Explorez le mode JcJ amélioré de Salt and Sacrifice, disponible le 10 mai

0 0
Explorez le mode JcJ amélioré de Salt and Sacrifice, disponible le 10 mai

En proie au schisme, l'Inquisition se livre une bataille sans merci.

L’Inquisition se trouve en plein cœur de Salt and Sacrifice (disponible sur PS4 et PS5 le 10 mai). Ancien ordre mystérieux, il a longtemps été au service du royaume, pourchassant et éliminant sans relâche toute manifestation de la magie : une force déformant la réalité et dévorant tous ceux assez naïfs pour l’étudier qui deviennent alors les incarnations vivantes d’un chaos inexorable. Les Inquisiteurs étaient réquisitionnés parmi les condamnés, qui avaient alors le choix de servir l’Inquisition et payer ainsi pour leurs crimes. Des générations durant, les condamnés du royaume se sont sacrifiés pour traquer les Mages.

Mais comme pour toute institution au lourd passé, l’Inquisition finit par s’effriter au fil du temps, donnant naissance à des groupes dissidents. Les différentes sectes interprétèrent à leur façon les objectifs des anciens textes de l’Inquisition, pour justifier le sacrifice des Inquisiteurs au nom d’un quelconque intérêt commun. Mais pourquoi est-ce que les chasseurs devraient se limiter à certaines proies ?

Je m’appelle James Silva et je représente la moitié de l’équipe de développement de Salt and Sacrifice. Je me charge des illustrations, de l’animation et de la conception des niveaux, mais aussi de la plupart des mécaniques du jeu, du scénario et de la conception sonore (sans compter quelques rédactions pour le PS Blog de temps à autre). Ce qui n’est pas vraiment mon truc, c’est la programmation de réseaux et c’est là que l’autre branche de l’équipe de développement, Shane Lynch, arrive à la rescousse.

Au cours de deux années de travail peut-être trop acharné, Shane et moi avons construit le monde que représente la frontière occidentale d’Ossenleigh Valley, où la magie s’est répandue, réduisant des colonies naissantes en tas de cendres fumantes issu du chaos impitoyable. Et grâce à Shane, le royaume de Salt and Sacrifice va devenir un lieu de rivalités et de coopérations, où les Inquisiteurs vont se livrer à des batailles acharnées entre Inquisiteurs appartenant à leurs sectes respectives, si le cœur vous en dit.

Je dis bien “si le cœur vous en dit”, car nous savons qu’un certain nombre de joueurs n’est pas intéressé par le mode JcJ. Le JcJ est vraiment fun, mais ce n’est pas non plus du goût de tout le monde et nous respectons cela. Nous vous promettons que vous n’aurez pas à participer au mode JcJ si ça ne vous intéresse pas.

Le combat Joueur contre Joueur dans Salt and Sacrifice est bien plus dynamique qu’il n’était dans Salt and Sanctuary. Nous avons ajouté une fonctionnalité de course avec des attaques sprintées uniques, dont la plupart enverront valser vos ennemis dans les airs (même si la loi de la gravité reste importante). Mais ce genre d’expulsion ne signe pas forcément l’arrêt de mort de l’Inquisiteur : avec un peu de chance, celui-ci pourra utiliser son grappin pour éviter une chute mortelle, s’il y a une corniche adéquate. Vous découvrirez également plusieurs “arts runiques”, de puissantes actions contextuelles propres à l’Inquisition. Vous pourrez, par exemple, effectuer des ondes de choc foudroyantes ou invoquer des nuées d’insectes, mais aussi obtenir des améliorations élémentaires ou des rafales de lames spectrales. Des attaques à distance et des bombes alchimiques faciles à intervertir vont permettront de punir vos ennemis. Les munitions prêtes à l’usage sont rares, mais si la vigilance de votre ennemi vient à se relâcher, vous pourrez toujours en fabriquer.

La secte des Inquisiteurs la plus radicale n’est nulle autre que celle des Blighttakers : la Shroud Alliance. Ses membres ont interprété la charte de l’Inquisition au pied de la lettre et leur but est d’éliminer tous les autres Inquisiteurs sans exception. Les Inquisiteurs doivent souffrir, donc bénis soient ceux apportant la plus grande souffrance.

Une secte un peu moins radicale est celle des Blueheart Runners. Ces Inquisiteurs-là estiment qu’il serait dommage de gaspiller les possibilités que leur confèrent leurs nouvelles positions. Recherchant le profit même dans des conditions aussi désespérées, ils pillent la frontière de ses inestimables ressources magiques. Ces envahisseurs sont chargés d’anéantir et de dérober toutes les créatures souillées du royaume, causant ainsi l’apparition d’horribles monstres provenant de brèches temporelles qui s’ouvrent alors. Tout Inquisiteur prudent devrait évincer tout membre des Blueheart Runners de son territoire.

Si jamais vous partez découvrir le mode JcJ de Salt and Sacrifice (et nous espérons que ce sera le cas) lorsque le jeu sera disponible sur PS4 et PS5 le 10 mai, vous aurez un bon nombre d’occasions pour aider, faire le deuil, attaquer et vaincre d’autres Inquisiteurs des pires et des meilleures façons qui soient. Que ce soit en empalant d’une flèche un Inquisiteur cramponné à son grappin, en l’envoyant d’un coup de marteau dans un marais toxique ou en portant le coup de grâce après une parade parfaite, chaque victoire dans Salt and Sacrifice se déguste.

Veuillez saisir votre date de naissance.