Vous faites vos premiers pas dans NieR ? Voici votre guide du débutant pour NieR: Automata

1 0
Vous faites vos premiers pas dans NieR ? Voici votre guide du débutant pour NieR: Automata

Découvrez l'un des univers les plus étranges du jeu vidéo à travers six étapes historiques facilement lisibles.

On n’explore pas tous les jours un monde aussi riche que celui de NieR. La sortie sur PS4 de Nier: Automata propose une pléthore de choses à découvrir, pour les nouveaux joueurs comme pour les fans de l’original.

Comme vous avez pu le lire dans nos conseils publiés hier, pas besoin d’avoir joué au titre précédent de la série pour apprécier les combats robotisés d’Automata. Mais les joueurs qui s’aventurent dans cet univers étrange et merveilleux se poseront peut-être quelques questions. Des questions du genre : « Où sont passés tous les humains ? », « pourquoi la Terre est-elle aux mains des machines ? » ou encore « qui a donné une épée à cette jeune gothique aux yeux bandés ? »

Pour y répondre, et contextualiser l’univers post-apocalyptique du jeu, vous devrez étudier l’histoire de NieR à grande échelle. Mais pour vous éviter cette peine, nous vous avons concocté des guides, de courtes nouvelles et même une pièce écrite par Yoko Taro (oui, pour de vrai) rassemblant certains des éléments les plus significatifs du jeu et menant à la scène d’ouverture d’Automata.

Mise en garde avant de commencer, ce qui suit peut divulguer des éléments importants du NieR original et de Drakengard (nous y reviendrons plus tard).

1. Au départ, NieR est l’une des fins alternatives d’une aventure tout à fait différente.

NieR: Automata

Remontons d’abord le temps jusqu’à l’année 2003 (à la fois dans l’univers de NieR et le nôtre).

Même parmi les fans de la série, peu de gens savent que le monde de NieR est issu du jeu Drakengard (sur PlayStation 2). Celui-ci propose des fins multiples et la chronologie de NieR est en réalité issue de la cinquième fin proposée.

C’est dans ce scénario que l’ennemi géant de Drakengard, la Reine monstrueuse, est téléportée vers un Tokyo moderne, où elle est rapidement éliminée par notre héros cracheur de feu. Malheureusement, cette issue n’est pas bénéfique aux humains, car la mort de la géante provoque une épidémie décimant l’humanité.

2. Cette fin alternative transporte un monstre fantastique dans un Tokyo moderne, libérant un virus tueur.

NieR: AutomataNieR: Automata

 

La maladie du « syndrome de chloration blanche », dont le foyer se trouve dans le quartier de Shinjuku, se répand avec des effets dévastateurs. La plupart des gens qui la contractent se transforment en sel, tandis que d’autres deviennent totalement fous. En 2009, le pays se transforme en zone de guerre entre les humains non infectés et une horde folle et inarrêtable appelée la « Légion ».

Le gouvernement japonais étant incapable de contenir la maladie, l’épidémie se transforme en pandémie. Dans l’incapacité de trouver un remède, les scientifiques conçoivent une solution de contournement ambitieuse.

3. On construit des androïdes pour surveiller la production de nouveaux corps humains destinés aux individus infectés

NieR: Automata

Le projet Gestalt voit le jour : les âmes humaines seront transférées hors de leurs corps infectés pour intégrer un clone sain. Ce procédé demandant de toute évidence un certain temps de perfectionnement, le développement commence sur des IA androïdes qui supervisent les opérations.

Des siècles s’écoulent avant que la maladie ne commence à disparaître. On fabrique avec succès des clones humains appelés « Réplicants », mais contre toute attente (et malheureusement pour leurs originaux), ils développent une conscience propre.

4. Les événements de NieR interviennent des millénaires plus tard, vouant l’humanité à l’extinction

NieR: Automata

Le monde est maintenant entièrement peuplé de ces doubles mécaniques, tous dotés d’une personnalité et d’une âme, et c’est là (vers l’an 3361) que commence l’histoire de NieR.

Comme dans Drakengard, plusieurs fins sont proposées et c’est la quatrième (le scénario D) qui donne naissance à Automata. Dans celle-ci, le protagoniste empêche la réalisation du projet Gestalt et voue l’humanité à l’extinction.

NieR: AutomataNieR: Automata

 

Ceci marque le début du déclin inévitable de l’humanité, mais dans des parties du monde encore contrôlées par les IA androïdes, une poignée de Réplicants continue de survivre.

5. Huit mille ans plus tard, la Terre est envahie par des machines extraterrestres et l’humanité se défend

NieR: Automata NieR: AutomataNieR: Automata

 

Huit mille autres années plus tard, la situation ne s’est toujours pas franchement améliorée. Pour couronner le tout, la Terre est envahie par des « formes de vie mécaniques » : les derniers représentants de la race humaine pensent alors en avoir suffisamment bavé. Ils disparaissent pour se mettre en sécurité sur la lune, d’où ils envoient des équipes d’androïdes de combat pour contrer l’invasion.

6. Vous faites partie de ces équipes d’androïdes venues combattre l’envahisseur, et c’est là que NieR: Automata prend le relais

NieR: Automata

Ce qui nous amène au temps présent, l’année 11 941. L’une de ces équipes d’androïdes (désignées par le sigle « YoRHa ») est envoyée sur Terre. En son sein se trouvent les deux protagonistes de NieR: Automata : l’unité 2 Type B et l’unité 9 Type S (affectueusement surnommés 2B et 9S.) Nous les rejoignons pendant le trajet vers leur dernier objectif : butter les « formes de vie mécaniques » et reprendre la planète.

Et voilà ! La visite du monde de NieR: Automata est terminée. Pour la suite de l’histoire… il faudra acheter le jeu.

(Oh, et pour répondre à votre question : le « bandeau » est en quelque sorte un conseiller technique. Quant à la petite robe noire, eh bien, faites-vous votre propre idée.)
.

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire

  • V-Phantomhive

    Un grand merci pour cette contextualisation, Clara. C’est pile ce que je cherchais.