Le développeur de Crimsonland discute de la longévité de ce jeu culte

0 0
Le développeur de Crimsonland discute de la longévité de ce jeu culte

Presque deux décennies après sa création, 10tons revient sur l'action addictive de ce jeu de tir intense à deux joysticks et indique la possibilité d'une suite

Crimsonland est le tout premier jeu créé par 10tons. C’est aussi le tout premier jeu que j’ai créé. Si à l’époque on m’avait dit qu’on en parlerait encore 18 ans après sa sortie… Je n’y aurais probablement pas cru. C’est incroyable.

Néanmoins, Crimsonland a rassemblé un bon nombre de fervents partisans au fil des années. On dirait que certains joueurs ne s’en lasseront jamais. Les plus gros fans ont plusieurs milliers d’heures de jeu à leur actif. Même si je ne suis pas sûr de comprendre comment tout ça a pu arriver, j’ai ma petite idée quant à la popularité du jeu à l’époque.

Un labyrinthe de monstres

À sa sortie en 2003, la plupart des jeux en 2D utilisaient toujours le rendu logiciel. L’utilisation d’accélérateurs 3D nous a permis d’avoir des milliers de monstres à la fois en mouvement sur l’écran. C’était très novateur pour l’époque, et il ne fait aucun doute que ça peut être extrêmement satisfaisant de décimer ces hordes de monstres. Cela a également redéfini le concept de la structure des niveaux. Les monstres eux-mêmes devenaient alors un labyrinthe en constante évolution dans lequel progresser. Vous deviez vous frayer un chemin à contre-courant des ennemis pour atteindre la prochaine amélioration tant convoitée. C’est un flux d’action permanent, donc vous devez constamment prendre des risques, trouver de nouveaux itinéraires et essayer de déterminer le point faible de la horde. Je pense que c’est grâce à cette malléabilité que le jeu a suscité de l’intérêt aussi longtemps.

Gagnez des niveaux, mourrez, recommencez

Le mode survie de Crimsonland est peut-être l’une des premières expériences d’action en roguelike a avoir vu le jour. En s’inspirant de gros RPG comme la série Fallout, le but était d’intégrer la progression du genre RPG à des jeux d’action avec un format plus court. Tuer des monstres, gagner des points d’expérience, monter de niveau et essayer de survivre de plus longtemps possible. À chaque niveau gagné, vous pouvez choisir un atout supplémentaire au hasard. Au fur et à mesure, vous allez apprendre comment tirer profit de chacun des atouts, et avec quelles armes ils se combinent le mieux, et ainsi élaborer de nouvelles stratégies. Vous êtes morts dans cette partie, mais peut-être que vous aurez plus de chance la prochaine fois ? C’est tout de suite très tentant de relancer juste une petite partie.

Mais ce ne sont que des suppositions qui expliqueraient la popularité du jeu. En vérité, ce sont surtout les joueurs qui ont permis sa diffusion et qui l’ont rendu si populaire. Les gens continuent de parler du jeu encore aujourd’hui. Et il y a cette question qu’on nous pose régulièrement : quand va sortir Crimsonland 2 ?

Le futur de Crimsonland

Au fil des ans, nous avons en fait élaboré plus d’un prototype pour Crimsonland 2. Le premier mettait l’accent sur le multijoueur en réseau, mais nous avons rapidement réalisé à l’époque (en 2005) que ça n’était pas vraiment compatible avec la présence de milliers de monstres. Nous avons fini par abandonner cette idée pour nous concentrer sur d’autres projets.

Un autre prototype de Crimsonland 2 avait pour but d’offrir une expérience avec un monde ouvert plus étendu. Celui-ci s’est révélé être un projet un peu trop ambitieux pour notre studio à ce moment-là, donc nous l’avons mis de côté également pour travailler sur autre chose. Certaines de ces idées de monde ouvert se sont d’ailleurs retrouvées dans Dysmantle, notre RPG en monde ouvert dont la sortie est prévue cette année sur PS4 et PS5. C’est un action-RPG en monde ouvert, mais le gameplay est différent de celui de Crimsonland.

Crimsonland a cette étrange propension à défier le temps, ce qui nous a permis de le garder à jour techniquement, et nous y avons même ajouté de nouvelles fonctionnalités au fur et à mesure. Nous lui avons également apporté une grosse mise à jour il y a quelques années pour le moderniser. Les appareils devenant de plus en plus puissants, nous avons pu augmenter le nombre de monstres à combattre. La dernière version de Crimsonland sur PS5 est probablement la version définitive du jeu pour le moment. Il n’y a jamais eu autant de monstres qu’actuellement dans Crimsonland.

On pourrait penser qu’avec tout ça j’en aurais assez de Crimsonland. Mais en vérité, j’y joue toujours de temps en temps. C’est l’un des jeux de ma bibliothèque auxquels je joue le plus sur PlayStation. Après une longue journée, j’allume ma PS5 et je lance Crimsonland. Et j’éclate quelques milliers de monstres. Tout en rêvant de Crimsonland 2.

Veuillez saisir votre date de naissance.