Des détails de l’histoire à connaître avant de jouer à God of War Ragnarök

1 0
Des détails de l’histoire à connaître avant de jouer à God of War Ragnarök

Felicia Day et l'homme le plus intelligent du monde, Mimir, vous proposent un petit récapitulatif de l'histoire jusqu'à présent dans Myths of Midgard.

Lorsque God of War est sorti sur PS4 en 2018, les fans ont pu découvrir une nouvelle facette de Kratos. Si vous n’avez pas encore découvert ce conte qui met en scène un fils et son père traversant les royaumes nordiques, ou si vous avez vécu cette aventure il y a trop longtemps, nous vous proposons une piqûre de rappel.

Pour vous préparer à la sortie prochaine de God of War Ragnarök, le 9 novembre, nous avons invité deux des meilleurs conteurs que nous connaissons pour récapituler l’épopée de Kratos et Atreus dans God of War (2018) : l’incroyable Felicia Day et l’homme le plus intelligent du monde, Mimir !

La nouvelle vidéo Myths of Midgard est un véritable livre de contes animé qui narre les événements de God of War (2018) pour vous remettre à niveau sur le jeu précédent.

Attention : avant de regarder la vidéo, sachez qu’elle contient des spoilers !

Des détails de l’histoire à connaître avant de jouer à God of War Ragnarök

Évidemment, le meilleur moyen de profiter de God of War (2018) est de saisir votre Hache Léviathan et de plonger vous-même dans l’aventure (disponible avec les plans d’abonnement PlayStation Plus Extra et Premium*). Vous pouvez aussi vous procurer l’Édition numérique de God of War (2018) pour 19,99€ pendant la Super Promo d’été du PlayStation Store qui se terminera le 17août !

Vous voulez un résumé plus détaillé de God of War (2018) ? Alors, poursuivez votre lecture pour un récapitulatif complet.

Résumé de God of War (2018)

Notre histoire s’ouvre sur les funérailles de Faye, la mère d’Atreus et femme de Kratos. En guise de dernière volonté, elle a souhaité que sa famille aille répandre ses cendres depuis le plus haut sommet des neuf royaumes. Cette requête entraînera père et fils dans un périple au cours duquel ils devront s’entendre pour affronter la nature hostile du Grand Nord, ses bêtes, ses monstres, et ses dieux tout sauf bienveillants. 

Le père

Kratos a voulu laisser derrière lui le passé sanglant du Fantôme de Sparte. Mais l’homme, le dieu, qu’il était le hante encore… Sa relation avec Atreus est distante, froide et stricte. En plus de faire le deuil de sa femme, Kratos devra apprendre à devenir le père dont son fils a besoin afin de traverser avec lui les neuf royaumes et d’accomplir la dernière volonté de Faye. 

Le fils

Atreus est un jeune garçon pris entre la perte soudaine de sa mère et un père taciturne et renfermé. Longtemps malade, Atreus n’est que depuis peu en mesure de voyager. Son plus grand désir est d’accéder au souhait de sa mère, et de prouver à son père qu’il est fort.

Entraîné par Faye à manier l’arc et à chasser, Atreus espère convaincre son père qu’il sera un atout dans leur aventure et qu’il n’est plus l’enfant fragile qu’il était.

L’arrivée de l’inconnu

Après les funérailles de Faye, Kratos et Atreus reçoivent la visite d’un mystérieux inconnu. Un homme qui semble vouloir se mesurer au légendaire dieu de la guerre venu d’une autre terre. Baldur affirme qu’Odin l’a envoyé inspecter la maison et ses occupants, laissant entendre que, peut-être, les dieux nordiques en savent davantage sur le passé de Kratos que son propre fils.

Ils s’opposent dans un affrontement destructeur et sanglant au cours duquel il apparaît que Baldur ne ressent rien du tout. Il est insensible à la douleur comme au plaisir. Bien que la lutte soit âpre, Kratos parvient à canaliser sa rage et à maîtriser Baldur. Même si la menace immédiate est écartée, Kratos réalise que sa maison, et son fils, ne sont plus en sécurité. Ils doivent partir sans tarder, qu’Atreus soit prêt ou non.

