PlayStation Blog en français

Street of Rage : comment les personnages emblématiques ont été repensés pour le nouvel opus sur PS4

0 0
Street of Rage : comment les personnages emblématiques ont été repensés pour le nouvel opus sur PS4

À l'occasion de la sortie prochaine du quatrième opus du beat them up en side-scrolling, le directeur artistique du jeu nous révèle comment le studio a repensé Blaze Fielding et Adam Hunter

Streets of Rage 4 on PS4

Bonjour à vous, lecteurs et lectrices du PlayStation Blog ! Je suis Ben Fiquet, PDG de Lizardcube et directeur artistique de Streets of Rage 4. Ce fut un long projet, mais le grand moment arrive enfin : Streets of Rage 4 sort dans une semaine ! Chez Lizardcube, Dotemu et Guard Crush Games, nous avons tous hâte que vous puissiez jouer et essayer les différents modes de jeu et contenus que nous avons créés pour renouveler cette série.

Dans cet article, j’aimerais vous raconter comment nous avons retravaillé Blaze et Adam, deux des personnages les plus emblématiques de la franchise.

Blaze

Dans Street of Rage 4, vous avez le choix entre 17 personnages : 12 personnages rétro dans toute leur splendeur en pixel art, ainsi que 5 héros en HD et dessinés à la main. Blaze Fielding est jouable depuis le début de la série, mais son apparence a beaucoup changé d’un jeu à l’autre. Pour nous, c’était une évidence qu’elle soit dans Street of Rage 4, mais la question était plutôt : quelle apparence lui donner pour les joueurs de 2020 ?

Streets of Rage 4 on PS4

J’ai décidé de commencer par ce dont les fans se souvenaient le mieux : ses sprites du tout premier jeu. Elle est facilement reconnaissable par la couleur rouge qu’elle arbore avec sa mini-jupe et son haut moulant. C’était important de garder ces aspects de son apparence, car non seulement ils représentent l’héroïne elle-même, mais ils rappellent également de bons souvenirs à plein de joueurs du monde entier.

J’ai donc explorer plusieurs pistes pour tenter de bien « saisir » le personnage. Selon moi, c’est une femme forte et indépendante, une policière et danseuse professionnelle qui n’a pas peur de faire le ménage dans les rues en portant une jupe.

J’aimais bien sa veste dans le premier jeu ; ça lui donnait un look plus urbain. J’ai donc voulu la garder, mais dans un style plus moderne.

Streets of Rage 4 on PS4

Au final, ce qui m’a mis sur la bonne voie, c’est le retour à sa pose statique, qui la fait passer à l’action et m’a permis d’apporter du rythme aux formes et aux contrastes.

Streets of Rage 4 on PS4

La sixième ci-dessus est bien, mais un peu trop agressive. Dans toutes les références que j’avais à ma disposition, je retrouvais toujours une certaine douceur dans son visage. De plus, tous les détails que j’avais ajoutés étaient trop complexes pour l’animation, ce qui est très important à prendre en compte pour la production.

Il se trouve qu’en tant qu’animateur, j’ai tendance à dessiner en gardant à l’esprit ce qui sera le mieux visuellement, une fois animé. Par exemple : sa ceinture bien détaillée bouge légèrement dès que Blaze est en mouvement.

Streets of Rage 4 on PS4

Cela nous amène à l’animation, qui est très importante pour moi, et qui constitue l’un des points forts de Lizardcube.

Streets of Rage 4 on PS4Streets of Rage 4 on PS4

 

En raison des limitations techniques de l’époque, les sprites des premiers jeux n’avaient pas beaucoup d’images. Pour moderniser le jeu, je voulais autant de fluidité et d’impact que possible. Ce n’était pas chose aisée d’un point de vue production, étant donné que chaque personnage jouable de Street of Rage 4 a environ 1 000 images. Il faut également compter les différents ennemis, avec environ 300 à 400 images chacun. Tout est dessiné à la main, image par image, dans Photoshop.

Streets of Rage 4 on PS4

Pour les coups spéciaux, j’ai ajouté plus d’effets visuels pour renforcer l’impact. Ainsi, l’accent est mis sur cette action en particulier et la réaliser donne plus de plaisir au joueur. C’est également un développement du personnage : le style de Blaze est plus fluide et ses effets spéciaux bleus couplés à des formes de lotus et de mandalas apportent une touche spéciale à ses coups.

Streets of Rage 4 on PS4

Adam

Streets of Rage 4 on PS4

J’ai suivi la même démarche pour Adam. Cela dit, il n’était jouable que dans le premier jeu. J’avais donc beaucoup moins de ressources à ma disposition. J’ai essayé de garder ses épaulettes, mais j’ai abandonné l’idée ; elles me semblaient beaucoup trop ancrées dans les années 80. J’ai donc exploré d’autres pistes… Les lunettes lui donnaient un air plus mystérieux et me rappelaient un peu l’ancien sprite, dans lequel on remarquait à peine ses yeux.
Streets of Rage 4 on PS4

Streets of Rage 4 on PS4

Finalement, après maintes tentatives de lui faire porter un manteau de détective, le voici. Pareil, sans l’être vraiment pour autant.

Streets of Rage 4 on PS4

Streets of Rage 4 on PS4

Dans le premier Street of Rage, Adam n’avait pas beaucoup de coups. Nous avons donc dû déterminer ce qui, de notre point de vue, irait le mieux à ce personnage. L’une de particularités d’Adam est sa capacité à « dasher », et la couleur verte de ses effets spéciaux le différenciait bien des autres personnages. J’ai essayé de le rendre à la fois vif et fort, et puisqu’Axel a un dragon en tant que coup défensif, je me suis dit que le loup était une bonne idée pour Adam.

Streets of Rage 4 on PS4

Quant à son coup ultime, nous voulions une onde de choc qui partait en avant. J’ai pensé que mettre des épées qui sortent du sol était une idée plutôt novatrice, et que ça ferait également de lui une « épée au service de la justice ».

Streets of Rage 4 on PS4

Je vous remercie d’avoir lu cet article. J’espère que le jeu vous plaira et que les fans de longue date apprécieront le nouveau rendu de leurs personnages favoris. N’oubliez pas que vous pouvez jouer les personnages dans leur nouveau style ou bien dans leur style rétro, comme au bon vieux temps !