Publié le

10 créateurs de Worldwide Studios nomment leur jeu PlayStation préféré, toutes époques confondues

Le chef de WWS Studios Hermen Hulst, Cory Barlog de Santa Monica Studio, Angie Smets de Guerrilla et d'autres choisissent parmi 25 ans de classiques

Pour les célébrations de cette semaine d’anniversaire #25YearsOfPlay, nous voulions vous faire un petit cadeau spécial. Nous avons contacté certains des plus grands noms du Worldwide Studios de SIE pour leur poser une question simple : “Quel est votre jeu PlayStation préféré entre tous ?”

Lisez pour connaître un peu mieux l’esprit des créateurs de Santa Monica Studio, Sucker Punch, Guerrilla Games et bien d’autres. Et même le nouveau responsable de WWS, Hermen Hulst, a pris un moment pour nous répondre !

Maintenant que nous avons les réponses de ces 10 créateurs, c’est à vous de commenter pour nous dire : Quel est votre jeu PlayStation préféré entre tous ?


Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Cory Barlog
Poste : Creative Director
Studio : Santa Monica Studio

Castlevania: Symphony of the Night

PlayStation

Il n’y a pas un seul jeu apparu sur le matériel PlayStation pendant toutes ces années qui n’ait plus fortement influencé ma manière de créer des jeux que le mash-up RPG action/aventure de plateforme précurseur de Koji Igarashi, Castlevania: Symphony of the Night. Le ton, la construction de l’univers, la mécanique du jeu, le rythme et la conception des niveaux sont des chefs d’œuvre. Ce jeu est tellement intemporel que j’y rejoue pratiquement tous les ans et je le trouve TOUJOURS aussi fantastique !

Mentions d’honneur :

  • The Last of Us (PlayStation 3)
  • Metal Gear Solid (PlayStation)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Jason Connell
Poste : Creative Director
Studio : Sucker Punch

Shadow of the Colossus

PlayStation 2

Shadow of the Colossus est un grand classique. C’est devenu mon jeu favori à l’instant même où j’y ai joué. La couleur, la lumière, l’ambiance et la musique contribuent chacune à une atmosphère mystérieuse et étrange, si sombre et pourtant magnifique. La mécanique du jeu était toute nouvelle à l’époque et elle est toujours aussi intemporelle. J’aime particulièrement l’utilisation de l’épée pour guider la lumière et explorer. Pour résumer, ce jeu est génial. Les créateurs ont déployé beaucoup d’efforts pour proposer une expérience cinématique que j’ai toujours gardée en tête. La succession des animations et la taille des Colosses étaient vraiment quelque chose d’unique, bien en avance sur son temps. Pour moi, Shadow of the Colossus est une œuvre maîtresse qui a nourri ma créativité tout au long de ma carrière de concepteur de jeux.

Mentions d’honneur :

  • Bloodborne (PlayStation 4)
  • Final Fantasy VII (PlayStation)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Nicolas Doucet
Poste : Creative Direction / Producer
Studio : Japan Studio (Team Asobi)

Metal Gear Solid

PlayStation

MGS a fait bouger et progresser les choses de façon massive dans le domaine du jeu vidéo. À mi-chemin entre réalisme et pure fiction, ce jeu m’a totalement happé par son action furtive. Le gameplay était très innovant à l’époque et j’ai adoré la manière dont le jeu parvenait à surprendre le joueur, et ce, de bien des façons. Il y avait aussi un message plus profond qui fait que nous en parlons encore aujourd’hui. MGS V est peut-être le meilleur de la série, mais celui-ci est le plus emblématique.

Mentions d’honneur :

  • Ridge Racer (PlayStation)
  • Resident Evil (PlayStation)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Hermen Hulst
Poste : Head of Worldwide Studios
Studio : Sony Interactive Entertainment

God of War (2018)

PlayStation 4

Question difficile, c’est un peu comme devoir choisir un préféré parmi ses enfants. Bon, je vais dire God of War. Quelle histoire merveilleusement bien tramée, tellement immersive avec la caméra en continuité et l’accent mis sur la relation de Kratos avec son jeune fils Atreus. En tant que père d’un enfant de 14 ans quand le jeu est sorti, j’ai trouvé l’histoire très saisissante. Et Atreus rejetant finalement tout sur Kratos dans la dernière séquence de rêve… “Je voudrais juste qu’il soit meilleur”. Whoa, le directeur créatif Barlog m’a touché sur ce coup-là.

Les remakes comportent des risques, mais SMS a même réussi à faire de Kratos un personnage qu’on peut apprécier.

J’ai tellement adoré l’univers, dont l’inspiration est tirée de la mythologie nordique, que j’ai récemment fait un voyage à Jotumheim.

