PlayStation Blog en français

Darkestville Castle, un jeu d’aventure classique en point-and-click, débarque dès demain sur PS4.

0 0
Darkestville Castle, un jeu d’aventure classique en point-and-click, débarque dès demain sur PS4.

Comment les jeux d'aventures cultes ont inspiré le studio Epic Llama à créer son propre jeu d'énigme espiègle.

Bonjour à tous, je suis Hernan Lopez du studio Epic Llama. Je peux enfin vous l’annoncer : Darkestville Castle débarque sur PlayStation 4 le 13 août ! Le chemin a été long, mais vous voir jouer à notre petite aventure avec une manette PlayStation dans les mains nous comble de joie.

///

Darkestville Castle, un jeu d’aventure classique en point-and-click, débarque dès demain sur PS4.

L’histoire de Darkestville Castle suit Cid, un démon farceur qui adore faire des blagues, mettre sa ville sens dessus dessous et qui adore se battre contre des héros, des chasseurs de démon et des trucs de ce genre. Vous vous souvenez des jeux d’aventures cultes en point-and-click ? Remémorez-vous les jeux dans lesquels vous aviez une action pour parler, une pour prendre et une pour regarder… Darkestville Castle a exactement le même fonctionnement ! Bien évidemment, vous disposez d’un inventaire tout mignon pour entreposer toutes les choses que vous récoltez… après les avoir volées pour la plupart.

Ici, à Epic Llama, on a toujours adoré les jeux d’aventure en point-and-click. On avait l’habitude d’y jouer en  »mode multijoueur » quand on était plus jeunes. On s’asseyait devant l’ordinateur avec des amis et on essayait de résoudre les énigmes… Qu’est-ce qu’on était lents à avancer ! En fait, on débattait plus qu’on avançait dans le jeu, mais ça ne nous a pas empêchés de bien nous amuser.

Puis en grandissant et en devenant des développeurs de jeu vidéo, on a voulu créer notre propre point-and-click. On est arrivé dans l’industrie du jeu vidéo en commençant par faire des  »jeux flashs » : des tout petits jeux amusants pour des sites Internet, comme pour Newgrounds. On s’est éclaté à faire des jeux flashs, mais on voulait faire quelque chose de plus gros et de mieux ! Le moment était venu pour nous de créer le jeu en point-and-click qui deviendrait un classique à l’avenir.

Et c’est à partir de là qu’on a commencé à travailler sur Darkestville Castle. Peu de gens le savent, mais la première démo du jeu était une version flash. Vu que le projet commençait à se développer, on a dû le transférer sur Unity3D pour qu’il puisse se développer et se bonifier comme on le voulait et pour qu’on puisse le transporter d’un système à un autre. Notamment sur PS4 ! 😀

On voulait créer un point-and-click dans lequel on pourrait retrouver les meilleurs éléments des jeux d’aventures cultes auxquels on jouait quand on était plus jeunes, mais avec sa propre touche. Et c’est là que Cid rentre en jeu. On voulait qu’il soit aussi légendaire et spécial que possible et quand on y pense, il n’a pas vraiment l’allure d’une légende. Il a tout le temps un large sourire sur le visage et ce n’est pas un héros ordinaire… En fait, ce n’est même pas un héros ! Il est diaboliquement adorable !

Pour créer Cid, on s’est inspirés de nombreux personnages chers à nos cœurs : un peu de Skeletor, un peu de Jack Skellington, un peu de Guybrush Threepwoord (bien évidemment) et beaucoup de notre propre côté diabolique. Oui, Cid est un personnage méchant… Mais il s’amuse tellement bien en étant diabolique.

Mais pourquoi raconter l’histoire d’un méchant ? Ce que je veux dire c’est que même si Cid est un démon, qu’il adore rendre les gens malheureux et qu’il cherche tout le temps à les rendre malheureux, il a quelque chose d’attachant. À mon avis, c’est surtout parce que c’est drôle de faire des bêtises et de semer le chaos. Dès que quelqu’un aime et partage une vidéo de  »Compilation amusante de fails », ils confirment cette  »théorie ».

Le côté diabolique de Cid est aussi sa force. Il est odieux, parce que c’est un démon et il ne sait faire que le mal. On ne peut pas juger les faits et gestes malintentionnés de Cid en se basant sur nos morales humaines. On retrouve ce côté chez les habitants de Darkestville qui acceptent la nature de Cid. Et bien qu’ils n’aiment pas être les cibles de ses mauvaises blagues, ils ne vont pas le traquer pour autant, même s’ils pourraient le faire assez facilement étant donné que tout le monde sait où il habite.

Mais il ne faut pas oublier une chose : les habitants l’ont trouvé quand il était bébé et l’ont élevé. Ils ont pû s’habituer au côté diabolique de Cid qui grandissait en même temps que ce dernier et ils peuvent même tirer profit de ses plans quand ils ne vont pas dans son sens.

Ne vous méprenez pas, Cid n’est pas une sorte de personnage diabolique tourmenté qui fait souffrir les gens pour qu’ils ressentent la douleur qu’il a déjà ressentie. Bien au contraire ! C’est un personnage joyeux et haut en couleur. Un monstre optimiste et super heureux. C’est le compagnon idéal pour partir à l’aventure et pour résoudre pleins d’énigmes !

On sait que la plus grosse partie d’un jeu en point-and-click c’est la résolution d’énigmes en réfléchissant et en essayant tous les moyens sans que ça fonctionne à chaque fois, et on a essayé de garder ça à l’esprit pendant la création et l’écriture de Cid. Il est optimiste et sourit tout le temps. Il a toujours quelque chose de drôle ou une anecdote à raconter, donc même quand on n’arrivait pas à résoudre une énigme, il nous donnait quand même un cookie ou des informations ou il nous racontait une blague pour nous faire sourire.

Vous voulez en savoir plus sur Darkestville Castle et sur Cid ? Essayez la version démo(n) ou le jeu en entier dès demain et dites-moi ce que vous en pensez !