Plus d’informations sur le combat, les ennemis et les décors de Resident Evil Village

0 0
Plus d’informations sur le combat, les ennemis et les décors de Resident Evil Village

Une plongée plus en profondeur dans le village et le château, les ennemis qui vous y attendent et la manière dont vous les affronterez.

Nous ne sommes plus qu’à quelques semaines du retour officiel de la franchise survival horror de Capcom.  Lancé le 7 mai sur PlayStation 5 et PlayStation 4, Resident Evil Village propulsera Ethan Winters, le protagoniste de RE VII, dans un nouveau scénario horrifique. Arraché à une vie de famille heureuse par des événements indépendants de lui, cet ancien mari et père de famille se retrouve isolé dans une région éloignée d’Europe de l’Est. Ethan n’a qu’un seul but : retrouver sa fille enlevée.

S’il a laissé la chaleur et les horreurs du domaine de la famille Baker, Ethan doit faire face à de nouveaux dangers dans un village enneigé et ses alentours, qui lui réservent également de nouveaux mystères. Depuis la première annonce en juin dernier, Capcom a progressivement donné des indices sur ces mystères. Il y a quatre mois, les joueurs PlayStation ont pu découvrir un premier aperçu des décors du jeu et de ses habitants avec la démo Maiden.

La semaine dernière, Capcom a fait trois révélations. D’abord, une nouvelle conférence avec de nouvelles infos de gameplay (confirmant au passage le retour du mode bonus Mercenaires). Au cours de cette conférence, Capcom a annoncé une nouvelle démo pour les joueurs PlayStation 5 et PlayStation 4 (avec une autre démo prévue pour le 24 avril et téléchargeable dès à présent). Enfin, nous avons eu la chance de découvrir plus amplement le gameplay sur PlayStation 5 à partir d’une vidéo tirée des premières heures du jeu. On découvre les mécaniques à la première personne mises en place par le jeu, avec des nouveautés, mais aussi des fonctionnements familiers. Comment l’exploration se déroule-t-elle ? Quelles sont les menaces que vous affronterez ? Et quels sont les liens politiques entre les puissances qui règnent sur la région ?

Voici ce que nous avons trouvé :

Restez en bonne santé et sauvegardez

Deux piliers de la franchise sont à nouveau adaptés pour ce nouvel opus. Votre jauge de santé sera de nouveau située en bas à gauche de votre écran lorsqu’elle est affectée (en bien ou en mal), et sera visible depuis le menu des armes (comme dans Resident Evil 4, avec un inventaire reprenant la forme d’une valise). Village préfère l’encre aux sauvegardes analogues. Le magnétophone de RE VII disparaît et la célèbre machine à écrire est de retour. Pas besoin de rouleaux d’encre cependant : sauvegardez à votre guise.

Carnet de dessin

Ethan Winters a de grandes poches. Les informations sur Resident Evil Village sont contenues dans des cartes et des documents que vous garderez sur vous. Ethan tient également un journal personnel (contenant des dessins !) qui vous permettra d’étudier votre progression. Il vous sert de résumé et de guide pour vos prochains objectifs lorsque vous reprenez le jeu en main.

À noter : votre carte est scindée en trois onglets. La première vous dévoile les zones extérieures, la troisième cartographie les bâtiments. La seconde, celle du milieu, est utile pour les zones souterraines.

Une menace grandissante

Comparer les découvertes d’Ethan avec une lettre découverte dans l’une des maisons abandonnées du village vous permettra d’en apprendre plus sur la chronologie et le contexte du jeu. Ethan indique que l’intrigue se déroule 9 février. La lettre fait mention de bétails perdus au cours de l’hiver, bétail enlevé en grand nombre par une entité errant dans la région. La menace, quelle qu’elle soit, est déjà largement connue avant l’arrivée d’Ethan et semble décupler en fréquence et férocité.