Des rencontres inattendues

Pensant qu’ils cherchent le plus haut sommet de Midgard, Kratos et Atreus se dirigent vers la plus grande montagne de leur royaume.

En chemin, ils font la connaissance des frères Huldres, Brok et Sindri. Deux célèbres nains forgerons. Malgré des tensions familiales palpables, Brok et Sindri offrent tous les deux leur aide à Kratos, voyant que celui-ci porte la hache Léviathan qu’ils avaient forgée pour leur amie Faye, la femme du Spartiate.

Ils rencontrent également la mystérieuse sorcière des bois. Celle-ci les aidera notamment à utiliser l’énergie du bifröst, un outil magique qui permet au père et à son fils de voyager entre les neuf royaumes. La sorcière s’avérera plus tard être la déesse vane Freya, la mère de Baldur et l’épouse exilée d’Odin.

Mission accomplie ! Vraiment ? (Non !)

Alors que Kratos et Atreus atteignent enfin le sommet, guidés par Freya, ils y retrouvent Baldur, accompagné de deux imposants acolytes : Magni et Modi, les fils de Thor. Ils épient les dieux ases qui interrogent un homme encastré dans un arbre. Cependant, ceux-ci ne reçoivent que des réponses évasives de la part du prisonnier et décident de partir.

Mimir, ancien ambassadeur et conseiller d’Odin, se décrit comme l’homme le plus intelligent qui soit. C’est le Père de tout, sur un soupçon de trahison, qui l’a condamné à vivre dans cet arbre.

Il révèle à nos héros qu’ils ont bien atteint le plus haut sommet de Midgard, mais que celui-ci n’est pas le plus haut des royaumes. Leur véritable destination se trouve à Jötunheim, et elle sera difficile à atteindre car toutes les entrées du royaume ont été condamnées.

Mimir connaît un autre moyen d’y entrer mais demande d’abord à Kratos de le décapiter et d’apporter sa tête à la sorcière des bois pour la convaincre de le ramener à la vie, délivré du châtiment d’Odin. 

En découvrant enfin la nature divine de Freya, Kratos préfère se méfier d’elle, comme il se méfie de tous les dieux. Après avoir réanimé Mimir, Freya conseille à Kratos de révéler à Atreus qu’il tient de son père une part de divinité. Elle le met en garde : nier la véritable nature de son fils ne fera que lui causer du tort.

Ignorant ses propos, Kratos part avec Atreus et Mimir, fraîchement ranimé, afin de trouver les outils qui leur permettront d’accéder à Jötunheim.

Les fils de Thor

En chemin, le trio est attaqué par les deux hommes qu’ils ont vus avec Baldur : Magni et Modi. Le combat fait rage, jusqu’à ce que Kratos parvienne à porter un coup fatal à Magni.

Modi fuit mais retrouve nos héros plus tard. En tuant Kratos, il espère restaurer son honneur et prouver qu’il est le digne héritier de Thor. Modi prend l’ascendant sur Kratos mais, voyant son père en péril, Atreus déclenche ce qui semble être sa propre Rage spartiate.

Ignorant sa divinité, Atreus est submergé par ce soudain afflux de puissance et perd connaissance. Les symptômes de sa maladie refont surface, plus graves encore qu’auparavant. Kratos repousse Modi qui, craignant pour sa vie, part à toutes jambes. En voyant Atreus à l’article de la mort, Kratos décide d’amener son fils à Freya en espérant que sa magie puisse le sauver.  

Le prix des secrets

Freya affirme que la maladie d’Atreus est le résultat d’un conflit entre sa nature divine et le fait qu’il ignore ce qu’il est. Elle pense avoir un remède capable de le réveiller mais il lui faut pour le préparer le cœur d’une créature vivant à Helheim, le royaume des morts.

Conscient que le pouvoir glacial de sa hache Léviathan ne lui sera d’aucun secours sur les terres gelées de Hel, Kratos retourne chez lui afin de renouer malgré lui avec une part de son passé : les Lames du Chaos.

