Diablo II: Resurrected – Concevoir une expérience adaptée pour une manette.

0 0
Diablo II: Resurrected – Concevoir une expérience adaptée pour une manette.

Précommandez le jeu pour accéder à la Bêta, disponible maintenant sur PS4 et PS5.

Après plus de deux décennies, l’héritage du Rôdeur Noir et de son fardeau démoniaque réapparaît au cœur des royaumes humains. Blizzard Entertainment a travaillé d’arrache-pied pour ressusciter ce RPG d’action qui a défini le genre, et il est bientôt disponible ! Pour la première fois, les joueurs console qui précommanderont Diablo II: Resurrected pourront découvrir la version remasterisée et épique de Diablo II en accès anticipé via une Bêta ouverte, disponible sur PS5 et PS4.

L’héritage de Diablo II se poursuivra sur d’autres plateformes de jeu 20 ans après sa sortie originelle sur PC en 2000. Les nouveaux joueurs, ainsi que les vétérans, pourront découvrir ce chapitre iconique du Conflit éternel grâce aux capacités extraordinaires des consoles PlayStation, de la manette DualShock 4 sur PS4, et de la manette DualSense sans fil sur PS5.

Adapter le gameplay classique du jeu conçu pour un clavier et une souris pour le rendre accessible sur une manette a été un défi unique à relever. Nous avons invité Robert Gallerani, Concepteur en chef, pour détailler l’approche suivie par l’équipe de Diablo II: Resurrected pour adapter les sensations et les contrôles du jeu sur manette.


Lorsque nous nous sommes lancés dans le projet de définir un schéma de commandes pour les manettes, nous avons réparti les tâches en plusieurs catégories. Chacune de ces dernières rassemblait les éléments essentiels sur lesquels nous devions nous focaliser pour apporter Diablo II: Resurrected aux joueurs sur console.

Avec un clavier et une souris, le joueur incarne un « œil céleste » qui indique aux personnages ce qu’ils doivent faire et où ils doivent se diriger en cliquant sur un élément du niveau. Souhaitez-vous lancer une attaque à distance contre un monstre ? Vous déplacer pour ouvrir un coffre ? Ouvrir une porte ? Avec une souris, l’action du joueur se résume à viser et cliquer sur l’action ou la compétence souhaitée. Le jeu guide ensuite le personnage vers l’endroit où l’action peut être réalisée et définit un chemin pour lui.

Sur manette, en revanche, le joueur a plus un rôle d’avatar vis-à-vis de ses personnages. Cela implique de très nombreuses ramifications sur plusieurs niveaux, mais pour nos joueurs, il faut surtout que « ça fonctionne ».

Regardez la version remasterisée de la cinématique d’introduction de Diablo II: Resurrected

Ajuster les déplacements

Sur une manette, les déplacements sont liés au stick analogique. Cela veut dire que le joueur, et non le jeu, dirige le personnage là où il veut l’emmener. Pour rendre cela possible, nous avons désactivé le pathfinding du jeu. Cela veut dire que les joueurs peuvent désormais se rendre là où le jeu ne les aurait jamais emmenés auparavant. Par exemple, un joueur peut essayer de foncer dans un mur ou d’effectuer des collisions avec des objets. Cela permet aussi d’esquiver plus facilement les attaques des adversaires sur leur route.

En plus de prendre en compte les endroits où vous pouvez vous rendre, il nous fallait aussi définir la vitesse de vos déplacements. Diablo II à un système d’endurance. Cela veut dire que vous disposez de deux modes de déplacement : la marche et la course. Lorsque votre endurance tombe à zéro, vous ne pouvez plus courir. Nous devions faire fonctionner ce système en respectant les attentes des joueurs, soit faire en sorte qu’en poussant légèrement le stick analogique vous n’effectuiez qu’un déplacement court et qu’en le poussant jusqu’au bout, vous vous déplaciez à pleine vitesse. Nous avons tenté de nous baser sur la déflexion du stick pour définir la vitesse du joueur, mais cela rendait la « simple marche » difficile à exécuter. Marcher permet à vos personnages de disposer de meilleures statistiques au cours de votre partie et il était donc important de permettre aux joueurs d’avoir un meilleur contrôle sur la vitesse de déplacements de leurs personnages. Nous avons fini par opter pour un système d’activation, parce que cela permettait de préserver les décisions conscientes du joueur concernant sa vitesse de déplacement. Cet aspect était vital, notamment pour les actions où les personnages ramassent des objets, mais nous en reparlerons plus tard.

Trouver les cibles

Une autre grande différence lorsqu’on ne dispose pas d’une souris se pose comme une évidence : vous ne disposez pas d’un curseur pour indiquer au jeu quel ennemi vous devez attaquer. Cependant, grâce au stick de la manette, nous pouvons scanner le terrain de jeu dans un large cône et prioriser les éléments ciblés sur plusieurs niveaux : monstres, butin, objets interactifs, les autres joueurs, votre cadavre, etc. Et ces priorités sont définies en fonction des classes des personnages. Par exemple, un nécromancien aura tendance à se focaliser sur les cadavres environnants contrairement à d’autres classes. Nous avons fait des tests en montrant à un joueur toutes les options de ciblage à sa disposition, mais cela menait à une surcharge d’information. Nous nous sommes finalement contentés de montrer au joueur les éléments principaux à cibler. Et donc, sans pour autant montrer un cadavre en surbrillance, nous sélectionnons automatiquement le corps le plus proche dont le joueur pourrait disposer s’il utilisait une compétence pour laquelle ce dernier serait nécessaire.

Ramassez facilement du butin

La seule chose qui est aussi importante que de venir à bout des monstres de Diablo II, c’est de récupérer le butin sur leurs cadavres. La manière dont les joueurs effectuaient cette action avec un clavier et une souris était simple : ils maintenaient une touche enfoncée pour voir l’objet à ramasser, puis cliquaient sur le nom de cet objet. Pour certains joueurs, maintenir une touche enfoncée sur une manette peut être inconfortable et nous avons donc retiré cette nécessité (même si vous pouvez toujours maintenir une touche enfoncée pour voir les objets à ramasser). En utilisant la manette, le nom des objets s’affiche en fonction du temps et de la distance à parcourir entre l’objet et le joueur. Cela veut dire que si un objet est proche d’un joueur, il sera toujours visible. Et lorsqu’un objet tombe au sol, son nom restera affiché à l’écran pour une courte durée.

Une autre difficulté était de déterminer comment un joueur pourrait ramasser un objet. Avec une manette, il semblait logique que le joueur marche sur cet objet pour le ramasser. Cela s’est avéré plus complexe qu’on ne pourrait le croire lorsqu’un monstre explosait et répandait des objets autour de lui alors que le joueur ne voulait ramasser qu’un seul objet spécifique. Nous avons donc fini par permettre aux joueurs de se déplacer très lentement et de s’arrêter devant chacun des objets au sol pour pouvoir ramasser ce qu’ils souhaitent, rendant cette action bien plus abordable sur console.

Déclencher les compétences

Nous savions que nous devions répondre aux attentes des joueurs de Diablo III sur ce point. Dans la première version de Diablo II, les joueurs disposaient de deux boutons : le clic gauche et le clic droit. Pour accéder à leurs compétences, les joueurs utilisaient des raccourcis clavier pour réattribuer rapidement les compétences déclenchées par ces deux boutons. L’utilisation des compétences est donc très giratoire. Avec une manette, nous devions repenser ce fonctionnement pour que les touches déclenchent directement les compétences. Nous avons choisi d’afficher ces compétences dans un panel en bas à gauche de l’écran, comme dans Diablo III. Cependant, les joueurs disposant d’un nombre considérable de compétences, nous leur avons permis de maintenir la gâchette gauche de la manette pour accéder à six emplacements de compétences supplémentaires, ce qui leur permet de disposer de 12 emplacements de compétences à utiliser rapidement.

Équilibrer un classique

Un des défis considérables imposés par une manette est qu’il y a bien moins de touches disponibles que sur un clavier, et il a donc fallu passer du temps à trouver les bonnes attributions de touches pour assurer que les compétences essentielles soient attribuées à des touches aisément accessibles. En nous basant sur les retours de notre Alpha technique (des joueurs jouant sur des manettes PC), nous pensons que notre support sur manette a emprunté une direction qui conviendra aux attentes des joueurs. Nous peaufinons encore les détails, mais nous pensons avoir trouvé le bon équilibre entre des sensations modernes et des mécaniques de jeu classiques.

–Robert Gallerani, Concepteur principal


Comme l’a dit Robert, nous avons eu de très bons retours venant des joueurs PC utilisant les manettes pendant l’Alpha technique. Ces derniers nous ont permis de modeler, créer et peaufiner les commandes prévues pour les manettes de sorte que la prise en main des joueurs soit confortable tout en conservant l’essence d’une partie de Diablo II. Nous sommes impatients de pouvoir donner l’opportunité aux joueurs PlayStation de jouer à Diablo II: Resurrected.

En plus d’obtenir un accès anticipé à la Bêta ouverte du jeu, qui se lancera le 13 août à 19h (heure locale), les joueurs ayant précommandé Diablo II: Resurrected recevront l’Héritage d’Arreat, un ensemble de transmogrification pour Diablo III (voir ci-dessus), tandis que les joueurs précommandant la Diablo Prime Evil Collection recevront d’autres objets en jeu, y compris le familier Mephisto et les ailes Emprise de la haine.

Rassemblez tous vos amis. La phase test d’accès anticipé* sera ouverte au multijoueur, permettant des sessions de coopération jusqu’à huit joueurs pour l’Acte I : L’œil aveugle et l’Acte II : Le secret de Vizjerei. Les joueurs pourront choisir parmi cinq des sept classes uniques de Diablo II : Amazone, Barbare, Druide, Paladin et Sorcière. Chacune de ces classes offre de vastes possibilités de builds et d’options d’équipement que les joueurs pourront découvrir pendant le test.

Vous ne pouvez pas participer à l’accès anticipé ? Pas d’inquiétude. Le 20 août à 19 h (heure locale) marquera le lancement du weekend de la Bêta ouverte*. Tous les joueurs de la communauté PlayStation pourront téléchargement gratuitement la Bêta ouverte de Diablo II: Resurrected et affronter les serviteurs des Enfers Ardents (le contenu jouable est le même que celui de l’accès anticipé).

Regardez la cinématique remastérisée de l’acte II ci-dessus.

Il n’y a pas de meilleure époque pour être fan de Diablo. Que vous découvrirez le jeu ou que vous soyez un fan de longue date voulant se replonger dans ce classique incontournable, les portes de l’enfer vous attendent. Nous sommes très heureux de pouvoir partager Diablo II: Resurrected avec vous et nous espérons vous voir nombreux lors de la durée de l’accès anticipé et de la Bêta ouverte avant le lancement du jeu le 23 septembre. Nous serions ravis d’avoir vos retours et vos premières impressions à propos de cette nouvelle expérience de gameplay avant la sortie du jeu.

*Un abonnement PlayStation Plus n’est pas requis pendant l’accès anticipé ni la Bêta ouverte, mais sera requis pour accéder au contenu multijoueur lors du lancement sur les consoles PlayStation.

Veuillez saisir votre date de naissance.