Mentions d’honneur :

  • Uncharted 2: Among Thieves (PlayStation 3)
  • Rayman (PlayStation)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Bryan Intihar
Poste : Creative Director
Studio : Insomniac Games

Metal Gear Solid 3: Snake Eater

PlayStation 2

J’ai longtemps hésité entre MGS1 et MGS3, mais au bout du compte, j’ai choisi ce dernier. J’ai vraiment adoré la décision de faire passer la série dans les années 60, ce qui représente un passage à un univers plus naturel, et une plus grande importance de la survie. Oh, et ce combat avec le vieux sniper appelé The End ! Je ne souviens pas avoir été plus stressé pendant un combat de boss !

Ses personnages marquants me ramènent toujours vers cette franchise fondatrice, et Snake Eater en est le meilleur exemple. Du colonel russe fou Volgin à l’impétueux (et désormais bien plus jeune) Ocelot, leurs histoires personnelles et leurs motivations uniques n’avaient d’égales que leurs performances mémorables. Et pourtant, à chaque fois que je repense à Snake Eater, c’est le Boss que je revois. La mentor de Snake incarne la définition même de pouvoir “être le héros de sa propre histoire”. Et si apprendre les raisons qui l’ont poussée à faire tout cela n’était pas suffisamment poignant, le fait d’avoir à presser la gâchette pour mettre fin à ses jours (sinon, la cinématique ne se terminait pas), l’était certainement. Pour moi, c’est vraiment l’un des plus grands moments du jeu vidéo.

Mentions d’honneur :

  • Uncharted 2: Among Thieves (PlayStation 3)
  • God of War (PlayStation 4)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Siobhan Reddy
Poste : Studio Director
Studio : Media Molecule

Resident Evil series (Resisdent Evil 2 if I have to choose!)

PlayStation

J’ai grandi à une période où on entendait beaucoup d’histoires à propos “d’événements étranges”, comme le Triangle des Bermudes et les OVNIS, dont on parlait beaucoup. J’adorais les histoires du type “un jeu dont vous êtes le héros”, les histoires de fantômes, de mystère et d’horreur. Tout cela me terrifiait, mais j’adorais. Le fait que j’adore l’horreur et l’idée que l’inattendu peut se produire et modifier absolument tout autour de nous n’est donc sans doute pas surprenant.

Dans la vraie vie, Resident Evil ferait vraiment très, très peur. Dans un jeu vidéo, cela nous permet de s’immerger dans un univers et d’essayer de le sauver. J’adorais le fait de me sentir dans un épisode complètement barré de X-Files, de tuer des zombies comme une pro et de composer mes potions avec subtilité. Ce jeu a transformé ma perspective sur les possibilités du jeu vidéo, et je voyais déjà qu’il y aurait des passerelles entre le cinéma, le théâtre et la littérature en tant que supports d’expression d’une large gamme d’émotions, d’expériences et de motivations. Cette série m’a clairement poussée à créer des jeux vidéo, et elle a inspiré beaucoup de créateurs de jeux.

Aujourd’hui, j’adore voir se développer le genre horreur dans Dreams. Que le plaisir d’explorer des “événements étranges” continue !

Mentions d’honneur :

  • Oddworld: Abe’s Oddysee (PlayStation)
  • Dark Souls III (PlayStation 4)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Dominic Robilliard
Poste : Creative Director
Studio : Pixelopus

Ico

PlayStation 2

Ico est vraiment un jeu mémorable pour moi. Ce n’est pas seulement pour la beauté de son univers, du travail audio et narratif, mais c’était surtout la première fois qu’une mécanique de jeu m’affectait émotionnellement. Dans l’histoire de ce jeune garçon essayant de sauver quelqu’un, il y a en filigrane une subtilité de gameplay innovante et fascinante : celle de tenir quelqu’un par la main, de le guider et de résoudre des énigmes ensemble. La résonance du jeu vient de là, c’est ce gameplay qui rend le jeu si cohérent du point de vue du joueur.

Cette expérience de jeu me reste présente en tant que “sensation” depuis que j’ai fini le jeu pour la première fois. Tous les jeux de la Team Ico possèdent la même qualité émotionnelle mémorable et puissante au niveau du gameplay et de leur univers (que j’adore tous !), mais Ico reste mon préféré. Le jeu m’a carrément bluffé la première fois, et il m’a aidé à élargir mon horizon des possibles dans le jeu vidéo en tant que support.

Mentions d’honneur :

  • Uncharted 2: Among Thieves (PlayStation 3)
  • Tearaway (PS Vita)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Jeff Ross
Poste : Game Director
Studio : Bend Studio

The Last of Us Remastered

PlayStation 4

Il s’agit-là d’un cas où gameplay et narration fonctionnent en parfaite harmonie.

