Le guide du mode Photo de The Last of Us Part II par Naughty Dog

0 0
Le guide du mode Photo de The Last of Us Part II par Naughty Dog

Réalisez des photos sublimes grâce à ces conseils sur la photographie, accompagnés de clichés pris par le studio.

Si vous êtes comme moi, vous avez passé une bonne partie de votre temps à figer le temps dans le Seattle en ruines de Naughty Dog. À intensifier les émotions sur les visages pendant les cinématiques, voir les poings serrés et les corps tendus avant les scènes de combat, ou juste apprécier la beauté tranquille d’une ville dans laquelle la nature a repris ses droits. Toutes les occasions sont bonnes pour prendre un instant et activer le mode Photo. Cadrez l’image, jouez avec les réglages et vous obtenez un moment immortalisé dans la Galerie des captures de votre PS4.  

Une fois la campagne terminée, la Sélection des chapitres de The Last of us Part II vous permet d’accéder rapidement à vos endroits et vos moments préférés. Ainsi, vous pourrez trouver de nouveaux instants à capturer ou retravailler certaines photos dont vous n’étiez pas entièrement satisfait(e). Vous recherchez peut-être des astuces pour vous améliorer ou des approches plus créatives pour vous mettre au défi. Et qui de mieux pour vous aider à perfectionner vos talents de photographe en jeu que les créateurs de The Last of Us Part II ? Bien qu’ils soient très occupés à évaluer les meilleures photos de la communauté pour leur compétition du mode Photo*, l’équipe de Naughty Dog a pris le temps d’offrir des conseils à ceux qui désirent affuter leurs talents à l’occasion d’un retour à Seattle. 


Spoiler Alert: Attention : l’article suivant contient des spoilers importants sur l’histoire de The Last of Us Part II 



John SweeneyDirecteur artistique, Naughty Dog


« Quand j’utilise notre mode Photo, j’essaie de conserver des valeurs de base pour la profondeur de champ et le flou cinétique. En les maintenant à 10 % et en réglant l’intensité de la profondeur de champ et différents filtres, vous obtiendrez de très bons résultats de départ. »

« Régler le filtre sombre entre 10 et 20 % permet d’ajouter un beau contraste cinématographique à l’image, surtout dans les niveaux ombragés de Seattle. Ensuite, je joue avec la saturation et l’exposition pour obtenir le résultat que je veux. Bien souvent, pousser la saturation et l’exposition au maximum tout en utilisant les filtres donne des résultats épatants. »

« Je pense qu’une fois que ces paramètres de base sont réglés, il ne reste plus qu’à expérimenter. Vous remarquerez que la plupart des filtres du jeu sont assez monochromatiques, mais c’est parce que nous voulions offrir la palette complète, de 1 à 100, pour que vous trouviez ce qui vous convient. »

« En termes de composition, je garde toujours à l’esprit la grille des tiers que nous mettons à disposition pour créer des images cinématographiques. Comme vous pouvez le voir sur les photos que j’ai prises, je suis un grand fan des bandes noires qui contribuent aussi à renforcer cette esthétique. Trouver des endroits du jeu qui disposent d’un éclairage contrôlé (comme une colonne de lumière émanant d’une fenêtre) vous aidera également à définir votre sculpture et votre composition. Enfin, n’oubliez pas de consulter les options de ralenti dans le menu Paramètres d’accessibilité. Faire tourner le jeu au ralenti vous aidera à capturer ces moments parfaits, comme une explosion ou une scène d’action, qui donnent des clichés plus dynamiques. »



Keith PacielloAnimateur des émotions faciales systémiques, Naughty Dog


« Portrait : sous Filtres, j’ai joué avec Filtre et Intensité pour régler la couleur.  J’ai ensuite ajusté la profondeur de champ pour flouter légèrement l’arrière-plan et j’ai ajouté une vignette pour attirer le regard sur Ellie. J’ai également utilisé le format 1,33 sous Cadres pour renforcer la composition. »

« Portrait : une pose, trois approches différentes. J’ai commencé par un portrait (image en haut à gauche). Ensuite, j’ai joué avec différents paramètres dans Angles de caméra, Profondeur de champ, Filtres et Vignettes (images en haut à droite et en bas) en veillant à prendre des photos régulièrement, pour pouvoir les comparer et voir celle(s) que je préférais. »

« Cliché cinématographique : tout d’abord, j’ai cherché une pose forte et un angle de caméra accrocheur. Ensuite, j’ai joué avec la profondeur de champ pour vraiment séparer l’arrière-plan et faire ressortir Ellie (la distance était à 5 et l’intensité à 60).  Sous Affichage, j’ai éclairci toute la scène en la mettant à 60, car Ellie se détachait un peu trop vu que la source de lumière se trouvait derrière elle.  J’ai aussi réglé la netteté (sous Affichage) et le grain (sous Effets écran) pour recentrer un peu l’attention sur Ellie.  Après ça, j’ai joué un peu avec les cadres et j’ai trouvé que le format 2,75 donnait un aspect plus dynamique et cinématographique à l’ensemble. »

