PlayStation Blog en français

Prise en main : Assassin’s Creed Valhalla va mettre vos compétences à l’épreuve.

2 0
Prise en main : Assassin’s Creed Valhalla va mettre vos compétences à l’épreuve.

L'aventure viking d'Ubisoft combine la construction de mondes particulièrement riches et des combats exaltants.

Dans chaque épisode de la série Assassin’s Creed, il y a toujours un moment que j’attends avec impatience. Rencontrer un personnage historique célèbre, planifier un assassinat à la perfection sans jamais se montrer, ramper jusqu’au sommet d’une merveille architecturale pour effectuer un Saut de la foi légendaire. Ce moment me rend toujours très admiratif et centre mon expérience sur la période et l’histoire qui ont été choisies pour l’épisode.

Au cours des trois heures que j’ai passées sur la démo Assassin’s Creed Valhalla, ce moment est arrivé à la fin d’un raid sanglant, lorsqu’Eivor, a grimpé triomphalement jusqu’au sommet d’un monastère assiégé pour sonner une énorme corne, prévenant ainsi la région qu’elle était victorieuse. Bien que Valhalla reprenne certains éléments de base de la série (la lame secrète est de retour !), son système de combat captivant, ses combats de boss inspirés par la tradition et ses défis pertinents à l’époque m’ont donné envie d’attraper un bouclier et de crier « Skål ! ».

L’histoire de Valhalla se déroule au 9e siècle et explore l’invasion de l’Angleterre par les Vikings ainsi que tous ses détails sordides et glorieux. Eivor est un membre respecté du Raven clan (clan des Corbeaux) et cherche à établir des alliances et la paix pour son peuple qui s’installe dans ce nouveau monde. Bien sûr, la paix se trouve souvent au bout d’une lame.

La démo que j’ai testée se concentre sur une quête visant à protéger un souverain en devenir pour la région d’Est-Anglie. Une relation improbable est née entre les Anglais et les Danois, mais un Viking rival cherche à la détruire. Eivor a pour mission de rassembler des renforts pour affronter le chef de clan errant et sauver le nouveau roi. Bien qu’il soit tout à fait possible de s’atteler à cette tâche en solo, avec pour uniques renforts une cape et une lame secrète, Valhalla brille vraiment quand Eivor s’appuie sur son clan.

Lorsqu’elle est près de l’eau, Eivor peut invoquer une galère dirigée par des Jomsviking, des membres du clan qui rameront, se battront et chanteront même tout au long de son périple le long des rivières anglaises. À l’approche d’un camp ennemi, Eivor peut utiliser la commande Raid afin de mobiliser les Jomsviking pour combattre à ses côtés. Cela a rendu l’Assaut du fort ennemi encore plus exaltant alors que je déchaînais Helheim sur eux.

Ce sentiment de communauté est encore plus fort lors de l’Assaut d’un château plus grand. Comme lors des Batailles de conquêtes dans Odyssey, les Assauts sont des batailles à grande échelle entre factions en guerre. Contrairement à Odyssey, Valhalla transforme ces moments en leçons de stratégie. Pour assiéger un château, il faut franchir de nombreuses portes tout en combattant des ennemis au sol et sur les murs alentour. Eivor combat les ennemis un par un avant de s’emparer d’un bélier et de casser toutes les portes en bois, tout en évitant l’huile brûlante et les flèches enflammées qui pleuvent des remparts.

Vous pouvez également opter pour une approche plus furtive. Vous pouvez par exemple trouver un moyen de gravir les murs du château, afin qu’Eivor puisse disperser les ennemis en hauteur, et sauter pour ouvrir les portes de l’autre côté. Cela lui permet ensuite d’infiltrer son clan rapidement avant de confronter le chef rival au centre. Quelle que soit la stratégie adoptée, Eivor est à la tête d’un mouvement plus important, ce qui rend ces séquences de combats encore plus captivantes qu’avant.

Le combat est tout aussi gratifiant lors de rencontres en solo. Dans sa recherche de pouvoir et de fortune pour son clan, Eivor peut explorer toute l’étendue des campagnes en pleine croissance d’Angleterre. Bien que la lame secrète soit l’arme de base pour les assassinats furtifs, Eivor peut équiper bon nombre d’armes, telles que de lourdes haches, des fléaux, des boucliers robustes et des poignards mortels. Passez vos armes d’une main à l’autre en un rien de temps en appuyant deux fois sur X pour combiner des attaques parfaitement exécutées dans le feu de l’action. Étourdir des ennemis permet d’effectuer une attaque-surprise, et laissez-moi vous dire qu’il n’y a rien de plus satisfaisant que de regarder Eivor frapper le crâne de quelqu’un avec son bouclier.

En découvrant des Books of Knowledge (Livres du savoir) à travers le monde, vous débloquerez des capacités spéciales : des attaques uniques adaptées à chaque gâchette. Eivor doit accumuler de l’adrénaline avant d’utiliser ces attaques, mais certaines lui permettent de lancer plusieurs haches ou d’envoyer son corbeau Synin attaquer des ennemis, ce qui change souvent le cours des affrontements en sa faveur.

