Retour de Capcom sur Red Earth, un jeu anciennement exclusif au Japon, désormais inclus dans la Capcom Fighting Collection

0 0
Retour de Capcom sur Red Earth, un jeu anciennement exclusif au Japon, désormais inclus dans la Capcom Fighting Collection

Découvrez les origines de ce jeu de combat inspiré des RPG, qui sera présent dans la Capcom Fighting Collection lors de sa sortie le 24  juin

En 1996, Red Earth – l’un des 10 titres disponibles dans la future Capcom Fighting Collection – sortait dans une salle d’arcade au Japon. Situé dans un décor de fantasy et mettant en scène des personnages hauts en couleur, Red Earth offrait une expérience solo unique, inspirée des RPG, dans le Mode Quête où les joueurs choisissaient parmi quatre personnages pour affronter une série de boss.

Après chaque victoire, le joueur obtenait des points d’expérience à dépenser pour améliorer son attaque, sa défense, ou obtenir de tous nouveaux coups. En combat, les boss lâchaient parfois de la nourriture, que les joueurs pouvaient utiliser pour récupérer de la santé. Ce classique des jeux vidéo était partout au Japon, mais il n’a jamais quitté ces salles d’arcade avant maintenant, où il s’apprête à rejoindre la Capcom Fighting Collection. En fait, Red Earth est même le premier jeu que l’équipe a décidé d’inclure dans la collection !

Comment est né ce jeu de combat unique ? Takashi Sado, l’un des producteurs de Red Earth à l’époque – qui travaille toujours chez Capcom – a commencé à travailler sur l’idée du jeu au milieu des années 90. Comme les jeux de combats étaient très populaires à l’époque, il a suivi la tendance et voulait, à l’origine, faire de Red Earth un jeu de combat classique. Cependant, il sentait que la différence de niveau entre les joueurs se creusait : les joueurs occasionnels ne parvenaient plus à tenir le rythme face aux plus grands joueurs. Pour équilibrer cette différence, son équipe a cherché une manière créative de la compenser en modifiant les paramètres, l’équipement, ou d’autres aspects clés du genre.

À la même époque, Sado était fasciné par les jeux d’action-fantasy comme Magic Sword et The King of Dragons chez Capcom. Ces deux jeux beat’em-up disposaient d’un système de progression de personnage qui permettait au joueur d’améliorer le sien. Avec l’influence des jeux de fantasy et une envie grandissante d’équilibrer les niveaux entre les joueurs de jeux de combat, un système de progression unique inspiré des RPG fut créé pour Red Earth.

C’était aussi le premier jeu conçu avec le système d’arcade CPS-3, qui permettait les meilleures prouesses techniques de Capcom à l’époque. Grâce au succès de la nouvelle borne, la série Street Fighter III fut aussi conçue sur CPS-3 avant que le système, le dernier créé par Capcom, ne soit abandonné.

Si Red Earth sort aujourd’hui pour la première fois sur support privé, son héritage est présent dans d’autres jeux Capcom, comme une ceinture dans Dragon’s Dogma: Dark Arisen et un costume d’Alex dans Street Fighter V. Les deux sont une référence au roi lion, Leo.

En parlant d’easter eggs, certains jeux de la Capcom Fighting Collection disposaient de personnages secrets qu’on ne pouvait débloquer que sous certaines conditions. Même si ces méthodes pour les débloquer fonctionnent toujours, vous pouvez maintenant aussi obtenir ces personnages directement via le menu du jeu. Parmi ces personnages on trouve Akuma dans Hyper Street Fighter II, Oboro Bishamon dans Vampire Savior : The Lord of Vampire, et Hutizil et Pyron dans Darkstalkers. C’est à vous de décider comment vous allez pouvoir les jouer.

Nous espérons que vous avez apprécié ce court aperçu de Red Earth. Capcom Fighting Collection sera disponible sur PlayStation 4 dès le 24 juin et contient 10 jeux, dont les cinq Darkstalkers, Red Earth, Cyberbots, Hyper Street Fighter II, Super Puzzle Fighter II Turbo, et Super Gem Fighter Mini Mix.

Veuillez saisir votre date de naissance.