On les appelle les Lycans

Ces bêtes sauvages aperçues au cours des dernières bandes-annonces ont un nom : les Lycans. Ces derniers représentent la grande menace mettant Ethan et d’autres personnages en péril dans la portion de la démo se déroulant au village. Capcom explique que ces créatures attaquent généralement en meute et il vaut mieux donc parvenir à les isoler pour les éliminer un à un. Si cette image est effrayante, celle de Lycans isolés sur les toits autour du village n’est pas plus rassurante. Ils grognent et bougent légèrement sur le passage d’Ethan. La tension est à son comble. Tirer, c’est l’assurance de vous faire déborder, mais vous ne savez pas lorsque ces Lycans isolés peuvent vous charger.

Et non content de mordre, déchirer et dévorer leurs proies, ces tueurs musculeux et touffus peuvent aussi porter des armes et, comme vous l’avez vu dans la scène clôturant la section du village, ils peuvent aussi monter à cheval.

Pour qui sonne le glas

De nouveaux échos de Resident Evil 4 : cette scène s’achève sur le son d’une cloche du village qui rappelle une masse de Lycans et leur chef de meute armé d’un marteau titanesque. Ils disparaissent. Capcom ne nous donne aucune information quant à cette cloche, qui l’a sonnée ou à quoi elle sert. Une chose est sûre, vos ennemis ne sont pas partis jouer au bingo…

Divers puzzles sont éparpillés à travers le jeu.

Un voyageur

Le village forme un réseau de routes étroites, de jardins et d’arrière-cours et de demeures. Certaines ont plusieurs étages et regorgent d’objets à ramasser, comme de l’argent ou des objets consommables. Autre parallèle avec Resident Evil 4 : des objets plus grands peuvent être utilisés pour bloquer portes et fenêtres. Déployées intelligemment, ces barricades pourront augmenter vos chances de survie lorsque vous êtes encerclé ou poursuivi.

On peut supposer que le village n’est qu’une escale qui vous permettra ensuite de rejoindre d’autres lieux, comme le Château Dimitrescu, un lieu dont l’exploration constitue la seconde partie de la démonstration de gameplay. Cet endroit est tout aussi riche que le village et compte ses propres dangers.

Sans surprise, l’accès à certaines zones sera bloqué jusqu’à ce que le bon objet soit en votre possession : une paire de tenailles, un tournevis, une clé ou des objets spéciaux.

Les ruines

Le village n’est pas vide. En explorant les maisons, vous découvrirez les derniers habitants, comme l’homme au fusil repéré dans les premières bandes-annonces qui donnera à Ethan sa première arme, un revolver. Vous rencontrerez aussi un père blessé et dont la fille refuse de quitter son chevet. Cela déclenchera une nouvelle mission : les escorter en lieu sûr. Cette quête vous donnera un bon aperçu des points forts de Resident Evil Village : des graphismes époustouflants du moteur graphique de RE. L’équilibre parfait entre des montées de tension et des moments d’accalmie qui finiront par vous mener au summum de l’horreur et un système de combat aussi excitant qu’angoissant.

Environnements photoréalistes

La technologie photogrammétrique de Capcom continue de contribuer à la création d’environnements détaillés et complexes. Prenons une maison dilapidée du village : vous trouverez des détritus dans la cour, un animal traînant des boîtes de conserve si réalistes que vous pourriez croire qu’elles sont réelles, des flèches plantées sur un pilier de bois pour signaler qu’un combat a eu lieu, un terrain recouvert d’une neige transpercée par des touffes d’herbes sèches. Ce calme de mort régnant sur des décors aussi détaillés confère au jeu une atmosphère sombre et envoutante.

Comme dans Resident Evil 4, gardez les yeux ouverts pour trouver des trésors cachés.

Tirez, poussez, frappez, ramassez, améliorez, recommencez

Comme lors des opus précédents, nous vous conseillons de bien viser pour économiser vos munitions et vous assurer que vos ennemis sont bien morts. Ethan peut parer avec ses bras pour réduire les dégâts subis, mais il peut aussi repousser certains ennemis, parfois même leur infliger une contre-attaque. Un style de jeu plus agressif qui peut être rentable, comme dans le mode compétitif Mercenaires. Tuer des ennemis vous permettra d’obtenir de l’argent et des objets au cours de la campagne. La gestion de vos ressources est un élément essentiel de votre périple, mais bien viser vous permettra de faciliter cette étape : votre argent (et certains objets) peut être dépensé chez le marchand local : le Duc.

Le couteau, le pistolet et le fusil à pompe ont été déployés pendant la démo de gameplay (nous avons aussi vu des mines dans l’inventaire d’Ethan, et certaines bandes-annonces nous ont montré la puissance du fusil de précision). Toutes ses armes disposent d’une vitesse de rechargement, d’une cadence de tir et de chargeurs pouvant être améliorés en versant un tribut au Duc.

Vous pouvez aussi acheter des munitions chez ce marchand, en trouver en explorant, ou combiner des matériaux pour en façonner vous-même. Tout comme dans RE4, certains trésors engrangés, comme des crânes de cristal et des pendentifs, peuvent aussi être vendus.

Le mystérieux Heisenberg… maître du magnétisme ?

Le Duc n’est pas le seul personnage intriguant que vous rencontrerez. Nous rencontrons aussi Heisenberg, un homme étrange vêtu d’un cache-poussière et de lunettes sombres que nous avons repéré dans une vidéo précédente. Il capture Ethan immédiatement. La manière dont il s’y prend est surprenante. En plus de son imposant marteau, il semble aussi pouvoir manipuler les objets autour de lui, ce qui donne un étonnant résultat. Restez sur vos gardes en affrontant Heisenberg.

Dame Dimitrescu vous observe

L’immense et terrifiante matriarche a attiré l’attention des fans, même si nous en savons encore peu sur elle. Au cours de la bande-annonce, vous avons vu la Dame observer Ethan à travers les couloirs du château, arborant une démarche lente et confiante qui n’est pas sans rappeler l’atmosphère de certains slashers. Son imposante stature et le fait qu’elle doive se baisser pour passer les portes n’est pas sans rappeler le terrible Tyrant (M. X) de RE2. Lorsqu’elle se lance à vos trousses, toutes griffes dehors, il vaut mieux fuir.

Histoire de famille

Brièvement aperçu dans la bande-annonce, et plus clairement dans la démo, est une scène qui nous présente un certain nombre de personnages clés, comme Dame Dimitrescu et Heisenberg (mentionnés plus haut). Sans jamais gâcher la surprise, il semble clair que ces personnages ont une personnalité bien distincte et des objectifs propres. Tout comme les membres de la famille Breaker de RE7, chacun de ces antagonistes semble avoir une méthode de prédilection pour nuire à Ethan et mettre un terme à son existence.

« Pourquoi est-ce que cela se reproduit ? »

Ethan Winter est protagoniste unique de la franchise Resident Evil. À la suite de son parcours et de l’affrontement l’opposant à la famille Baker dans RE7, Ethan se retrouve de nouveau piégé dans un terrible cauchemar dans RE Village. Vous ne pouvez que compatir à l’histoire de cet homme malchanceux. Contrairement aux autres protagonistes de RE, Ethan n’est pas un officier d’élite. Il ne dispose d’aucun réseau surpuissant pour l’aider. Les autres survivants, eux, pouvaient unir leurs forces et s’organiser pour affronter Umbrella, Ethan Winters est… seul. Bien sûr, Chris Redfield est de retour, mais le rôle qu’il joue au cours de l’histoire d’Ethan est flou et entaché d’une certaine agressivité. Dans l’ensemble, la situation d’Ethan vous fait vivre une certaine forme d’isolement et de désespoir, ce qui contribue à intensifier l’atmosphère horrifique de RE Village.

Capcom adopte une esthétique gothique-horreur avec des enemmis « gargouilles » qui virevoltent entre les flèches du château.

La démo de gameplay vous mène ensuite au château Dimitrescu et s’achève avec un aperçu plus détaillé des secrets de ce lieu, des rencontres avec la Dame du château et ses trois filles affamées. Nous sommes loin de la famille Baker et de leur environnement, pourtant Ethan est de nouveau à la merci d’une famille étrange entourée de monstruosités menaçantes. Ethan ne réchappera de cet enfer avec les siens qu’en restant sur ses gardes et en visant bien.

Et c’est ainsi que cela doit être.

Rejoindre la conversation

Ajouter un commentaire

Mais restez courtois(e) !

Please be kind, considerate, and constructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des commentaires (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)