J’ai surtout été impressionnée par le fait qu’Ubisoft est toujours très impliqué dans la création d’un monde ouvert extrêmement riche et gratifiant. En explorant la campagne, j’ai pu rencontrer des habitants anglais pieux qui cherchaient de l’aide pour récupérer des artefacts religieux, mais je suis aussi tombée sur des duels sous hallucinogènes de seidrs : de redoutables chamans vikings qui veulent en découdre. Alors que je m’extasiais devant un champ ensoleillé rempli de lapins, je me retrouvais l’instant suivant au milieu d’un cercle de figurines maudites où Eivor devait détruire un autel maléfique.

En appuyant sur le joystick droit, vous activez Odin Sight (Vision d’Odin), qui peut aider Eivor à trouver des objets de valeur ou à marquer les ennemis proches facilement. Bien que les quêtes annexes et les objets à collectionner soient affichés sur la carte, Eivor peut tomber sur des World Events (Événements mondiaux) aléatoires qui rendent la vie imprévisible. Pour rester fidèle aux coutumes vikings, il est également possible de défier Eivor lors de concours de boisson réjouissants. Lors de ces concours,Eivor peut par exemple tenter, une fois ivre, de toucher des pots avec des flèches tout en chancelant de droite à gauche, ou encore de boire le contenu de trois cornes plus rapidement que son rival. Mais Eivor ne fait pas que boire, et excelle tout autant dans la joute verbale, des défis durant lesquels les participants échangent des insultes de plus en plus impressionnantes.

Quelques détails supplémentaires ont attiré ma Vision d’Odin…

  • Le corbeau : Synin, le compagnon à plumes d’Eivor, peut l’aider à surveiller la région et à repérer les ennemis ou les points d’intérêt depuis le ciel. Tendez l’oreille lorsque vous effectuez un Saut de la foi… Disons juste que les corbeaux ne font pas le même bruit que les aigles.
  • Mangez un morceau : Un Viking affamé doit manger ! Eivor peut guérir en appuyant sur la croix directionnelle pour consommer des rations. Faites le plein de rations en ramassant des baies et des champignons dans la nature ou en ramassant de la nourriture sur les tables en ville.
  • Regardez les étoiles : Eivor peut améliorer ses compétences en plaçant les points gagnés dans de vastes constellations qui correspondent aux trois types d’équipements : Corbeau, Ours ou Loup. Les compétences principales fournissent des attaques passives alors que les plus petites améliorent les statistiques de combat.
  • Les rochers : Vous avez trouvé des pierres dressées dans la campagne ? Regardez-les en utilisant la Vision d’Odin, afin de révéler des motifs qu’Eivor doit aligner pour obtenir une récompense. Eivor peut également trouver des cairns, des endroits où il faut entasser des pierres jusqu’à atteindre une certaine hauteur.
  • Attrapez-les si vous pouvez : Les fans de longue date d’Assassin’s Creed seront ravis d’apprendre le retour des chase challenges (défis de course) dans Assassin’s Creed : Eivor tombera sur des papiers en train de s’envoler et devra les attraper avant qu’il ne soit trop tard.
  • Dans la peau : Les joueurs peuvent personnaliser le style d’Eivor en découvrant des plans de Auki Sign (Signe Auki). Apportez ces plans aux tatoueurs situés dans les villes vikings pour changer le tatouage emblématique d’Eivor.
  • De l’amour dans l’air : Certaines quêtes inciteront des propositions amoureuses qu’Eivor devra poliment accepter ou décliner. Essayez de ne pas oublier le nom de votre amant(e) !
  • Les chevaux savent nager ! C’est tout, tout est dans le titre.
  • Bug dans le système : Si un coin de la campagne anglaise ne semble pas vraiment synchronisé, vous êtes peut-être tombé sur une Animus Anomaly (Anomalie Animus). Dans ces moments-là, la simulation Animus de l’aventure d’Eivor se mettra en pause le temps que Layla, la protagoniste contemporaine, prenne la main. Frayez-vous un chemin à travers l’anomalie, afin d’atteindre un paquet de données rempli de secrets captivants.

Toutes ces nouveautés mettront les compétences d’Eivor à l’épreuve, alors qu’elle tente d’aider son clan à s’établir à travers l’Angleterre par tous les moyens possibles. Sonnez la corne ! En attendant sa sortie sur PS4 pendant les vacances, Assassin’s Creed Valhalla s’annonce comme une aventure passionnante.

Rejoindre la conversation

Ajouter un commentaire

Mais restez courtois(e) !

Veuillez être aimable, bienveillant et constructif. Pour d'autres sujets, rendez-vous sur nos forums.

2 Commentaires

  • Pour ma part ça sera sans moi cette fois. Ça n’a plus rien a voir avec un nouvel episode. Juste un skin remplacé du précédent opus. Et les combat sont archis brouillon.
    L’épisode de trop.

  • Qui-GonJinn15

    Première fois qu’un Assassin’s Creed ne me fait absolument pas envie.
    Et ça me fait vraiment suer parce que j’adore la saga mais la, non, rien ne me motive, je reconnais plus AC ici.
    Ce sera donc sans moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des commentaires (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)