Ryu, Chun-Li et Akuma débarquent dans un crossover épique entre Brawlhalla et Street Fighter

0 0
Ryu, Chun-Li et Akuma débarquent dans un crossover épique entre Brawlhalla et Street Fighter

L'un des plus gros crossovers à ce jour pour le jeu de combat et de plateformes en free-to-play associe les univers de Brawlhalla et de Street Fighter.

L’un des plus gros crossovers à ce jour pour le jeu de combat et de plateformes en free-to-play associe les univers de Brawlhalla et de Street Fighter. Ryu, Chun-Li et Akuma rejoignent le casting de Brawlhalla dans un crossover épique et ils n’ont rien perdu de leur superbe, Ryu avec son Hadoken signature et Chun-Li avec son puissant Spinning Bird Kick. L’événement s’accompagne également d’un nouveau mode de jeu, « Street Brawl », qui ajoute des jauges de vie et des combats en un contre un à la sauce Street Fighter. Les combattants pourront s’affronter sur une nouvelle carte, le Château Suzaku (le stage traditionnel de Ryu), mettre la main sur un podium représentant Kapukon Yu (le stage d’E. Honda), débloquer un nouvel effet de KO inspiré de Street Fighter, un emote basé sur la pose de victoire Satsui no Hado d’Akuma, ou des avatars à l’effigie de Zangief, de l’emblème Shadaloo, d’un Hadoken ou d’un coup de poing en quart de cercle animé. 

Ryu, Chun-Li et Akuma débarquent dans un crossover épique entre Brawlhalla et Street Fighter

Bien sûr, un crossover comme celui-ci n’est pas le fruit du hasard. Il résulte d’une étroite collaboration entre les éditeurs et prend sa source dans l’amour et l’immense respect des développeurs de Brawlhalla pour une franchise avec laquelle ils ont grandi. Pour en savoir davantage sur la genèse de ce projet, nous avons interviewé Josh Kenneth, chef de projets international chez Blue Mammoth Games, l’éditeur de Brawlhalla.

Comment ce crossover est-il né ? Était-ce une demande des fans ?

Josh Kenneth : Comme tous nos crossovers, tout est parti du fait que nous aimons la franchise et ses personnages. Pour celui-ci, c’était simple, nous avons grandi avec Street Fighter. Et nous avons étudié la possibilité d’un crossover entre les deux univers. Les fans ont de nombreuses idées de crossovers pour Brawlhalla. Tout le monde veut voir sa licence préférée dans le jeu et nous avons commencé à voir de plus en plus de voix s’élever pour Street Fighter. Brawlhalla est un jeu de combat, donc c’est tout à fait logique que les fans nous demandent un crossover avec un autre jeu de combat. L’association est parfaite.

Même si Brawlhalla et Street Fighter sont deux jeux de combat, leur gameplay est très différent : Brawlhalla vous permet d’affronter plusieurs adversaires pour des combats chaotiques tandis que Street Fighter met aux prises deux opposants dans des combats en 1v1 avec des enchaînements très précis. Qu’est-ce qui rend ce rapprochement entre les deux franchises si réussi ?

Kenneth : Ce projet Brawlhalla x Street Fighter est notre premier crossover avec un autre jeu de combat. Nous avons déjà réalisé des crossovers avec des franchises TV telles qu’Adventure Time, les Tortues Ninja et la WWE ou d’autres jeux, comme Rayman, Shovel Knight et Tomb Raider. Donc même si ça semblait logique d’associer deux jeux de combat, ce sont toutes leurs différences qui ajoutent encore plus de piquant au résultat. Avec ce crossover, nous avons réussi à combler le fossé qui sépare les jeux de combat traditionnels en 2D et les jeux de combats et de plateformes… et c’est génial.

Crossover épique pour Petra
Ryu est toujours en quête d’adversaires plus forts pour progresser. Dans Brawlhalla, il pourra compter sur plusieurs de ses techniques légendaires dont le Tatsumaki Senpukyaku, le Shoryuken et le Hadoken.

Les personnages de Street Fighter offrent des sensations et des rythmes de combat familiers. Comment les avez-vous adaptés dans Brawlhalla ? Pourquoi avoir choisi Petra, Wu Shang et Val pour ces crossovers épiques ?

Kenneth : Nous savions que nous voulions reprendre les attaques les plus emblématiques de chaque combattant. Par exemple, pour Ryu il s’agissait du Hadoken, du Tatsumaki Senpukyaku et du Shoryuken. Petra, Wu Shang et Val avaient les bonnes armes et les styles d’attaques adaptés à ces trois personnages de Street Fighter et à leurs techniques phares. Après avoir choisi ces attaques, tout s’est mis en place très rapidement. C’était très naturel ! Chun-Li a son Spinning Bird Kick, Akuma a son Zanku Hadoken. Tout y est.

Dans Brawlhalla, chaque personnage a deux types d’armes. Quelles sont les armes des personnages de Street Fighter ?

