Détails pratiques sur Dead Space – Son gameplay horreur amélioré et enrichi

1 0
Détails pratiques sur Dead Space – Son gameplay horreur amélioré et enrichi

Isaac revient pour une toute nouvelle exploration, un gameplay en zéro-gravité amélioré, de nouvelles options d'améliorations, et bien plus encore

Isaac Clarke a dû faire preuve d’un grand courage et puiser dans ses compétences d’ingénieur pour survivre aux horreurs de l’Ishimura. L’équipe talentueuse de Motive en a profité pour montrer une approche audacieuse et une technique impressionnante pour leur remake de Dead Space, chef-d’œuvre d’horreur de science-fiction qui retrace la dangereuse mission de Clarke à bord d’un vaisseau spatial condamné. En plus d’améliorer les graphismes et les performances, Motive a décidé d’intégrer subtilement de nouveaux éléments de gameplay pour immerger davantage les joueuses et joueurs dans ce cauchemar vivant.

Même si j’ai assidûment arpenté les couloirs de l’Ishimura lors de sa sortie initiale, ma récente exploration du remake, qui comprenait les chapitres 1 à 3 dans lesquels Isaac tente de réactiver le système du tram et de réparer les moteurs du vaisseau, a été riche en découvertes inattendues. Système de gameplay reconfigurés, choix difficiles à faire, nouveaux lieux… Entrons dans les détails.

Nouvelles fonctionnalités de gameplay

Isaac est entièrement doublé : Cette fois, Isaac s’exprime. Il appelle ses coéquipiers lorsqu’ils ont des ennuis et explique ses plans pour réparer la centrifugeuse et les arrivées de carburant de l’Ishimura. L’entendre participer activement à la mission de son équipe rend l’expérience beaucoup plus authentique et cinématographique.

Immersion interconnectée : Il n’y a plus de séquence de chargement lorsqu’Isaac monte à bord du tram de l’Ishimura pour voyager rapidement entre deux destinations comme la zone de chargement ou le pôle médical. Cela fait partie de l’objectif de Motive de créer un environnement immersif et interconnecté.

Liberté en zéro-gravité : Dans le Dead Space original, les sections en zéro-gravité permettaient à Isaac de sauter de plateforme en plateforme en utilisant des bottes spéciales. Dans le remake, vous pouvez flotter à 360 ° et enfin marcher dans l’espace, libre de toute gravité. Isaac est également équipé de propulseurs, ce qui lui permet d’esquiver les nécromorphes qui lui sautent dessus.

De nouveaux moments intenses : Lors du chapitre 2, Isaac doit obtenir une habilitation de sécurité élevée à partir du RIG du capitaine mort. Le corps du capitaine est attaqué par un Contaminateur qui le fait se transformer en un nécromorphe. Dans la séquence de 2008, les joueuses et joueurs pouvaient observer cette transformation en toute sécurité derrière une vitre. Dans le remake, Isaac assiste de près à cette horrible transformation, rappelant ainsi la transformation dramatique en temps réel au début de Dead Space 2.

Disjoncteurs : De nouveaux disjoncteurs demandent à Isaac de dévier le courant de plusieurs fonctions essentielles de l’Ishimura. Lors d’un scénario, je devais réacheminer le courant vers une station de recharge et j’ai dû choisir entre couper la lumière ou la réserve d’oxygène. Des situations comme celles-ci permettent aux joueurs de choisir leurs contraintes. J’ai préféré jouer dans le noir plutôt que de risquer l’asphyxie.

Le sens du spectacle : La luminosité et les effets visuels améliorés rendent les moments dramatiques encore plus impressionnants. Plus tard dans le chapitre 3, Isaac relance la centrifugeuse de l’Ishimura. Une combinaison d’effets divers explose à l’écran, alors que l’immense machine se met en route : d’énormes pièces s’agitent, des étincelles fusent alors que le métal grince et l’énorme bras articulé projette de grandes ombres sur les lumières orange de secours. C’est un festin pour les sens et l’expérience n’en est que plus immersive.

Accent sur l’exploration Vous pouvez désormais découvrir des portes et des conteneurs verrouillés auxquels Isaac n’aura accès qu’une fois qu’il aura mis à niveau son niveau d’habilitation de sécurité. Cela incite les joueurs à revenir sur leurs pas pour récupérer des ressources et des matériaux d’amélioration. Une porte verrouillée renferme même une nouvelle quête secondaire qui en révèle davantage sur Nicole, la partenaire disparue d’Isaac.

