Bienvenue à l’Hôtel de l’Exposition universelle  ! Il propose des services mortels  !

1 0
Bienvenue à l’Hôtel de l’Exposition universelle  ! Il propose des services mortels  !

Vous êtes cordialement invités à faire une halte dans la réplique du «  Château des meurtres  » de H.  H.  Holmes. Profitez bien de votre séjour…

Bonjour, je suis Tom Heaton, réalisateur du jeu The Devil In Me. Aujourd’hui, je vais vous parler de ce qui nous a inspirés pour créer notre jeu et principalement notre antagoniste, Granthem Du’Met.

The Devil In Me est l’histoire d’un groupe de cinéastes qui réalisent un documentaire sur les tueurs en série américains. Ils sont attirés dans un hôtel sur une île isolée, puis piégés et hantés par un tueur en série qui s’inspire de H. H. Holmes.

Bienvenue à l’Hôtel de l’Exposition universelle  ! Il propose des services mortels  !

H. H. Holmes est né en 1861. Il a sévi à Chicago dans les années 1890 et son nom est étroitement lié à celui de l’Exposition universelle de 1893, qui se tenait justement à Chicago cette année-là. Holmes avait déjà un passé trouble quand il est arrivé à Chicago. Il avait un diplôme de médecin et certaines rumeurs suggèrent qu’il gagnait de l’argent en profanant des tombes et en pillant des pompes funèbres afin de récupérer les cadavres pour ensuite les revendre à des facultés de médecine. Sa vie personnelle était également très complexe. Ses partenaires commerciaux, ses femmes et ses petites amies disparaissaient souvent en lui laissant de grosses sommes d’argent.

Durant les années d’effervescence qui ont précédé l’Exposition universelle, H. H. Holmes a construit un hôtel afin de loger les nombreuses personnes qui viendraient assister au spectacle. C’était un immense bâtiment à deux étages qui occupait un bloc complet. Le rez-de-chaussée comportait une salle de réception élégante, un bar et une pharmacie. Au deuxième étage se trouvaient les chambres des visiteurs. Mais le premier étage était unique et dangereux. Après l’arrestation de Holmes, les enquêteurs ont découvert qu’il était composé de couloirs secrets, de salles cachées, de portes dérobées, de chambres de torture et de pièces conçues spécifiquement pour tuer. Au sous-sol, on retrouvait des tables pour découper et démembrer les corps, ainsi que des cuves d’acides pour détruire les preuves de la manière la plus propre possible.

Holmes tuait de manière intelligente, minutieuse et créative. Il a testé et perfectionné chacune de ses techniques. Il était impitoyable et extrêmement motivé. Les malheureux qui se rendaient à son hôtel, cherchant un peu de confort tandis qu’ils admiraient les merveilles de l’exposition, n’avaient aucune chance face à lui.

Quand l’équipe de Dark Pictures a cherché de l’inspiration pour un jeu de tueur en série, H. H. Holmes s’est vite imposé comme un modèle attrayant et inhabituel pour le mode opératoire d’un tel psychopathe.

Vous rencontrerez Holmes dans le prologue de The Devil In Me. Il accueille un couple naïf en lune de miel dans la splendeur de son hôtel. Il est suave, charmant et pas le moins du monde condescendant. Son esprit est vif et calculateur, il observe et réfléchit à la meilleure manière de répartir ces innocents et de préparer l’hôtel pour ses prochains visiteurs.

L’antagoniste contemporain de The Devil In Me, Granthem Du’Met, est obsédé par H. H. Holmes au point qu’il en a construit sa propre version du château des meurtres. Il s’inspire des méthodes de Holmes, mais il veut également battre son triste record d’homicides. On estime que Holmes a fait environ 200 victimes, la tâche n’est donc pas aisée. Il s’inspire également du monde de Holmes du XIXe siècle et vous vous en rendrez compte avec le décor, le costume qu’il porte et la musique qu’il aime jouer alors qu’il assène le coup fatal à ses proies.

Les menaces des précédents jeux Dark Pictures étaient psychologiques et surnaturelles, mais dans The Devil In Me, la menace est bien plus terre à terre, plus familière : un simple être humain. À première vue, on pourrait croire que cela le limite, mais cet humain est fermement décidé à vous voir mourir. Il a organisé méticuleusement votre mort et il mettra son plan à exécution de la plus horrible, la plus innovante et la plus éloquente des manières.

Nous nous sommes beaucoup amusés à concevoir ces morts, à entrer dans l’esprit cruel et torturé d’un tueur obsessionnel. Nous avons essayé d’être aussi innovants et créatifs que H. H. Holmes. Nous avons hâte que les joueurs et les joueuses découvrent le jeu et arpentent les couloirs du château des meurtres moderne de Granthem Du’Met.

Avancez prudemment, regardez tout le temps derrière vous, et si vous entendez de la musique classique, commencez à vous inquiéter !

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire


    Loading More Comments

    Veuillez saisir votre date de naissance.