Interview Samurai Warriors 5 : La réinvention de la franchise légendaire de Koei Tecmo

0 0
Interview Samurai Warriors 5 : La réinvention de la franchise légendaire de Koei Tecmo

Le producteur Hisashi Koinuma nous parle du nouveau style inspiré des animes de son dernier jeu d'action à 1  contre  1 000.

Depuis la sortie de son premier opus sur la PlaySatation 2 en 2004, la franchise Samurai Warriors a invité les joueurs à trancher dans des hordes d’ennemis avec style et panache. Pour marquer la future sortie de Samurai Warriors 5 sur PlayStation 4, le 27 juillet, je me suis installé avec le producteur de Samurai Warriors et président de Koei Tecmo, Hisashi Koinuma, pour discuter de l’évolution de cette série de jeux d’action légendaire.

Qu’est-ce que ça fait, de travailler sur la même franchise de jeux vidéo pendant 18 ans ? « C’est vraiment incroyable, mais je ne pensais pas travailler sur cette série pendant si longtemps », nous déclare le producteur de Samurai Warriors et président de Koei Tecmo, Hisashi Koinuma. « Nous avons créé le premier Samurai Warriors en réponse à la popularité de Dynasty Warriors 2, car nous souhaitions concevoir un équivalent japonais qui se déroulerait à l’époque Sengoku, comme nous l’avions fait avec les séries Romance of the Three Kingdoms et Nobunaga’s Ambition.

« Par chance, le premier jeu Samurai Warriors a reçu un accueil très favorable, et de nombreux fans l’apprécient encore. C’est grâce à leur soutien que nous avons pu continuer la série pendant si longtemps. »

Mais que nous réserve Koinuma-san dans le dernier Samurai Warriors, qui a, selon lui, été « réinventé » ? Pour le savoir, nous nous sommes entretenus avec le boss des boss du jeu.

Q : Après presque deux décennies passées à travailler sur Samurai Warriors, quel est votre aspect préféré de votre travail sur la franchise ?

R : Ce que je préfère, c’est choisir quels guerriers samouraïs de l’époque Sengoku intégrer au jeu lors de l’élaboration de l’histoire. J’adore également découvrir les réactions de nos fans lorsqu’ils les retrouvent dans le jeu. Au Japon, les réactions des fans, mais également des régions qui ont un lien avec ces guerriers (notamment celles des musées et entreprises de transports publics, comme les trains et taxis), sont vraiment fascinantes.

Q : Pourquoi avez-vous décidé de complètement revoir les graphismes dans le nouveau jeu ?

R : Pour Samurai Warriors 5, nous souhaitions réécrire le premier titre. Nous avons donc décidé de réinventer toute la série. Nous souhaitions en repenser l’histoire, les personnages, le système d’action, mais également l’art et le style graphique.

Q : Comment décririez-vous le style réinventé de Samurai Warriors 5 ?

R : Nous avons beaucoup discuté de l’esthétique japonaise qui conviendrait le mieux au jeu et après avoir pris en considération tous les facteurs, nous avons choisi un style visuel qui pourrait s’apparenter à une illustration ayant des aspects de peintures à l’encre japonaises. Pour ce nouveau titre, nous souhaitions un style dynamique, mais détaillé, et selon moi, nous avons réussi à obtenir un style artistique identifiable au premier coup d’œil, mais complètement différent du reste de la série.

Q : Qu’est-ce qui a influencé le nouveau style artistique choisi pour SW5 ?

R : Comme je l’ai dit, nous nous sommes largement inspirés des peintures à l’encre japonaises, de l’un des styles fondamentaux de la peinture du lavis à l’encre, ainsi que du pop-art japonais, qui a reçu beaucoup d’éloges du monde entier. Nous nous sommes également inspirés de nombreux autres jeux.

Q : Quels sont les changements visuels les plus importants jamais apportés à Samurai Warriors dans l’histoire du jeu ?

R : Le premier Samurai Warriors est sorti sur PS2. L’accès à la technologie de shading, qui se popularisait à l’époque, a été un grand changement pour le style visuel du jeu. Par conséquent, le style « photo-réaliste » est devenu plus répandu, de même qu’une technologie de « cel shading » plus détaillée et que les graphismes en 2D, popularisés par les applications pour smartphone. Ces nouveautés technologiques ont eu une grande incidence sur nos jeux. Grâce à tous ces outils et avancées technologiques, nous avons pu tenir compte de ces styles lors de la création de Samurai Warriors 5 et nous avons décidé d’adopter un style visuel qui ne pouvait convenir qu’à ce titre.

Samurai Warriors 3 a été le premier jeu dans la série à ajouter la Jauge d’Esprit, lors de sa sortie au Japon en 2009.

Q : Lors de l’élaboration du SW original, que pensiez-vous des graphismes ? 17 ans plus tard, que pensez-vous du style visuel du jeu original ?

R : Les graphismes de Samurai Warriors étaient basés sur ceux de Dynasty Warriors. Nous avions également tenté de développer un style visuel qui intégrerait de l’art japonais, tel que les peintures à l’encre. Cependant, nous n’avons pas vraiment réussi à atteindre cet objectif, au vu de la technologie dont nous disposions à l’époque. Les titres suivants de la série se déroulent un peu plus tard dans l’époque Sengoku et les graphismes deviennent plus détaillés afin de refléter au mieux la période en question. Dans Samurai Warriors 5, nous avons pu revenir sur le style artistique japonais que nous souhaitions incorporer au premier jeu et je pense que nous avons cette fois-ci réussi à l’intégrer au jeu, même si le style n’est pas tout à fait identique.

Samurai Warriors 4 est sorti aux États-Unis sur la PlayStation 3, la PlayStation 4, et la PlayStation Vita en octobre 2014.

Q : Nobunaga apparaît dans tous les Samura Warriors sortis à ce jour. Parlez-nous de l’évolution du style et de l’art du personnage dans chaque jeu.

R : Dans le Samurai Warriors original, nous nous étions appuyés sur son image de « Roi démon ». Nous l’avions équipé d’une armure noire de style occidental et d’une cape. Nous avions également doté son arme d’une aura violette afin de conférer à Nobunaga une image de « boss final ».

Dans Samurai Warriors 2, nous avons conservé le style du premier titre, mais lui avons ajouté quelques ornements dorés. Nous avons également rendu son apparence plus extravagante et saisissante. En plus de cela, nous avons orné ses épaules de plumes noires pour équilibrer son apparence. Ces plumes noires sont également présentes lorsqu’il apparaît dans des événements, elles symbolisent l’image de Nobunaga dans ce titre.

Pour Samurai Warriors 3, nous avons changé l’armure noire de style occidental et la cape dont il était équipé jusque là et avons pris une tout autre direction. Nous avons donc choisi de lui faire porter un surcot par-dessus son armure. Pour nous assurer que sa silhouette serait à la hauteur des autres créations de la série, nous lui avons apporté quelques modifications. Nous nous sommes par exemple assurés que la forme de son armure était spécifique à ce titre.

Dans Samurai Warriors 4, nous lui avons rendu son armure occidentale et sa cape caractéristiques, et l’avons équipé de l’armure la plus ouvragée de la série. Nous avons travaillé très dur sur son style, afin qu’il conserve son aspect « Roi-démon » et « boss final » dans chaque titre.

Cela nous amène à Samurai Warriors 5. Nous avons réinventé la série Samurai Warriors pour ce titre et basé le style de Nobunaga Oda sur celui qu’il arborait lorsqu’il était plus jeune, alors qu’il était connu sous le nom du « Sot d’Owari ». Puisqu’il est bien plus jeune dans ce titre, nous avons ajusté le style de son armure ainsi que la protection qu’elle offre pour la rendre digne d’un personnage principal.


Précipitez-vous dans la plus récente évolution de la franchise d’action riche en histoire lorsque Samurai Warriors se découpera un chemin vers la PS4 le 27 juillet.