Découvrez l’univers de Killing Floor 2 grâce à un mini film qui prend aux tripes

0 0
Découvrez l’univers de Killing Floor 2 grâce à un mini film qui prend aux tripes

Killing Floor: Uncovered révèle l'origine de l'épidémie.

Comme vous le savez, Killing Floor 2 sortira sur PS4 un peu plus tard dans l’année. Il s’agit un FPS brutal au rythme effréné centré sur la coopération, qui plonge les joueurs, équipés d’armes biologiques génétiquement modifiées et d’outils meurtriers, au cœur de combats mortels.

Suite à l’annonce du jeu lors du PlayStation Experience, les développeurs ont tenu à dévoiler un peu l’univers du jeu sous la forme d’un petit film, que vous pouvez voir ci-dessus.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de Killing Floor, tout a commencé au Royaume-Uni. Dans le premier volet, les joueurs se retrouvent plongés dans une zone touchée par une épidémie causée par des créatures génétiquement modifiées qui se sont échappées du complexe Horzine. Dans Killing Floor 2, le Royaume-Uni est entièrement contaminé, très peu s’en sont sortis vivants. Après une brève période de répit, d’autres épidémies se sont déclarées sur le continent européen, comme dans « Burning Paris », et les massacres se sont intensifiés.

16486874955_b73fbdeee3_o

Au début du projet, les développeurs ont travaillé sur le script de ce qui allait devenir Killing Floor: Uncovered, quelques années avant le début du premier jeu. En plus d’être un film d’horreur sympa, Killing Floor: Uncovered fait également quelques clins d’œil à Killing Floor 2, parfois subtils, parfois évidents. Par exemple, le laboratoire que vous voyez dans la vidéo deviendra plus tard Biotics Lab, le laboratoire high-tech que l’on peut voir dans le jeu. Quand vous aurez vu « Uncovered », vous comprendrez pourquoi Horzine devait déplacer ses locaux ailleurs.

Dans « Uncovered », il ne s’agit que d’une petite épidémie (quelques victimes seulement, toutes loin d’être innocentes). Après les événements, elle a été contenue par les services de sécurité de Horzine qui ont pris bien soin de n’en laisser aucune trace : ils ont fait disparaître les corps, acheté les survivants et effacé les preuves. On aurait pu croire que Horzine allait apprendre de ses erreurs en regardant les vidéos de surveillance et décider d’arrêter de produire de telles créatures. Mais non. Ils n’ont fait que déplacer le laboratoire et le rendre encore plus inaccessible. Ce qui finalement n’était vraiment pas une bonne idée, puisqu’ils n’avaient clairement pas pensé à empêcher les Zeds de sortir, et de mettre le Royaume-Uni sens dessus-dessous. Cela avait déclenché les événements de Killing Floor 1 : une épidémie massive que les joueurs du premier volet ont tenté de contenir, sans succès comme l’histoire nous le montrera plus tard, laissant un pays complètement dévasté.

16460878236_759921e656_o

Le fait qu’ils mettent en place plusieurs complexes en les perfectionnant à chaque fois n’a pas vraiment aidé. Dans Killing Floor 2, vous en apprendrez plus sur la création des Zeds, ou plus exactement, sur leur élevage. Ce sont, après tout, des « spécimens génétiques », pas des zombies, produits dans le but de créer des supers soldats clonés et génétiquement modifiés. Mais tout le monde les appelle les « Zeds ».

Le nouveau Biotics Lab vous montrera comment le Zed de base (le Clot) est créé, nourri et transformé. Vous en saurez également plus sur leur anatomie et sur l’expérimentation qu’ils subissent. Les spécimens les plus dangereux, ceux qui peuvent par exemple grimper aux murs ou se rendre invisible, sont créés et équipés ailleurs. Heureusement pour l’humanité, même si le clonage a plutôt mal fini, l’armement n’était pas encore allé au-delà des armes blanches, des tronçonneuses et des lance-flammes. Au moins, les joueurs n’auront pas à faire face à des Zeds équipés d’armes à feu. Enfin, disons plutôt, pas avant les Boss.

Mais tout a commencé avec la technologie que l’on aperçoit dans « Uncovered », qui consiste au clonage de spécimens simples, bien qu’assez violents et agressifs pour déchiqueter des humains. Prêtez attention aux détails dans « Uncovered », car certains font référence à Killing Floor et d’autres au futur Killing Floor 2. Comme le Clot, par exemple.

Grâce au film, les fans en apprendront donc plus sur Horzine Biotech et ses expérimentations. Ils rencontreront également les responsables d’un petit groupe d’activistes qui cherche à trouver des preuves pour faire tomber Horzine en infiltrant un des leurs dans un de ses laboratoires secrets. Comment dit-on déjà ? « L’enfer est pavé de bonnes intentions ». Un dicton on ne peut mieux adapté à la situation.

16485124231_5defa80f4a_o

Je laisse la parole à Alan Wilson, vice-président de Tripwire Interactive maintenant :

« Un grand merci au personnel de Type A/B pour nous avoir aidés à tourner ce film et au talentueux acteur et cascadeur Jackamo Harvey, notre créature vedette. Jackamo est familier des Zeds de l’univers de Killing Floor , puisqu’il a également été notre acteur mo-cap pour toutes les créatures de Killing Floor 2. Allez voir notre premier journal des développeurs à l’adresse [link: http://youtu.be/0R2GTsXUGDs] (« Les Zeds ») et vous comprendrez !

Nous espérons que vous allez aimer Killing Floor: Uncovered autant que nous et que vous aurez ainsi une idée de ce qui vous attend lors de la sortie de Killing Floor 2 sur PS4 en 2015 ! »