Gestionnaire d’intensité : Mais ne baissez pas votre garde, simplement parce que vous retournez en territoire connu. Motive incite les joueurs à rester méfiants avec un gestionnaire d’intensité qui fera monter le suspens d’un cran à renforts de bruits inquiétants et de conduits qui grincent. Prenez garde aux tuyaux qui explosent et aux attaques-surprises de nécromorphes…

De nouvelles améliorations d’arme : À quoi bon chercher des ressources supplémentaires s’il n’y a nulle part où s’en servir ? Vous découvrirez un ensemble d’améliorations où dépenser vos points, dont de nouveaux objets d’amélioration pour le cutter plasma et l’arme d’assaut. On ignore encore si cela inclut de nouvelles mécaniques d’arme, ou si cela concerne simplement les statistiques de dégâts, de vitesse de rechargement, de capacités de chargeur, etc.

Le même, mais en mieux

Visuels améliorés : Le jeu entier a bénéficié d’un beau polissage visuel. De nombreux petits détails enrichissent l’ambiance du jeu, comme des particules de poussière en suspension, une brume épaisse qui recouvre le sol, des gouttes de sang qui perlent ou encore un éclairage dysfonctionnel.

Les petits détails au service de l’histoire : Au lieu de récupérer une arme, Isaac construit son cutter plasma à partir de plusieurs pièces sur un établi, ce qui rappelle son métier d’ingénieur. Quand Isaac récupère son module de stase, il récupère d’abord le membre amputé auquel il est attaché, ce qui laisse entendre que son ancien propriétaire s’est probablement fait amputer par une porte en panne à proximité. Ces petits instants d’histoire m’ont vraiment ravi.

Gameplay testé et approuvé : Le combat réunit les mêmes mécaniques satisfaisantes qu’on connaît déjà, tout en étant plus fluide. Passer de la visée verticale à la visée horizontale du cutter plasma tout en découpant des nécromorphes n’a jamais été aussi simple.

La stratégie de la stase : Le champ de ralentissement d’Isaac est un outil de contrôle de foule toujours aussi plaisant. Lors d’une rencontre, j’ai utilisé la stase pour geler un ennemi près d’une bonbonne explosive, puis j’ai attendu qu’un autre ennemi se rapproche pour tirer dessus et pulvériser les deux monstres en un seul coup.

Une amélioration personnalisée : L’établi est toujours un moyen amusant de personnaliser Isaac selon votre style de jeu, grâce aux précieux points dissimulés à travers l’Ishimura. Cette fois, j’ai investi dans des améliorations de tenue pour améliorer la zone d’effet du module de stase et pouvoir immobiliser encore plus d’ennemis à la fois. Vous pouvez également améliorer les dégâts de votre arme, la capacité de votre chargeur et votre vitesse de rechargement.

Interface futuriste : En 2008, l’interface utilisateur holographique de Dead Space était déjà en avance de son temps et aujourd’hui, elle paraît toujours aussi futuriste. Le fait de pouvoir faire apparaître le menu d’Isaac en temps réel ajoute encore plus à l’immersion et la sensation de réactivité du jeu. Le texte et les icônes du menu sont encore plus nets et détaillés en 4K.

Importance des ressources : Je connais bien le Dead Space de 2008 et j’admets avoir fait preuve d’audace pendant ma partie. J’ai rapidement vendu des munitions pour récupérer des crédits et faire de l’espace dans mon inventaire. Je m’en suis mordu les doigts dans le chapitre 2, lorsque je suis tombé à court de munitions pendant une séquence intense dans la morgue, alors qu’un Contaminateur se promenait et continuait de générer de nouveaux nécromorphes. Cette séquence m’a obligé à utiliser la stase et le corps à corps à bon escient pour survivre. J’ai finalement réussi en utilisant la stase pour ralentir l’infection du Contaminateur et éliminer la menace avant qu’elle devienne hors de contrôle. J’ai ensuite repris les bonnes habitudes de conserver mes munitions pour le reste de la partie.

Des détails des plus gore : Chaque tir des armes d’Isaac arrache de la chair, des muscles et finit par faire éclater des os. Au-delà de l’horreur provoquée par l’effet visuel, ces dégâts détaillés permettent de savoir lorsqu’on est sur le point d’arracher un membre et de tuer un nécromorphe.

Votre mission de survie à bord de l’Ishimura commencera avec la sortie de Dead Space le 27 janvier 2023 sur PS5.

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire


    Loading More Comments

    Veuillez saisir votre date de naissance.