Kenneth : Les deux armes de chaque personnage modifient son style de combat, donc nous avons utilisé cette opportunité pour répartir les attaques iconiques entre les deux armes. Ryu utilise des gants et un orbe, ce dernier étant basé sur sa volonté de fer (à l’image d’un Hadoken). Chun-Li dispose d’une lance et de gants, la lance lui servant à garder l’équilibre lorsqu’elle déclenche ses coups de pied. Akuma peut alterner entre une épée et des gants, avec des attaques à l’épée basées sur sa soif de destruction et ses exclamations menaçantes. Pour résumer, il s’en sert pour anéantir tout ce qui l’entoure, comme à son habitude.

Crossover épique pour Wu Shang.

La femme la plus forte du monde va certainement en faire voir de toutes les couleurs à ses adversaires avec ses coups de pied. Elle reprendra ses coups signature dans Brawlhalla, comme le Spinning Bird Kick et le Kikosho.

Comment s’est déroulée la collaboration avec Capcom pour ce crossover ? Par exemple, ont-ils été impliqués dans les phases de création des personnages ?

Kenneth : C’était génial de travailler avec Capcom. Leurs équipes ont participé à la conception créative et ont validé le rendu final des personnages de Street Fighter dans Brawlhalla. Nous avons partagé avec eux notre vision et notre expertise sur Brawlhalla et, en retour, ils nous ont fait part de leurs idées et de leurs impressions globales. Tout le monde était vraiment motivé et la collaboration s’est très bien passée !

Pouvez-vous nous en dire plus sur le nouveau mode Street Brawl ?

Kenneth : Imaginez les légendes, le gameplay et le système d’armes de Brawlhalla, mais avec les règles de Street Fighter. Jauge de vie, trois manches, combats 1v1. C’est vraiment amusant. Nous avons également cloisonné les niveaux, pour rapprocher les combattants. J’ai fait beaucoup de « tests » pendant la phase de développement pour y jouer autant que possible. Pour partager mes retours, bien sûr, mais aussi parce que j’avais du mal à m’arrêter !

Ryu, Chun-Li et Akuma sont sans doute les trois personnages les plus emblématiques de la franchise Street Fighter. Avez-vous envisagé d’autres combattants ? 

Kenneth : Oh, bien entendu. Street Fighter a des dizaines de personnages iconiques, comme Zangief, Dhalsim, M. Bison, Sakura. Et la liste est longue. Il nous semblait évident d’intégrer Zangief d’une façon ou d’une autre dans ce crossover et il a donc un avatar à son effigie. C’est l’un de mes combattants préférés dans Street Fighter et c’est l’un des chouchous des fans. Nous avons fait notre maximum pour faire plaisir aux joueurs et intégrer nos contenus Street Fighter préférés dans ce crossover.

Crossover épique pour Val

Déterminé à vaincre les dieux, le Maître du poing est prêt à leur faire subir son courroux. Il pourra compter sur l’efficacité redoutable de ses techniques, parmi lesquelles le Tatsumaki Zankukyaku et le Zanku Hadoken.

Comment l’équipe artistique transpose-t-elle les personnages dans le style propre à Brawlhalla tout en conservant leur identité ?

Kenneth : Je ne pourrais jamais saluer suffisamment le travail de l’équipe artistique de Brawlhalla. Tous les personnages sont incroyables. Ils ont déjà une base solide car ils connaissent bien le style signature de Brawlhalla et ils adorent vraiment les personnages que nous intégrons au jeu dans nos crossovers. Ils sont très forts pour identifier les caractéristiques clés de chaque personnage et les reproduire avec les codes visuels de Brawlhalla. Ils travaillent aussi en étroite collaboration avec nos partenaires, comme Capcom, pour s’assurer que tout fonctionne et que le feeling de chaque personnage est bon. Honnêtement, je suis sûr qu’ils seraient capables de recréer n’importe quel personnage existant dans Brawlhalla.

Le choix d’intégrer le Château Suzaku a-t-il été évident ? Avez-vous envisagé d’autres niveaux classiques de Street Fighter ?

Kenneth : Nous avions plusieurs options, comme le Port et le Casino, mais le Château Suzaku est indissociable de Street Fighter et immédiatement reconnaissable. Par ailleurs, c’est le niveau associé à Ryu dans les jeux de la franchise, donc c’était parfait. Nous avons intégré le niveau des Bains publics de Street Fighter II, Kapukon Yu, en tant que podium. Nous avons vraiment voulu ajouter un maximum de contenu Street Fighter ! C’est comme Zangief. Nous n’aurions pas pu imaginer ce crossover Street Fighter autrement. Donc, d’une certaine façon, on peut dire qu’E. Honda est aussi présent. Nous espérons que vous vous amuserez autant avec ce crossover Brawlhalla x Street Fighter que nous nous sommes amusés en le concevant.

Le mode Street Brawl est disponible dès maintenant dans Brawlhalla sur PlayStation 4 et PlayStation 5 (via la rétrocompatibilité) et Ryu, Chun-Li et Akuma sont disponibles à l’achat en tant que crossovers épiques. Tous les contenus Street Fighter seront disponibles à l’achat et utilisables une fois l’événement terminé. Rendez-vous sur brawlhalla.com pour en savoir plus.

Rejoindre la conversation

Ajouter un commentaire

Mais restez courtois(e) !

Please be kind, considerate, and constructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des commentaires (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)