PlayStation Blog en français

Inversez la tendance dans Skelattack, qui sort aujourd’hui sur PS4

0 0
Inversez la tendance dans Skelattack, qui sort aujourd’hui sur PS4

Rejoignez Skully, un squelette enchanté, ainsi que sa chauve-souris domestique Imber, dans un dungeon crawler inversé où les humains sont les méchants

Piller les donjons pour devenir riche et connaître la gloire a toujours motivé les aventuriers qui n’hésitaient pas à trucider squelettes, monstres et autres créatures magiques. Ils tuaient les monstres, récupéraient la prime, et devenaient célèbres de par le monde. Facile, n’est-ce pas ? Mais a-t-on demandé aux monstres ce qu’ils ressentaient ? Dans le tout nouveau jeu de Konami et Ukuza, Skelattack, nous inversons la tendance avec un dungeon crawler où vous incarnez un squelette que vous auriez éliminé si vous aviez incarné un aventurier.

 Jouez à deux joueurs dans le monde florissant d’Aftervale : Skully, un squelette enchanté, et sa chauve-souris domestique, Imber. Alors que Skully prépare sa commémoration pour se souvenir de qui il était jadis, Aftervale est prise d’assaut par des humains et le doyen est enlevé. Tout au cours de l’aventure, les joueurs devront se frayer un chemin en sautant, voletant ou tranchant afin de sauver leur monde de leurs voisins, les humains.

Toute l’équipe a immédiatement tissé des liens forts avec Skully et Imber. Ce sont de très bon amis qui se racontent de mauvaises blagues alors qu’ils parcourent Aftervale. Aftervale est un lieu magique situé au fin fond du donjon et qui s’inspire de L’étrange noël de monsieur Jack. Tim Burton nous a grandement inspirés pour faire des créatures macabres d’Aftervale des personnages adorables que vous pouvez voir comme vos voisins de donjon.

Notre conception artistique dessinée à la main et nos dialogues excentriques enrichissent encore davantage le jeu. Étant un sac d’os, Skully charme les joueurs par son style mignon, son amitié avec Imber et sa quête pour se découvrir et aider ses amis et voisins. Les joueurs auront leur dose de plate-forme et de mécanismes uniques dans ce metroidvania, mais l’histoire est également riche en découvertes, doutes, amitiés et périls.

Les habitants du donjon sont excentriques, et les humains ne sont pas du genre à faire froid dans le dos. Mais lorsqu’on les pousse dans leurs derniers retranchements, on obtient quelque chose d’assez ridicule. Nous nous sommes inspirés de films comme Les Monty Python : Sacré Graal ! et avons fait de nos humains des parodies d’eux-même avec le guerrier, le barde, l’assassin, le paladin et bien d’autres. Le rendu est extrêmement réussi avec des dialogues loufoques et des humains qui bombent le torse pour s’approprier votre donjon. Vers la fin du jeu, vous soutenez les habitants du donjon et exterminez les humains avec dextérité.

Skelattack est unique dans le sens où il n’y a pas de game over. Une fois toutes leurs vies épuisées, les joueurs réapparaissent instantanément au point de passage (flamme bleue) et peuvent directement repartir au combat. Ce mécanisme a créé une histoire riche où la mystérieuse flamme bleue accorde aux morts-vivants la « vie éternelle ». Ne vous laissez pas affecter par cette mort. Ramassez votre épée et brandissez-la sans plus attendre !

Comme dans tout metroidvania qui se respecte, vous devrez courir, sauter, rebondir sur les murs tout en donnant des coups d’épée et utiliser des armes ou de la magie pour gravir les niveaux de votre monde. De nouveaux défis vous attendent à chaque recoin. Les dangers et les compétences débloquables offrent des styles de gameplay variés. Traversez les Égouts (The Sewers), les forêts luxuriantes du Coin de verdure (The Greenery), les roches fondues de la Forge de lave (The Lava Forge), l’atroce Prison, les Cryptes hantées (The Crypts) et les ruines stylées de la Grande Salle (The Grand Halls). À mesure que Skully progressera dans le donjon, il commencera à ressentir la présence des humains dans son monde.

Comme Aftervale et ses royaumes sont imprégnés de magie, Ukuza ne voulait pas d’un simple donjon fait de briques. La direction artistique devait donc offrir une certaine variété pour les personnages et les niveaux. Notre équipe a fait énormément de choses à la main, notamment des esquisses au pinceau et des sprites numériques pour un look « dessin animé du samedi matin » avec des animations image par image. Lorsque nous avons conçu le jeu, nous pensions que le pixel art était ce qu’il y a de mieux et que la 2,5D n’a pas tout à fait le charme des jeux rétros et des dessins animés. Les dessins faits à la main nous ont permis de donner un look unique à Skelattack en plus des couches, des éclairages et des effets de particules.

L’esthétique générale a évolué d’un projet test à un monde riche rempli de personnages, d’environnements et d’accessoires. Skully a pris vie au départ via des esquisses sur des serviettes en papier. Il était à l’origine un squelette solitaire avant de former un duo avec Imber pour des aventures épiques.

Ukuza est ravi de partager le monde et l’histoire de Skelattack avec vous. Nous sommes extrêmement reconnaissants de ce partenariat avec Konami, qui a créé des classiques comme Castlevania, Contra, Goemon ou encore Metal Gear. Ensemble, nous avons pu revenir sur cet âge d’or de la 2D avec le monde loufoque, divertissant et dessiné à la main de Skelattack.

Procurez-vous dès maintenant Skelattack sur le PlayStation Store et suivez @Skelattack, @Konami et @Ukuza_games sur Twitter pour découvrir comment Skully et Imber ont pris vie !