« Cliché cinématographique : j’ai trouvé un angle de caméra et un cadrage (format 2,75) qui me paraissaient intéressants et ensuite, j’ai réglé les paramètres Profondeur de champ et Vignette pour mieux diriger le regard. »



Ashleigh DaleAQ et assistance développement, Naughty Dog


« Laissez l’éclairage faire le travail. Tous ces rayons crépusculaires et ces éclairages changeants créés par les artistes offrent un excellent point de départ. Sur cette photo, j’ai éloigné la caméra au maximum et j’ai essayé de détourer Ellie contre cette lumière vive. Ensuite, j’ai voulu voir quelles formes intéressantes il resterait si je réduisais encore la luminosité en activant le filtre noir et blanc. »

« La composition de cette photo est assez similaire à celle de la photo pour laquelle j’ai utilisé le filtre noir et blanc. Ici, j’ai cherché à obtenir un résultat plus pictural en appliquant des filtres et en réduisant ensuite leur intensité. Il s’agit du filtre blorange réglé à environ 85 %. »

« Pour cette image, j’ai voulu jouer avec l’orientation de la caméra pour obtenir un angle débullé et rendre le plan beaucoup plus vivant qu’avec un angle classique. J’ai aussi utilisé le filtre trinité et je l’ai suffisamment descendu pour rendre les arbres plus éclatants et faire ressortir la lumière froide du ciel couvert qui passe au travers. »

« Ici, je me suis vraiment appuyée sur la grille fournie pour aligner la caméra et créer une composition intéressante, selon la règle des tiers. J’ai également utilisé un filtre (blorange ou vintage, si ma mémoire est bonne) que j’ai descendu à 75 %. J’aime aussi beaucoup utiliser les paramètres de profondeur de champ pour rendre le point d’intérêt un peu plus net que le reste.  Pour bien se rendre compte de l’effet de la profondeur, il faut vraiment la pousser au maximum, la déplacer dans la scène pour définir où l’appliquer et enfin la réduire pour obtenir le bon résultat. J’ai appliqué la même méthode à la photo de Hillcrest. » 

« Je me suis vraiment concentrée sur l’éclairage pour ce cliché et j’ai joué avec le S formé par le squelette de brontosaure. J’ai placé la caméra au ras du sol pour accentuer la taille du squelette et je me suis servi de la grille fournie pour me guider dans la composition. J’ai appliqué le même filtre que sur le cliché du musée avec Ellie et j’ai augmenté la profondeur de champ pour attirer le regard vers le crâne du squelette. Exploiter la profondeur de champ de cette manière permet également de donner un aspect pictural à la photo quand on utilise un filtre. »



Matt NeapolitanCinématographe, Naughty Dog


« J’ai voulu ajouter du mouvement dans cette image figée.  Comme la caméra bouge rapidement, l’ouverture de l’obturateur constelle le capteur de reflets, ce qui crée le flou qu’on voit en arrière-plan.  J’ai donc augmenté le flou cinétique pour simuler une vitesse d’obturation lente et j’ai ajouté un filtre éclatant pour accentuer la palette de couleurs du ciel.

En général, on laisse de l’espace devant un objet en mouvement, alors j’ai cadré l’image pour que le cheval soit à gauche et qu’il n’y ait que de l’espace négatif à droite, pour un résultat équilibré.

Il est important de comprendre les principes artistiques comme le placement et l’équilibre, mais ils ne doivent pas se transformer en contraintes.  Il n’y a pas de règles absolues pour créer une bonne image.  Tout dépend du sujet, du moment, de l’artiste et du contexte.  Quel est l’élément le plus important dans le champ de vision ?  Quel est l’intérêt de l’image ?  Quel moment vais-je choisir pour exposer le film à la lumière ? »

« Un des piliers de la création dans The Last of Us Part II était le respect des propriétés physiques du monde réel.  C’est une vision crue et presque photoréaliste de la vie dans un futur sombre.  De même, la cinématographie tente de reproduire les réactions d’une lentille et d’une lumière réalistes.  Le mode Photo imite les facteurs clés comme l’ouverture, la vitesse d’obturation et les ISO avec des paramètres comme le champ de vision, la profondeur de champ et les réglages de l’image comme la luminosité, la saturation et une variété de filtres. 

Généralement, avec une vraie lentille, plus le sujet est proche ou plus la focale est longue, plus il y aura de profondeur de champ.  Une focale plus longue (soit un champ de vision réduit en mode Photo) donne généralement peu de profondeur de champ.  Donc pour gagner en réalisme, quand vous utilisez un champ de vision réduit, augmentez l’intensité de la profondeur de champ en conséquence pour avoir un sujet bien net et un arrière-plan flou et atténué.

