PlayStation Blog en français

Pistol Whip vous plonge dans le feu de l’action, littéralement

0 0
Pistol Whip vous plonge dans le feu de l’action, littéralement

Courez, esquivez et tirez à tout va pour survivre à cette aventure immersive et effrénée.

Imaginez un héros de film dur à cuire et as de la gâchette. Eh ben, c’est vous. Vous avez compris. C’est ça le jeu. En tout cas, c’était le but lors du développement de Pistol Whip : vous faire découvrir chaque niveau comme une « scène » la plus cinématographique possible, en vous mettant dans la peau d’un héros de cinéma. La plupart des décisions conceptuelles — les modificateurs du jeu, la direction artistique ou encore les idées à venir — ont été prises avec cet objectif en tête.

Avant de donner des exemples, ainsi que les films qui en sont à l’origine, j’aimerais en profiter pour vous dire à quel point tout le monde chez Cloudhead Games est aux anges de voir Pistol Whip débarquer aujourd’hui sur PlayStation VR. Non seulement c’est un immense pas pour le studio, mais c’est aussi un rêve devenu réalité pour les nombreux fans PlayStation qui travaillent au studio, et j’en fais partie. Pour anecdote, mon pseudo provient d’un RPG PlayStation rétro intitulé Vagrant Story.

Jouez à votre façon

Par défaut

Avec les paramètres par défaut, vous utiliserez un seul pistolet avec un soupçon d’aide à la visée. Cela vous permettra de faire mouche plus facilement pour que vous soyez libre de jouer à votre rythme en survivant. Et ce n’est pas toujours du gâteau. Dans les moments les plus difficiles, Pistol Whip repose sur tout votre corps pour esquiver dans tous les sens les projectiles et les obstacles, ce qui est un excellent exercice pour tous ceux qui utilisent la VR pour se dépenser chez eux. Nous avons délibérément opté pour un seul pistolet par défaut afin de renforcer le cliché et d’avoir vraiment l’impression d’être une version virtuelle des héros increvables que l’on voit dans les films.

Voici quelques exemples d’autres façons de jouer et des films qui en sont à l’origine.

« Dual Wield » (À deux mains)

Vous avez toujours rêvé de maîtriser le kata du tir ? Alors, activez cette option et défoulez-vous. Dans ce mode, vous avez droit à un deuxième pistolet, mais votre score final sera moindre.

« Deadeye » (Dans le mille)

Besoin d’un tueur à gages ? Ce mode désactive l’aide à la visée et vous enlève des points quand vous ratez votre tir. L’avantage ? Votre score final augmente, en plus de votre capacité de visée.

« God Mode » (Mode Dieu)

Vous voulez savoir ce que ça fait d’être Terminator ? Activez les options « No Fail » (Sans faute) et « Infinite Ammo » (Munitions illimitées) pour pouvoir tout canarder de manière frénétique sur votre passage.

« No Ammo » (Sans munitions)

Et si je vous disais que vous pourriez être l’Élu ? Entrez dans la matrice et activez cette option pour démontrer votre talent d’esquive de balles. Ce modificateur est aussi idéal si vous voulez vous entraîner physiquement tout en vivant vos scènes préférées.

En coulisses

Dans Pistol Whip, le menu de sélection des scènes s’affiche sous forme d’une collection d’affiches de cinéma reflétant chaque expérience. Vous commencerez à jouer en tirant sur l’affiche de la scène qui vous intéresse. Dans les premières versions, la sélection des scènes était une liste d’options textuelles. Le seul art graphique qui s’affichait était les albums, ce qui veut dire que les scènes avec les chansons d’un même album affichaient le même art graphique.

Mais ça n’allait pas. Les rues éclairées au néon de Tokyo mettant en valeur la voix japonaise, envoûtante et saccadée d’Akuma ont été dessinées en s’inspirant des classiques cyberpunk du type Akira et Ghost in the Shell. Par contre, le style et la palette de couleurs de Révélations proviennent de films comme Reservoir Dogs et Ocean’s 11. Chaque scène apporte une expérience cinématographique particulière et unique en son genre.

C’est notre graphiste en chef Jonathan Hackett qui a trouvé la solution tout à coup pendant une réunion en proposant d’implémenter des affiches de cinéma.

Eurêka. Jonathan savait déjà quel type d’affiche irait pour notre première scène du jeu, appelée « Black Magic » (Magie noire), et il s’est tout de suite attelé à la tâche. La première version établie ce jour-là est, à quelques détails près, la même que la version finale qui se trouve dans le jeu.  

Tout bon film d’action mérite une suite

Alors que les premières 15 pistes musicales de Pistol Whip forment une collection de scènes qui pulsent, notre prochaine mise à jour de contenu sans frais, intitulée Heartbreaker Trilogy, est une version plutôt pop et à la cool de ce que font les héros de cinéma. Heartbreaker sortira plus tard dans l’année et inclura trois nouvelles scènes hautes en couleur, ainsi que d’autres façons de jouer grâce à de nouveaux modificateurs. Il y aura aussi une nouvelle collection de pistolets à eau qui va venir faire des vagues et nous avons hâte de vous la faire découvrir !

Pistol Whip mélange de manière unique l’action, le rythme, le genre FPS et le sport et nous espérons qu’il ravira les fans PlayStation. Si tel est le cas, n’hésitez pas à nous en faire part sur nos comptes Discord ou Twitter. 


Virtuellement vôtre,
Cloudhead Games