Ces lames étaient jadis un instrument de massacre, et le symbole de l’asservissement de Kratos par les dieux grecs, dont il tuera un bon nombre en tant que dieu de la guerre. Sachant qu’il a besoin d’elles pour sauver son fils, Kratos se résigne à accepter son passé et s’équipe à nouveau de ses redoutables armes.

Kratos obtient le cœur que lui a demandé Freya, qui peut alors guérir Atreus. Une fois que son fils a repris connaissance, Kratos lui révèle qu’ils sont en réalité des dieux.

La vérité ayant enfin éclaté, la maladie d’Atreus s’estompe, mais le jeune garçon devient alors de plus en plus arrogant. Modi retrouve nos héros, déterminé à les éliminer dans une tentative désespérée de regagner un soupçon de respect aux yeux de Thor. Mis à mal par son père, qui était furieux que Kratos ait survécu et que Magni ait été tué, Modi ne constitue plus une menace sérieuse. Atreus poignarde un Modi sans défense, en désobéissant ouvertement à Kratos, et fait disparaître le dieu pour de bon.

Voyant que la nouvelle de sa nature divine a rendu son fils cruel et arrogant, Kratos réalise qu’il faut vite lui faire comprendre qu’il doit être meilleur avant qu’il ne soit trop tard.

Les péchés de la mère

Munis des outils permettant d’ouvrir le portail vers Jötunheim, Kratos, Atreus et Mimir retournent sur le plus haut sommet de Midgard pour se rendre au royaume des géants.

À leur arrivée, ils sont attaqués par Baldur. Au lieu de suivre les instructions de son père et de sauter dans le portail qui vient de s’ouvrir, Atreus, aveuglé par l’arrogance, tente d’affronter seul Baldur.

Kratos s’interpose mais, au cours du combat, le portail vers Jötunheim est détruit. Baldur neutralise et enlève Atreus alors que celui-ci tente de lui porter une nouvelle attaque, puis s’envole en direction du lac des Neuf. Kratos se lance à sa poursuite et l’affrontement les mène jusqu’à la salle de passage entre les royaumes, où Baldur tente d’accéder à Asgard. Au dernier moment, Kratos dévie le bifröst vers un autre royaume : Helheim.

Dans le royaume des morts, ils font face à des spectres du passé de Kratos, mais aussi de celui de Baldur. Tandis que père et fils s’affranchissent des épreuves du royaume de glace, ils découvrent la source de l’invulnérabilité de Baldur : c’est un sort que lui a jeté sa mère.

À la naissance de Baldur, Freya avait appris que son fils était destiné à se faire tuer. Pour empêcher qu’il lui soit fait du mal, elle lui a jeté un sort le protégeant de tout danger magique ou physique. Malgré toute la maîtrise de Freya, la magie des Vanes est capricieuse et difficile à contrôler. Le sort n’avait qu’une faille inéluctable : Baldur ne serait pas immunisé contre le gui.

Quand Baldur a grandi, les effets du sort sont devenus manifestes. Le dieu était bien invulnérable, mais il était aussi totalement insensible, incapable de ressentir ni la douleur ni aucun des plaisirs de la vie. Il supplia Freya de rompre le sort, mais elle refusa de l’entendre, de crainte que la prophétie ne s’accomplisse et que son fils soit tué. Baldur en voulut profondément à sa mère de lui avoir ôté toute capacité de ressentir.

Après ces révélations sur la filiation de Freya et Baldur, et sur la source de son invincibilité, Kratos et Atreus retournent à Midgard. Les événements entourant la mort de Modi et l’attaque de Baldur appartiennent au passé. Ils sont réconciliés.

La mort d’un dieu

Après la destruction du portail de Jötunheim, Mimir propose une dernière solution pour tenter d’atteindre le royaume des géants. Avant même d’avoir pu la mettre en application, Kratos et Atreus sont une fois de plus attaqués par Baldur, réchappé de Helheim. Cette fois, cependant, Freya intervient.

