La suite de Valfaris change de genre, mais ne renie pas ses racines.

0 0
La suite de Valfaris change de genre, mais ne renie pas ses racines.

Comment Valfaris: Mecha Therion est passé de platformer à shoot’em up.

En tant que développeur, regarder les gens jouer à votre jeu peut être très stressant. J’ai l’impression que de nombreuses années se sont écoulées (c’était pourtant en 2018) depuis ce jour où je me trouvais à l’Expo EGX à regarder pardessus les épaules des joueurs qui testaient Valfaris, le platformer 2D qu’Andrew Gilmour de Steel Mantis et moi-même concevions à l’époque.

Heureusement, les réactions de ces joueurs étaient essentiellement positives. La démo que nous avions préparée n’était pas particulièrement facile et je me souviens avoir vu des joueurs mourir à plusieurs reprises. Mais la plupart d’entre eux voulaient aller plus loin et sont parvenus à atteindre la fin de la démo en arborant un sourire victorieux. Cela m’a prouvé que quelque chose à propos de Valfaris poussait les joueurs à persévérer et à vouloir conquérir le jeu. Cette découverte a été une expérience incroyablement gratifiante et m’a conforté sur la pertinence de notre projet.

Aujourd’hui, nous sommes heureux de pouvoir vous montrer Valfaris: Mecha Therion. Quiconque connaissant Valfaris remarquera immédiatement une différence majeure entre cette suite et l’opus précédent – le jeu n’est plus un platformer, mais un shoot’em up. Bien entendu, les joueurs s’attendent toujours à découvrir de nouvelles idées et fonctionnalités dans une suite. Mais à un changement de genre ? Beaucoup moins.

La suite de Valfaris change de genre, mais ne renie pas ses racines.

Même si nous savions que les joueurs avaient apprécié Valfaris en tant que platformer – comme j’ai pu le voir de mes yeux lors de l’Expo EGX et comme les retours des critiques et des utilisateurs nous l’ont confirmé par la suite – nous avons convenu que nous voulions faire quelque chose de différent avec l’opus suivant.

Cependant, notre plan de départ avant d’arriver à cette conclusion était de créer une suite pour Slain: Back From Hell, un platformer hack-and-slash en 2D sorti en 2016. La suite devait être un platformer en 2.5D et nous avions même conçu du gameplay fonctionnant avec des éléments en 3D. Nous avions conçu un passage où les personnages devaient progresser sur un long colimaçon et nous étions très satisfaits du résultat. Mais pourtant, à ce stade, j’avais déjà le sentiment que de créer un autre platformer serait une corvée.

C’est à ce moment qu’Andrew m’a suggéré quelque chose de totalement fou : d’abandonner le projet et de faire une suite pour Valfaris à la place, mais en shoot’em up. C’est sorti de nulle part, mais j’ai grandi en jouant à des jeux tels que Thunder Force, R-Type, Gradius et Raiden, et j’avais déjà travaillé sur un shoot’em up en 2008, Cy-Clone, et l’idée n’a donc pas manqué de me séduire !

Ce changement de direction m’a enthousiasmé dès le début et, les différences entre un platformer et shoot’em up étant nombreuses, je me suis attelé à réfléchir à comment concevoir cette suite. Un platformer permet notamment aux joueurs de suivre leur propre rythme (sans compter les niveaux où de l’eau/ de la lave les pousses à accélérer), qu’ils soient prudents ou préfèrent foncer tête baissée. En revanche, un shoot’em up suit un rythme plus effréné et les joueurs n’ont donc pas d’autre choix que de suivre le rythme du jeu.

Ce facteur nous a poussés à réfléchir longuement à certains aspects de cette suite : la fréquence des ennemis sur la route des joueurs et le temps qui leur est accordé pour réagir face à de nouvelles menaces. Il faut aussi déterminer quand laisser les joueurs souffler un peu et pour combien de temps. Il faut trouver un rythme adapté.

En plus de ce changement de genre, nous avons aussi décidé de quitter notre zone de confort, soit la 2D qui nous a accompagnés lors de nos jeux précédents, et de faire en sorte que Valfaris: Mecha Therion se déroule dans un espace en 3D pour chambouler le processus de développement et relever un nouveau défi. Au final, le gameplay est toujours en 2D, mais cette dimension supplémentaire nous a permis de créer de nouveaux concepts, comme par exemple faire venir les ennemis de loin, avoir des mouvements de caméra plus cinématiques et permettre aux joueurs d’emprunter plusieurs directions.

Pourtant, même si nous mettons en avant des altérations évidentes entre les deux jeux, l’expérience des joueurs ne changera pas drastiquement, même si un jeu est un platformer et que l’autre est un shoot’em up, car les deux opus partagent un ADN commun.

Le jeu se déroule dans le même monde que Valfaris et quiconque y a joué reconnaîtra une certaine esthétique dans le second opus. Nous conservons également certaines fonctionnalités, comme les armes et leurs améliorations (et vous en retrouverez beaucoup tirées du premier jeu), un système de checkpoint risque / récompense, beaucoup de gore et une autre bande-son métal composée par Curt Victor Bryant.

Mais c’est surtout le gameplay, l’aspect le plus fondamental, qui lie intimement Valfaris et Valfaris: Mecha Therion. Nous pensons que les joueurs qui aiment nos jeux apprécient le défi qu’ils représentent et prennent du plaisir à prendre en main un jeu à l’atmosphère old-school qui saura les faire sourire. Et c’est exactement ce que nous cherchons à accomplir avec Valfaris: Mecha Therion.

Valfaris: Mecha Therion sortira en 2022 sur PS4 et PS5.

Rejoindre la conversation

Ajouter un commentaire

Mais restez courtois(e) !

Please be kind, considerate, and constructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des commentaires (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)