La conception audacieuse de Naughty Dog a fait exploser les conventions du genre en construisant une mécanique de jeu basée sur les limites physiques et psychiques de chaque personnage, ce qui est particulièrement immersif et offre des rencontres significatives. Lors du combat final dans les couloirs de l’hôpital, alors que je dégommais des hordes de soldats des Lucioles, mon esprit était rempli d’une telle tristesse à cause du destin d’Ellie que j’essayais de trouver dans mon esprit une bonne raison de vouloir rester en vie si elle devait mourir.

Dans Left Behind, tandis que j’incarnais Ellie lors d’une nuit funeste dans le centre commercial abandonné avec son amie, le gameplay si créatif réussit à me faire découvrir une partie de leur relation à l’aide de mécaniques bien pensées, comme se prendre en photo dans une cabine, essayer des masques d’Halloween ou faire une bataille de pistolets à eau. Je pouvais ressentir le fait que quelqu’un de né dans un monde austère et dangereux puisse aspirer à des désirs humains universels comme la liberté, l’idéalisme et l’amour.

Je n’ai jamais ressenti les pensées et les sentiments d’un personnage si profondément dans un autre jeu, et Naughty Dog a réussi cela deux fois en un seul essai, ce qui fait que The Last of Us est mon jeu PlayStation préféré de tous les temps.

Mentions d’honneur :

  • Red Dead Redemption (PlayStation 3)
  • Syphon Filter 2 (PlayStation)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Angie Smets
Poste : Studio Director & Executive Producer
Studio : Guerrilla

Journey

PlayStation 3

Journey est un jeu qui m’a énormément émue et dont je me souviendrais toujours. Impressionnant visuellement, impeccable au niveau de la conception sonore, il parvient à vous emmener dans un monde mystérieux et unique tout en créant des liens émotionnels avec les personnages et événements. Il mélange magnifiquement la conception de jeu et la narration pour produire une expérience profonde et pleine de sens. Un classique poignant.

Mentions d’honneur :

  • Shadow of the Colossus (PlayStation 2)
  • The Last of Us (PlayStation 3)

Worldwide Studios creators on PS4
Nom : Stuart Whyte
Poste : Director of VR Product Development
Studio : SIE London Studio

Demon’s Souls

Demon’s Souls, au Royaume-Uni pour le moins, a été le plus grand succès surprise. Je me souviens m’être procuré un exemplaire américain et l’avoir lancé sans vraiment être conscient de ce qui m’attendait… De l’intro jusqu’à la dernière seconde, Demon’s Souls fut un grand bol d’air frais. Il s’agit-là d’un jeu d’action-RPG original et risqué, sans mur caché pour vous éviter de tomber d’une falaise ni restriction pour vous empêcher de tuer accidentellement un personnage non jouable central pour l’aventure, et sans même la possibilité de mettre le jeu en pause !

Chaque combat demande de la réflexion, chaque piège évité aurait pu être le dernier… Quelle expérience, stressante, mais véritablement unique. Le multijoueur était vraiment avant-gardiste : totalement intégré à l’expérience solo, avec ses invasions de fantômes et LE combat de boss avec Old Monk, où il vous fallait combattre un autre joueur pour pouvoir avancer. C’est encore très original aujourd’hui. Ce jeu fut le précurseur spirituel de jeux tels que Dark Souls ou Bloodborne. C’était, et c’est toujours, un chef d’œuvre.

Mentions d’honneur :

  • Final Fantasy VII (PlayStation)
  • The Last of Us (PlayStation 3)

Quelle liste ! Merci énormément à tous ceux qui ont participé à cet article, et merci à vous de le lire.

Enfin, merci à vous pour votre soutien pendant le quart de siècle écoulé. De la même façon que la qualité d’une console dépend des jeux conçus pour cette dernière, PlayStation ne serait rien sans ses fans. Joyeux 25 ans à tous !

2 commentaires
0 réponses de l'auteur
1

Comme c’est impossible pour moi d’en choisir qu’un je dirais sur PS1: Syphon Filter 2, Metal Gear Solid et Driver. Sur PS2: Hitman Blood Money, Guitar Hero 2 et GTA Vice City. Sur PSP: Syphon Filter Logan’s Shadow, The Eye of Judgement Legend et God of War Ghost of Sparta. Sur PS3: The Last of Us, Uncharted 3 et Motorstorm Pacific Rift. Sur Vita: Uncharted Golden Abyss, Killzone Mercenary et LBP Vita. Sur PS4: Uncharted 4, Days Gone et Driveclub.

Quand j’en parle, c’est toujours le même qui me revient spontanément en premier, Silent Hill 2, car il s’agissait à sa sortie du premier jeu capable de démontrer ce que Emotion Engine, le nom du CPU de la PS2, signifiait.

Pour les autres, Ico, Shadow of the Colossus, Deus Ex (PS2), Gran Turismo 3, Wipeout 2097, Metal Gear Solid 2, Horizon: Zero Dawn, Detroit: Become Human, Hyper Light Drifter, The Witness, The Talos Principle, Resident Evil 4…

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications