Tchia : la création d’un jeu inspiré par la Nouvelle-Calédonie

1 0
Tchia : la création d’un jeu inspiré par la Nouvelle-Calédonie

Awaceb insuffle la culture de son pays d'origine dans une aventure tropicale en monde ouvert.

Bonjour ! Je m’appelle Phil, et je suis le réalisateur de Tchia. Maintenant que la sortie du jeu sur PS4 et PS5 a été annoncée, j’aimerais vous emmener en Nouvelle-Calédonie, le pays d’origine du studio Awaceb, et vous expliquer comment ses cultures influencent chaque aspect de l’expérience que nous créons.

Tchia : la création d’un jeu inspiré par la Nouvelle-Calédonie

Awaceb est un studio que moi et mon partenaire Thierry avons récemment fondé. Nous sommes des amis d’enfance de Nouvelle-Calédonie, un petit archipel au milieu de l’océan Pacifique. Ayant tous les deux grandi là-bas, les cultures riches et diversifiées de la Nouvelle-Calédonie sont profondément ancrées dans tout ce que nous faisons. Par exemple, le nom « Awaceb » signifie « Tout va bien » ou « Pas de souci » en argot local.

Pour cette raison, cela nous semblait naturel de nous inspirer de cet héritage et d’insuffler ces références culturelles dans notre prochain jeu : Tchia.

Mettre la culture à l’honneur et la rendre accessible.

Avec Tchia, notre approche est tout d’abord de créer un concept que tout le monde peut comprendre et apprécier, mais aussi dans lequel on peut plonger la tête la première. Créer quelque chose de trop didactique ou destiné directement aux locaux irait complètement à l’encontre de notre objectif. C’est pour cela que l’univers, l’histoire et les personnages que nous créons sont tous fictionnels. Cela nous permet d’inclure quelques éléments fantastiques et de créer un monde vraiment unique, où l’inspiration culturelle est une pierre angulaire pour le jeu, plutôt que d’être une entrave.

Nous nous inspirons de la richesse et de la diversité des paysages locaux, de la faune, de la flore, des cultures, de la musique, des langues, des légendes et des traditions, tout en y ajoutant notre grain de sel. Le fait d’intégrer des personnes du monde entier dans l’équipe nous a également beaucoup aidés à nous assurer que ce que nous faisons est divertissant pour tous ceux qui ne connaissent pas grand-chose sur le pays.

La façon dont le Studio Ghibli traite la culture japonaise dans certains de ses films constitue une bonne comparaison pour notre approche. Bien qu’il s’agisse de lieux imaginaires, ces derniers ont incontestablement une inspiration japonaise, ce qui aboutit à des mondes vraiment incroyables.

La collaboration avec les locaux

Il était également important pour nous de travailler autant que possible avec les Néo-Calédoniens, et ce, afin de nous assurer que l’âme de l’expérience est profondément ancrée dans ces cultures locales.

Ainsi, tous les personnages ont été doublés dans les langues traditionnelles par des comédiens néo-calédoniens. Nous avons également fait appel à des chorales et musiciens kanaks pour la bande-son du jeu, de façon à offrir au jeu une énergie unique rarement observée dans les jeux vidéo.

Mais avant tout, ça reste un jeu vidéo !

Créer quelque chose de culturellement pertinent est incroyablement satisfaisant en soi, mais avant tout, nous nous concentrons sur la création d’un jeu qui soit amusant et agréable à jouer.

Tchia est un jeu très analogique et physique. Dès le début, j’ai eu cette envie d’associer au jeu un sentiment de « coffre à jouets », pour faire rappel à notre enfance.

Le système de déplacement est crucial pour tout jeu qui propose beaucoup d’exploration, d’où notre envie de la rendre la plus intéressante possible. Vous pouvez facilement grimper sur toutes les surfaces et survoler la carte. Tous les arbres sont simulés physiquement, et il est possible d’y grimper. Par exemple, Tchia peut se servir de l’élasticité des cocotiers pour se catapulter dans les airs.  Nous avons également inclus un système de tricks qui vous permet de réaliser des figures pendant vos sauts ! Pour ce qui est des trajets longue distance, vous pouvez naviguer à bord de votre bateau !

Une autre fonctionnalité importante du jeu est la faculté de Tchia à prendre le contrôle de n’importe quel objet ou animal. Chacun d’entre eux propose des commandes uniques et des capacités spéciales qui vous permettent de voyager, résoudre des énigmes, découvrir des secrets…

Le jeu propose également un ukulélé entièrement jouable que Tchia utilisera à des moments clés de l’histoire, lors des passages rythmiques. Vous pouvez également jouer des mélodies à n’importe quel moment dans le monde ouvert pour réaliser certains exploits, comme attirer les animaux, faire tomber la pluie…

J’espère que vous avez hâte de découvrir Tchia sur PS4 et PS5 à sa sortie. Il y a beaucoup d’autres choses que nous aimerions vous montrer sur le jeu, notamment la personnalisation, l’histoire, les activités et défis en monde ouvert, les combats… Alors, restez à l’écoute !

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire

  • chris2sissi

    Le jeu coup de coeur du show.
    Ca rappel rime dans sa d.a, c’est mignon, ca mélange du wild.
    J’attends sa sortie avec impatience