Partez à l’aventure dans Yuki, un bullet hell sur PS VR

0 0
Partez à l’aventure dans Yuki, un bullet hell sur PS VR

Grâce aux pouvoirs de l'imagination d'un enfant, rendez-vous dans un autre monde et sauvez l'univers.

Le personnage éponyme de Yuki est une Space Ranger dont le devoir est de protéger la Star Flower, un corps céleste qui répand la créativité dans l’univers. L’univers bien-aimé de Yuki se retrouve en danger lorsque les terribles Yokaliens en volent toute la force créatrice, entraînant ainsi le cosmos vers sa destruction. Accompagnée par les pouvoirs immenses de l’imagination débordante d’un enfant, Yuki devra se frayer un chemin à travers des salves infinies de balles et faire face à des créatures effrayantes pour sauver l’univers ensemble.

Maintenant que vous comprenez les enjeux de cette aventure, l’heure est venue d’en apprendre plus sur l’univers que vous vous apprêtez à explorer ! Dans cet article, nous allons partager avec vous plus d’informations vis-à-vis de l’aspect imaginaire du jeu, un facteur que nous avons toujours pris en compte lors de la conception du jeu.

Grâce à l’immersion offerte par la réalité virtuelle, Yuki nous fait retomber en enfance. Vous savez, quand les quatre murs de notre chambre devenaient soudain trop petits pour accueillir les mondes que nous imaginions, notre jouet préféré à la main. Puisque la créativité est au cœur de ce jeu, nous voulions que le joueur redevienne un enfant, tandis qu’il se lance dans une aventure dangereuse avec la figurine de Yuki en main pour sauver l’univers. Chacun de nos choix en matière de conception s’est axé autour de ce principe, ce que nous appelons l’aspect imaginaire du jeu. Cela nous a aidés à prendre des décisions importantes pendant tout le processus de création, vis-à-vis de la chambre par exemple, qui est l’entrée même du jeu.

Il était très important pour nous que chaque joueur ait sa propre vision du jeu, tout en ayant l’impression d’en faire partie. Nous voulions notamment que les joueurs créent un lien unique avec la figurine de Yuki, tout comme ils l’avaient fait avec leurs jouets préférés pendant leur enfance. C’est ainsi que nous avons décidé que le jeu allait se dérouler dans une réalité basée sur la nôtre, sans jamais mentionner précisément où se déroule l’histoire, en dehors de la chambre d’un enfant. Pas n’importe quelle chambre, cela dit. Celle-ci appartient clairement à un grand fan de Yuki, ce qui est une décision prise pour renforcer l’immersion du joueur dès le début.

C’est la clé qui mène jusqu’à un monde imaginaire. En ramassant Yuki, le joueur est transporté là où l’action commence vraiment. Bien que l’objectif principal était de mêler bullet hell et éléments de roguelite, il était important que l’aspect imaginaire du jeu reste présent. C’est ainsi que nous en sommes venus à créer des obstacles et des salves de balles qui rappellent constamment au joueur qu’il tient un jouet en main. Qu’il s’agisse de voir si Yuki peut passer à travers les barreaux étroits d’une porte, ou d’esquiver des salves de balles qui semblent infinies, c’est un moyen instinctif de renforcer le lien entre Yuki et le joueur. C’était intéressant à observer pendant les phases de test. Les testeurs cachaient Yuki derrière eux lorsque trop de balles déferlaient dans sa direction. Certains lui présentaient même des excuses lorsqu’elle se faisait toucher.

Étant donné qu’il s’agit d’un jeu avec des éléments de roguelite, la progression constante du joueur est un aspect important de Yuki. En jeu, c’est l’atelier qui sert cet objectif. L’équipe voulait vraiment bien faire les choses, afin que les joueurs restent motivés. Il était notamment crucial que ce lieu respecte l’aspect imaginaire du jeu. Nous avons mené plusieurs tests à ce sujet lors des phases préliminaires du prototype. Lui aussi considéré comme un lieu imaginé par un enfant, l’atelier conserve des éléments de la chambre, comme le coffre à jouets et le bureau, afin d’ancrer l’expérience du joueur. Cela permet également de proposer une phase plus tactile dans une sorte de hangar holographique, où le joueur peut saisir des jouets en capsule qui contiennent des bonus et des grigris, avant de décider lesquels acheter pour gagner en puissance.

Étant donné que l’enfance fait partie intégrante de Yuki, nous avons pu nous inspirer de nos plus beaux souvenirs lors de la création du jeu. En intégrant chacun de ces souvenirs dans l’aspect imaginaire du jeu, nous avons pu créer un gameplay unique. Nous invitons ainsi le joueur à revivre l’époque où ses jouets préférés voyageaient avec lui vers les galaxies les plus lointaines pour l’aider à réaliser l’impossible. Nous espérons que Yuki vous fera retomber en enfance, et nous vous encourageons à revivre cette sensation.

Yuki sera disponible le 16 novembre sur PS VR. La bande-annonce est déjà disponible.

Partez à l’aventure dans Yuki, un bullet hell sur PS VR

D’ailleurs, tant que vous êtes là, est-ce que ça vous intéresse de partager vos souvenirs d’enfance avec nous ? Quel était votre jouet préféré quand vous étiez enfant ? Dites-nous tout !

Rejoindre la conversation

Ajouter un commentaire

Mais restez courtois(e) !

Please be kind, considerate, and constructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des commentaires (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)