Cowabunga  ! Entrez dans les coulisses de la bande-son de TMNT: Shredder’s Revenge

0 0
Cowabunga  ! Entrez dans les coulisses de la bande-son de TMNT: Shredder’s Revenge

Découvrez comment le compositeur Tee Lopes a conçu cette bande-son aux éléments rétro

Je suis né dans le milieu des années 80, alors j’ai passé une bonne partie de mon enfance à regarder des dessins animés, et les Tortues Ninja étaient ma série préférée. J’adorais tous ses éléments : l’action, les personnages hauts en couleur, le doublage exagéré, et bien sûr la musique ! Je voyais les Tortues Ninja partout. Ça a représenté une énorme partie de ma jeunesse, alors j’étais comme sur un petit nuage quand on m’a proposé cette opportunité.

Le premier thème que j’ai composé pour « TMNT: Shredder’s Revenge » s’appelle « Big Apple 3 PM », un morceau basé sur l’exaltation que j’ai ressentie quand on m’a demandé de composer la bande-son du projet. Cyrille Imbert, de Dotemu, m’a envoyé quelques extraits sans musique du jeu, et en les regardant en boucle, un énorme sourire aux lèvres, une chanson qui y correspondait a commencé à jouer dans ma tête. Je me suis immédiatement mis au travail, et après une heure ou deux, j’avais une ébauche à partager avec les membres de Dotemu et Tribute Games.

La première version était une simple proposition de ce à quoi pourrait ressembler la bande-son en général. Je pense que ça correspondait bien à la philosophie du jeu : l’idée était de plonger droit dans l’âge d’or des Tortues Ninja, d’en extraire certains des éléments les plus mémorables des différents médias de l’époque et de les rassembler de manière créative et modernisée. La bande-son allait comporter beaucoup de références amusantes à cette douce nostalgie, mais elle allait tout de même être indépendante et introduire quelques nouveaux concepts amusants dans la série, le tout en utilisant des genres et sons tirés des années 80 et 90. Heureusement, ce style a plu à tout le monde, et c’est ainsi que ce périple musical a commencé !

J’ai un peu étoffé la chanson afin de pouvoir l’intégrer au jeu pour le tester, et voilà ce que ça a donné :

Elle paraît directement plus remplie, grâce à l’arrivée de toute une série de nouveaux éléments et d’une nouvelle section. À ce moment, j’avais déjà commencé à travailler sur quelques autres musiques de la bande-son, et comme elles étaient un peu plus longues, j’ai préféré prolonger celle-ci, par souci de cohérence. J’ai ajouté une sorte de pause vers 1 minute 9, pour aérer un peu la musique avant de repartir dans l’action. À ce moment, les guitares étaient encore synthétisées et le solo de guitare n’était pas encore présent.

L’instrumentation a été indispensable pour rapprocher le côté classique et le côté moderne de cette bande-son. On dirait un jeu sorti tout droit du début des années 90, mais en haute qualité, ce qui était impossible à l’époque, du fait des limites matérielles. De nombreux sons employés dans les musiques de jeux vidéo provenaient de romplers, un élément important de la pop à l’époque. Je me suis dit que si j’utilisais ce genre de timbre, je pourrais imiter l’ancienne esthétique sonore de manière authentique, même au-delà du jeu vidéo.

Je trouvais ma composition intéressante, mais elle me semblait encore un peu vide, alors j’ai appelé Jonny Atma pour ajouter des lignes de guitare. Je lui ai envoyé une piste de référence et lui ai demandé d’improviser un solo de guitare pour la section vide vers 1 minute 19, et il m’a répondu le lendemain avec ça :

Quand j’ai partagé cette version avec l’équipe du jeu, tout le monde s’est enthousiasmé devant l’énergie et la puissance que la guitare de Jonny ajoutait à la musique. Ravi de leur réaction, je suis retourné au labo pour y passer quelques heures de plus à ajuster et peaufiner autant de détails que possible, avant d’exporter le résultat pour passer à la dernière étape de traitement. J’ai travaillé en étroite collaboration avec l’excellent ingénieur du son et compositeur Andrew One, qui a mixé et produit ma bande originale du DLC de SOR4, un an plus tôt. Après quelques jours de travail acharné, voici le résultat :

J’espère que les lectrices et lecteurs ont apprécié ce bref aperçu du processus de création de la bande-son. C’était un honneur et un véritable plaisir d’être impliqué dans ce projet et de travailler avec tant d’artistes talentueux et passionnés venant du monde entier, pour développer ce jeu avec amour. Cowabunga !

Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge est disponible sur PlayStation 4. Vous pouvez écouter la bande-son complète ici.

Veuillez saisir votre date de naissance.