C’est l’heure dorée ici. Une lueur chaude imprègne la scène et Ellie est rétroéclairée, on ne voit que sa silhouette. Juste assez pour refléter ses pensées à cet instant précis.  Voilà certains des éléments que nous prenons en compte pour choisir l’angle de la lumière, la teinte et l’intensité. »

« La photo et le cinéma impliquent beaucoup de disciplines : la peinture, l’éclairage, la théorie des couleurs, le dessin, la perspective… Il est souvent utile de limiter le nombre de facteurs à respecter pour se concentrer sur les lignes et les formes.  Réglez la saturation à 0 ou utilisez le filtre sombre pour explorer une façon plus abstraite, moins littérale de figer une scène en 3D en deux dimensions.  Je compose souvent mes images en noir et blanc, en me concentrant sur les formes et la pose de la silhouette, car si la composition ne fonctionne pas en échelle de gris, elle ne fonctionnera pas non plus en couleur, malgré la beauté de l’éclairage et du rendu dans le jeu.  Cette image est sous-exposée, donc j’ai réglé le grain à 90 pour simuler le grain, ou  »bruit », produit par des ISO élevés nécessaires dans les scènes peu éclairées.  Le manque de couleur, le grain supplémentaire et le format extrême donnent à cette image un côté film d’horreur classique. »

« J’adore l’option « rogner ».  Il ne faut pas forcément prendre des photos en se disant qu’on les rognera plus tard. Il faut avant tout essayer de prendre la meilleure photo possible sur le moment.  Mais la possibilité de rogner l’image et de jouer avec les formats peut vraiment donner une autre dimension à la photo.  Ici, on a un sujet vertical, la cascade, alors je voulais un format moins horizontal.  Le lens flare diagonal du soleil vient casser la verticalité de la cascade et des arbres.  Plusieurs choix rendent cette image un peu surréaliste : un format particulièrement étroit, l’aberration chromatique, un champ de vision large qui déforme légèrement les lignes verticales et une vitesse d’obturation rapide (flou cinétique = 0) qui fige le mouvement. »

« J’appelle ce genre de plans des clichés  »narratifs », où j’utilise un champ de vision large et un grand format pour montrer le plus d’informations possible.  J’ai réduit la profondeur de champ à presque 0, car il y a généralement beaucoup de profondeur dans les champs de vision larges. Cela permet de distinguer nettement tous les éléments, des branches en arrière-plan à la cabane au loin.  J’ai appliqué le principe des divisions de Fibonacci pour répartir l’image en conservant l’équilibre global, puis j’ai ajouté de la luminosité et de la saturation pour augmenter le contraste entre la lueur orange provenant de la cabane et la lumière extérieure bleue et froide.  Les diagonales dynamiques des branches en arrière-plan, les traces de pas dans la neige, le léger effet de vignette dans les angles… tout pointe vers le sujet de l’image : la cabane. »



Drew WilsonAQ et assistance développement, Naughty Dog


« C’est la première photo que j’ai prise dans le mode Photo, car j’ai travaillé sur ce niveau. Je savais que ce passage emblématique du jeu parlerait aux gens. Pour que Joel se tienne là, le joueur doit interagir avec la capsule puis ramasser un casque, dans cet ordre. L’éclairage de cette scène est superbe et pour la booster, j’ai ajouté de la profondeur de champ pour lisser l’arrière-plan, augmenté la saturation et réduit le grain. En fait, ces trois réglages sont un passage obligé pour le type de photos que j’aime prendre. »

« Voici une autre photo que j’ai prise au début. Je voulais immortaliser la surprise des joueurs quand ils découvrent le T-Rex. Je voulais aussi m’assurer que Joel observe en silence dans l’ombre. Ici, j’ai ajouté de la saturation et augmenté la netteté de l’image. J’utilise aussi souvent R3 pour afficher la grille qui m’aide à aligner les personnages. J’ai commencé par reculer au maximum avec R2 pour voir jusqu’où la caméra pouvait aller et j’ai fait mes réglages à partir de là. J’ai ajouté un format 2,75 pour obtenir un aspect cinématographique. »

« Voici encore un endroit rêvé pour un bel éclairage et c’est ça que je voulais montrer. J’ai augmenté le grain et ajouté de l’aberration chromatique pour créer une déformation. C’était aussi important d’éclairer le visage d’Ellie. »

« Pour celle-ci, j’ai cherché une zone dégagée avec des couleurs contrastées où je pouvais dézoomer au maximum et obtenir un beau paysage. On a le vert de la forêt, le bleu gris des bâtiments et de la rue, et l’orange du feu. Je voulais attirer l’attention sur Ellie, alors j’ai flouté l’arrière-plan en activant la profondeur de champ et j’ai mis le grain à 40. »

« Cette fois, je voulais une scène d’action et je savais que ce combat contre les Séraphites comprenait beaucoup de passages intéressants. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour capturer l’image que je voulais. Pour l’effet mouillé, on peut s’allonger et s’immerger complètement ici. Et pour qu’Ellie tienne la hache de cette façon, je crois que j’ai esquivé avec L1. J’ai flouté l’arrière-plan avec la profondeur de champ, désactivé le grain, augmenté la saturation et réglé un peu la netteté pour qu’on distingue les détails de la hache. »

**Toutes les captures d’écran inclues dans cet article ont été obtenues sur PS4 Pro.