Le jeu d’aventure à la sauce Monty Python The Procession to Calvary débarque sur PS4

1 1
Le jeu d’aventure à la sauce Monty Python The Procession to Calvary débarque sur PS4

Vivez une aventure construite à partir d’œuvres d'art de la Renaissance.

Salut les paysans ! Je m’appelle Joe Richardson et je suis un développeur solo basé au Royaume-Uni. Je conçois des jeux depuis 6 ans et je suis ravi de vous informer que mon tout dernier jeu, The Procession to Calvary, débarque cette année sur PS4.

Le jeu d’aventure à la sauce Monty Python The Procession to Calvary débarque sur PS4

The Procession to Calvary est un jeu d’aventure composé intégralement à partir d’œuvres d’art de la Renaissance. Il comporte des œuvres magnifiques, une bande-son classique et un humour caustique qui s’efforce d’être à la fois intelligent et ridicule. Découvrez la bande-annonce en haut de la page pour voir le jeu en action.

Dans The Procession to Calvary, qui est un point-and-click, vous devrez suivre la piste du tyran Heavenly Peter. Au cours de votre périple, vous tomberez sur des personnages étranges dont un compositeur dépressif, une grotte remplie de démons espiègles ou encore un magicien de rue incompétent qui ressemble étrangement au fils de Dieu.

Et, bien sûr, il y aura des énigmes à résoudre. Vous devrez participer à un concours de talents, apaiser un diable acariâtre, manipuler une moufette et soudoyer des évêques peu scrupuleux.

Mais n’ayez crainte ! Si les énigmes s’avèrent trop déconcertantes, notre protagoniste anonyme a un autre tour dans son sac : un glaive d’un mètre qui vous permettra d’éliminer ceux qui se dresseront sur votre route ! N’abusez pas de cette compétence douteuse, cependant, car les meurtres ont des… conséquences.

Comme vous l’avez sûrement vu dans la bande-annonce, chaque scène de The Procession to Calvary est composée intégralement de peintures de la Renaissance. De Bosch à Bruegel en passant par Rubens, Rembrandt, Vermeer et Velazquez, j’ai découpé, collé et ajusté des centaines d’œuvres d’art avec soin pour créer ce jeu. J’ai sélectionné parmi plus de mille peintures des scènes et paysages allant ensemble, des objets offrant des interactions intéressantes et des personnages qui semblaient avoir une histoire à raconter pour créer un monde cohérent unique.

Mais l’influence de la Renaissance ne se retrouve pas que dans les graphismes. Tout le jeu a été fait à l’envers : d’abord les œuvres d’art, puis les énigmes et enfin l’histoire. Ainsi, chaque aspect du jeu tourne autour de l’art. De la musique classique diégétique jouée par des musiciens visibles dans chaque scène à la galerie du jeu où les joueurs peuvent lire avec soin toute une sélection de ressources concernant le jeu, chaque aspect du monde tourne autour de l’art de la Renaissance.

Ah, et il y a aussi des blagues de fesses.

Merci d’avoir lu cet article. J’espère que vous apprécierez de jouer à The Procession to Calvary qui sortira cette année sur PS4.

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire

1 Réponse de l'auteur

  • Qui a dit que le jeu vidéo n’était pas un art ?
    Monty Pythons et Renaissance… Je suis impatient de découvrir cet improbable concept ! 🙂