Publié le

L’aventure PS VR Golem, attendue de longue date, sort sur PS4 la semaine prochaine

Explorez une vaste cité emplie de trésors, et battez-vous contre des ennemis sans merci dans cette aventure de style fantasy à la première personne

Il y a une raison pour laquelle notre studio s’appelle “Highwire Games” (“Jeux sur la corde raide”) et non “Beaten Path Interactive” (“La même chose que tout le monde interactive”) ou encore “Incremental Entertainment” (“Encore un tour loisirs”). Nous avons créé ce studio pour pouvoir prendre le genre de risques que les grosses équipes qui ont un budget immense ne peuvent tout simplement pas prendre.

Nous sommes ravis de vous annoncer que Golem sortira enfin sur PlayStation VR le 18 novembre. Voici quelques-un des risques que nous avons pris pour que ce titre puisse voir le jour.

Risque n°1 – Un jeu VR en monde ouvert

La promesse faite par la réalité virtuelle est que vous allez pouvoir visiter un autre monde — mais la génération technologique actuelle s’adapte mieux à un mode de jeu stationnaire et à de petits environnements.

Le streaming est difficile en VR et l’investissement technique était terrifiant, mais le résultat de tout ce travail est que Golem a une énorme cité à explorer. Et ce sans chargement ni interruption, ce qui vous permet de vous plonger complètement dans cet univers. Et comme nous avons caché des armes, des trésors, des artefacts et d’autres objets à collectionner un peu partout, votre exploration sera récompensée.

Risque n°2 – Le schéma de contrôles par inclinaison

Un schéma de contrôle véritablement bon ne s’insinue pas entre le jeu et le joueur, mais plutôt disparaît complètement du processus de jeu. Vous ne devriez pas vous dire “Je vais appuyer sur Croix et donner un coup de poing”, mais tout bonnement “Je vais donner un coup de poing”. Pour nous, la clé de ce schéma de contrôle invisible en VR est votre sens de la proprioception. En d’autres termes, votre propre capacité à savoir où se trouve votre corps dans le monde, et dans quelle position. Le schéma de contrôles par inclinaison de Golem vous permet de vous déplacer de façon naturelle, en penchant simplement votre corps, comme si vous vous apprêtiez à faire un pas et marcher vers votre destination…

Pour la plupart des joueurs : Le schéma de contrôles par inclinaison est conçu pour maximiser l’immersion et vous permet de vous perdre complètement dans le monde de Golem. Ce système est très sensible ; vos mouvements devraient être subtils, et ne causer aucun inconfort, tout particulièrement lorsque vous jouez assis, comme nous l’avons prévu. Ce qu’il en résulte est un schéma de contrôles intuitif et qui est souvent plus simple à comprendre pour les nouveaux joueurs.

Pour les joueurs particulièrement sensibles : Pour ceux d’entre vous qui sont incommodés par les mouvements dans les jeux VR, nous avons ajouté autant d’options de confort que possible. Des pivotages instantanés, un environnement stationnaire dans votre vision périphérique, une vitesse de mouvements réduite — ces options sont toutes activées en sélectionnant le “Mode Confort” au début du jeu, mais elles peuvent également être sélectionnées individuellement dans le menu des Options. Tout le monde réagit différemment, et du coup nous vous encourageons à expérimenter pour trouver les réglages qui vous correspondent le mieux.

Pour les joueurs expérimentés : De l’autre côté du spectre des joueurs, on trouve ceux d’entre vous qui vivent dans la VR et qui souhaitent avoir un contrôle total. Plutôt que d’implémenter des dizaines de schémas de contrôles, nous avons choisi de vous offrir un contrôle direct de vos mouvements via le stick analogique gauche de votre Dualshock 4. Cette option est disponible principalement pour ceux qui préfèrent l’efficacité et une réponse immédiate à l’immersion, mais elle est également à votre disposition si vous voulez arrêter d’utiliser le schéma de contrôles par inclinaison pour une raison ou pour une autre.

Risque n°3 – Un gameplay intense et impitoyable

Une option que nous avons choisi de ne pas inclure dans Golem est le réglage de la difficulté. Il n’existe qu’une façon de jouer, et par moments ça pourra avoir l’air d’être d’une difficulté insurmontable. Le combat corps-à-corps en un-contre-un démarre en pente douce, mais vers la fin du jeu vous aurez affaire à des ennemis qui mettront à l’épreuve vos réflexes et vous obligeront à vous perfectionner.

L’arme et les artefacts que vous utilisez pour construire un golem sont perdus s’ils sont détruits ou abandonnés, ce qui fait que les enjeux sont énormes chaque fois que vous entrez dans la cité. Atteindre les quartiers les plus éloignés demande un investissement conséquent, en termes de temps et d’équipement, et tout cela peut être perdu dans un instant d’inattention ou en essayant d’aller trop loin.

Par moments, cela pourra être frustrant — mais explorer les limites du gameplay et de vos propres capacités est tout aussi important qu’explorer l’environnement du jeu. Sans une possibilité d’échec très réelle, il n’y a aucun intérêt à triompher.

Golem aura été un projet exigeant mais gratifiant pour nous, et nous espérons que vous aurez autant de plaisir à y jouer que nous en avons eu à le créer ! Il sera disponible sur le PlayStation Store en Europe le lundi 18 novembre. Mais si vous achetez une copie physique de l’Édition Spéciale, vous recevrez également un exemplaire de “Echoes of the First Dreamer,” le prélude musical à Golem.

Qu'avez-vous pensé de cet article ?
Connectez-vous pour commenter
2 commentaires
0 réponses de l'auteur
1

Ca a l’air ultime ce jeu, est il en vf total ou juste sous titré fr ?

le 18 novembre , cool , je dois vite finir tamarin et no way out du coup , ah non , toujours pas sortie aux dates que vous annoncez régulierement , certainement un report pour golem a attendre aussi du coup , pffffffffffffffffffffffffffff

Historique des modifications