontre.

Driven Out on PS4

Les points de passage

Ensuite, j’ai créé un système de points de passage qui est entièrement personnalisable. Le joueur peut placer son point de passage où il le souhaite. Étant donné que le nombre de points de passage est limité, le joueur devra jouer les fins stratèges. Avec des points de passage placés intelligemment, la mort peut ne pas être un si grand sacrifice.

Enfin, il n’y a aucun temps de chargement après la mort ou dans le jeu, donc le joueur peut se replonger directement dans l’action. Il faudra mourir encore et encore pour en tirer des leçons.

Le défi est-il juste ? Trop complexe ou juste ce qu’il faut ? À vous de juger.

Driven Out sortira le 18 octobre sur Playstation 4.

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications