PlayStation Blog en français

Demon’s Tilt offre un flipper animé à l’action effrénée sur PS4

0 0
Demon’s Tilt offre un flipper animé à l’action effrénée sur PS4

Du heavy metal. Du pixel art rétro. Un flipper animé venant tout droit des enfers...

Quand Adam Ferrando, artiste et génie créatif à l’origine de Demon’s Tilt, m’a montré le tout premier prototype du jeu, j’ai tout de suite tilté.

Plus jeune, le flipper semblait déjà démodé par rapport aux jeux vidéo d’arcade du début des années 80. C’était ce que mon oncle aimait faire, donc un passe-temps de vieux. Enfin c’est ce que je croyais jusqu’à ce que je découvre l’association surprenante d’un jeu vidéo 16 bits dernier cri avec le flipper sous la forme de la série de jeux Crush éditée par NAXAT. Manipuler cette première version de Demon’s Tilt m’a rappelé le bon vieux temps dans mon sous-sol en 1990, à tenter de déchiffrer les secrets et les techniques de ces jeux classiques. J’ai tout de suite su que je devais éditer ce jeu.

Puis, cinq ans plus tard, le jeu Demon’s Tilt est arrivé sur PlayStation 4 le 28 juillet. Ça fait presque 30 ans que les jeux vidéo de flipper sont monnaie courante. Demon’s Tilt introduit la nouvelle génération de cette association envoûtante de graphismes rétro en 2D avec l’action frénétique, imprévisible et soutenue du flipper.

Quelle est la différence entre une simulation de flipper et un flipper animé ? La simulation, genre dont la plupart des jeux vidéo de flipper actuels font partie, vise à reconstituer de manière réaliste un flipper pur et dur que l’on pourrait voir en salle d’arcade. Le flipper animé, quant à lui, tente l’impossible avec des créatures qui errent sur le plateau, de la magie dans l’air et bien sûr, des boss qui surgissent sur tout l’écran de jeu ! Pourtant, malgré toute sa fantaisie ambiante, on distingue bien les racines du flipper dans Demon’s Tilt. Adam cite parmi les premières réactions, que « les testeurs le voient plutôt comme un jeu d’action de flipper qu’une simulation, ce qui l’apparente plus à un jeu vidéo. »

Plusieurs modes de jeu sont disponibles dans Demon’s Tilt. Le mode Normal représente le jeu de base. Dans le mode Hardcore, vous devez relever le défi de n’avoir droit qu’à une seule bille pour vous donner plus de fil à retordre. L’EX-Mode est l’ultime mode le plus élaboré. Adam décrit l’EX-Mode comme un jeu de règles remanié pour un gameplay plus rapide, plus intense, avec trois plateaux secondaires en plus pour un contenu plus riche. S’inspirant de contenus supplémentaires d’anciens jeux (comme les modes « European Extreme »/ »Black Label »), l’EX-Mode est un ajout agréable. L’une des trois salles inclut le « vrai Boss ultime », une fonctionnalité que j’avais en tête depuis longtemps et que j’ai enfin pu implémenter.

Pour finir, Demon’s Tilt possède une bande-son heavy metal à base de synthé, forgée depuis les enfers par Charlie

Heinrich AKA ec2151. Comme dit Charlie, « Demon’s Tilt regorge de musiques dont je suis très fier, même si je manque de talent dans le jeu pour débloquer toute la musique que j’ai composée ! » Charlie a créé quatre thèmes distincts que vous pouvez sélectionner à partir du menu des options.

Mardi prochain, préparez-vous à percer les secrets du sombre rituel de la Cathédrale pour vous hisser dans les classements de Demon’s Tilt.

LONGUE VIE AU FLIPPER !