Enragé par l’apparition de sa mère, Baldur ne veut plus seulement tuer Kratos et Atreus, mais aussi se venger enfin de la déesse pour le sort qu’elle lui a jeté à la naissance.

Après s’être rapprochés au cours de leur périple à travers les royaumes, père et fils combattent désormais en parfaite symbiose. Ensemble, ils repoussent Baldur, avant de voir Freya tenter d’interrompre le combat en maîtrisant Kratos. Tandis que Baldur s’apprête à lui porter le coup de grâce, Atreus défend son père en s’interposant entre lui et le dieu ase, qui frappe la tête de flèche en gui qu’Atreus utilise pour fermer la sangle de son carquois.

La pointe de flèche logée dans sa main rompt enfin le sort et Baldur, pour la toute première fois de sa vie, peut enfin ressentir : la douleur de sa blessure, la neige froide sous ses pieds, le soleil sur sa peau.

Ivre de ces nouvelles sensations, Baldur attaque de plus belle, avec une vigueur folle. Il savoure toutes les choses qu’il n’avait jusqu’alors jamais pu expérimenter.

Le combat reprend mais, en unissant leurs forces, Kratos et Atreus parviennent enfin à vaincre Baldur, qui leur demande de lui ôter la vie tant qu’il peut encore ressentir des choses. Freya les implore d’épargner son fils, ce que Kratos accepte de faire, ne sachant que trop bien la peine qu’inflige la perte d’un enfant.

Alors qu’ils s’apprêtent à partir, Baldur puise dans les forces qu’il lui reste pour étrangler Freya et lui faire payer son tourment. Freya accepte son sort, espérant que sa mort offrira à son fils un semblant de paix intérieure.

Kratos, voyant Baldur sur le point de reproduire ses sanglantes erreurs, intervient et sauve Freya en éliminant son fils. Incapable d’accepter la mort de Baldur, Freya étreint son corps en jurant de se venger de Kratos pour lui avoir enlevé son fils unique, même si c’était pour lui sauver la vie.

Le plus haut sommet des neuf royaumes

Enfin en mesure de voyager jusqu’à Jötunheim grâce au bifröst dans les yeux de Mimir, Kratos et Atreus arrivent à un temple géant… sur lequel ils découvrent une fresque retraçant toute leur aventure. Les géants avaient prévu ce qui arriverait, ainsi que tout ce qui s’était produit avant.

Ils comprennent que c’est ce que voulait leur montrer Faye, qui était elle-même une géante. Un secret qu’elle avait jusque-là bien gardé. Atreus apprend enfin toute la vérité sur son héritage : il est à la fois dieu, mortel, et géant.

Atreus porte en fait deux noms : celui que lui a donné son père et un autre, donné par sa mère. Le nom que sa mère a choisi de lui donner est Loki.

Ensemble, Kratos et Atreus répandent les cendres de Faye au sommet de Jötunheim, accomplissant enfin leur devoir.

Fimbulvetr s’installe

Alors qu’ils retournent à Midgard, Mimir les prévient que la mort de Baldur est l’événement qui est censé marquer le début du Ragnarök. 

Kratos et Atreus se trouvent désormais au cœur d’une prophétie qui annonce le soulèvement total des neuf royaumes et une bataille d’une telle ampleur qu’elle entraînera la mort de nombreux dieux ases, y compris Odin et Thor.

Père et fils devront choisir leur voie tandis que la neige et le blizzard de Fimbulvetr enveloppent leur maison à Midgard. 


Découvrez par vous-même le reste de l’histoire, lorsque God of War Ragnarök sortira sur PS5 et PS4 le 9 novembre 2022.

Pour les dernières infos sur God of War Ragnarök, suivez Santa Monica Studio sur Twitter, Facebook et Instagram.

* La Bibliothèque de jeux varie en fonction du temps, de la région ou du pays, ainsi que du plan sélectionné. L’abonnement à PS Plus fait l’objet de frais d’abonnement récurrents prélevés automatiquement jusqu’à résiliation. Conditions en vigueur : play.st/psplus-usageterms


Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire


    Loading More Comments

    Veuillez saisir votre date de naissance.