Trailer « Déjà Vu » de Deathloop : un aperçu stylé du voyage de Colt dans la prison de Blackreef

2 0
Trailer « Déjà Vu » de Deathloop : un aperçu stylé du voyage de Colt dans la prison de Blackreef

De nouvelles images dévoilées lors du State of Play. Le studio Arkane évoque ses inspirations cinématographiques.

Qui n’a jamais entendu parler du sentiment de déjà-vu ? Cette impression d’avoir assisté à une situation par le passé ou de l’avoir déjà vécue. Pour Colt, cette sensation est devenue presque constante. Piégé dans une boucle temporelle, il a en effet perdu la mémoire et ne se souvient que de son passé récent. Et c’est peut-être la clé de toute l’histoire. À chaque fois que la boucle recommence, il fait tout ce qu’il peut pour rassembler ses maigres souvenirs afin de continuer sa progression, toujours dans l’espoir de quitter l’île de Blackreef. Le dernier trailer de Deathloop présente la nouvelle cible choisie par Colt, le Visionnaire « Ramblin’ » Frank Spicer.

Deathloop sortira en exclusivité console sur PlayStation 5.

L’univers sonore de Blackreef

Les habitants de Blackreef vivent une fête sans fin. Chaque boucle temporelle est synonyme d’une nouvelle journée placée sous le signe du chaos, de la grandeur et de la débauche. Cette atmosphère transparaît dans tous les aspects du jeu, des spectacles alcoolisés organisés dans la rue aux graffitis colorés et parfois menaçants présents sur l’ensemble de l’île, en passant par les morceaux que vous entendrez dans les quatre districts qui composent Blackreef.

« Outre les influences visuelles propres à chaque district, nous voulions que les joueurs entendent également des sons différents en fonction de leur position dans l’île », explique Michel Trémouiller, directeur audio. « Les environnements sonores de chaque district sont influencés par l’architecture des lieux et l’atmosphère qui s’en dégage, ainsi que par les Visionnaires qui y ont élu domicile. Alors qu’Updaam, le manoir d’Aleksis, offre une bande-son marquée par le rock psychédélique et les vieux films de science-fiction, Fristad Rock, lieu de résidence de Frank Spicer, propose des guitares mélancoliques, jouant au rythme des vagues. »

Pour Deathloop, le directeur audio Michel Trémouiller a eu la lourde responsabilité de créer un style musical aussi unique que l’île de Blackreef elle-même. Mais avant même de commencer à définir l’ambiance de chaque district, il a dû trouver un fil conducteur pour l’ensemble du jeu.

« Nous avons d’abord commencé par définir les principaux éléments que nous voulions mettre en avant pour le joueur », explique Michel Trémouiller, directeur audio. « Généralement, nous essayons de nous concentrer sur une poignée de mots-clés qui décrivent le jeu et servent de point de départ pour le travail de l’équipe audio. Avec Deathloop, comme avec toutes les productions Arkane, nous avons une multitude de mots-clés et de couches qui créent un univers fascinant. Pour Deathloop, on peut par exemple citer « magique », « militaire », « scientifique », « mystérieux », « Northeim », « carnaval »… et la liste est longue. Mais bien sûr, tous ces concepts ne peuvent pas se résumer à un seul style musical. Nous donnons vie à des univers complexes et originaux et il nous est impossible de copier un style qui existe déjà. »

« On peut parler de rock psychédélique teinté de science-fiction vintage, de jazz et de différentes sonorités exotiques et traditionnelles », poursuit Trémouiller en essayant de résumer l’environnement sonore de Deathloop. « La bande-son est tantôt frénétique, tantôt langoureuse et mystérieuse… à l’image de l’île de Blackreef. »

Les films incontournables pour Sébastien Mitton, directeur artistique de Deathloop

Envie d’en savoir plus sur les coulisses de Deathloop ? Le directeur artistique Sébastien Mitton a concocté une liste de films et de thèmes qui ont inspiré la vision de son équipe pour l’île de Blackreef. Idéal pour vous mettre dans le bain dès aujourd’hui avant la sortie de Deathloop :

  • Skyfall (2012 | réal. Sam Mendes) – décors grandioses et highlands écossais
  • Le Point de non-retour (1967 | réal. John Boorman) – Un environnement aride et vide, propice à la vengeance
  • Le Dieu d’osier (1973 | réal. Robin Hardy) – Un meurtre mystérieux sur une île écossaise
  • Au-dessous du volcan (1984 | réal. John Huston) – Un esprit tourmenté en plein jour des Morts au Mexique
  • New York 1997 (1981 | réal. John Carpenter) – Un antihéros se bat pour sa survie
  • Les Guerriers de la nuit (1979 | réal. Walter Hill) – Chasseurs et chassés
  • La Chose (1982 | réal. John Carpenter) – Isolation, conditions climatiques extrêmes, survie

Précommandez Deathloop pour PlayStation 5

Deathloop est désormais disponible en précommande sur PlayStation 5. En précommandant la version standard ou l’édition Deluxe, vous recevrez les bonus suivants en jeu :

  • Arme unique : Machette du Protecteur Royal (exclusivité PS5)
  • Apparence de personnage : Colt « Aviateur des Tempêtes »
  • Une breloque (effet à équiper)

Les commentaires sont désactivés.

2 Commentaires

  • State of play #7 février 2021 – La nouvelle bande-annonce de Deathloop laisse la chance aux chansons – Game of Shadows

    […] portant le nom du jeu. L’occasion pour le directeur audio Michel Trémouiller de commenter le processus de création du style musical, qui sera différent en fonction des quartiers et de la […]

  • Deathloop fait le plein d'informations

    […] via le PlayStation Blog que le titre en a présenté un peu plus à son sujet. Tout d’abord, le jeu d’Arkane […]

Veuillez saisir votre date de naissance.