Axiom Verge 2: une nouvelle formule

1 0
Axiom Verge 2: une nouvelle formule

Axiom Verge 2 propose une nouvelle mécanique d'exploration inédite pour le genre

Ce serait un lieu commun que de répéter qu’il est difficile de développer des jeux. Ce n’est évidemment pas une sinécure, et à bien des égards, il est encore plus complexe de développer un jeu entier en solo. Mais vous savez ce qui est presque impossible ? Garder la même concentration et la même passion pour un projet s’étendant sur plusieurs années.

Comme je l’ai déjà dit à de nombreuses reprises, Axiom Verge est à la fois un hobby et mon travail. C’est mon gagne-pain et ce qui m’aide à subvenir aux besoins de ma famille. Mais j’ai beaucoup de chance, car c’est aussi ce que je ferais même si je n’en avais pas fait mon métier. Pour que je puisse continuer à m’épanouir dans mon travail, je dois repousser les limites de ma créativité. J’aurais beaucoup de mal à rester passionné par le développement de jeux si je me contentais de créer de nouvelles cartes et de nouvelles armes pour proposer une suite d’Axiom Verge.

Axiom Verge 2: une nouvelle formule

J’ai donc décidé d’aller plus loin et de faire un pari ambitieux. J’ai déjà parlé de certains aléas techniques que j’ai rencontrés lors du développement d’Axiom Verge 2, en particulier la conception d’un terrain escarpé réaliste et d’ennemis intelligents, mais je n’ai encore jamais révélé la particularité la plus distinctive d’Axiom Verge 2 (qui est aussi le plus gros défi que j’ai eu à relever)… jusqu’à aujourd’hui.

Sans plus de suspense, voici la grosse annonce : Axiom Verge 2 propose deux mondes en un. Derrière la carte de l’Overworld que j’ai présentée jusqu’à présent se cache un autre monde interconnecté, situé dans une Brèche d’une dimension parallèle. Une ancienne bande-annonce contenait un indice, lorsque le drone passe à travers un curieux portail, mais j’ai gardé le secret pendant un moment.

Mais commençons par le commencement : qu’est-ce que cette Brèche ? Si vous avez joué au premier opus Axiom Verge, vous vous souvenez peut-être d’une scène cinématique contenant l’image suivante :

La Brèche, que l’on aperçoit à droite, est une région de l’espace, longtemps considérée comme infranchissable, qui protégeait les habitants de Sudra contre l’univers extérieur. [Attention, petit spoiler en approche !] Dans Axiom Verge, un être appelé Athetos a réussi à traverser la Brèche et a utilisé un Attracteur de Brèche pour piéger Sudra. Des phénomènes étranges s’en sont ensuivis.

C’est vers 2016 que j’ai décidé d’inclure la Brèche dans Axiom Verge 2 d’une façon ou d’une autre. L’idée des deux mondes a mis un certain temps à germer. Au début, j’ai envisagé de simplement superposer les deux mondes.  Après avoir essayé quelques approches, je me suis dit que le fait de considérer la Brèche comme une dimension supplémentaire pouvait donner de très nombreuses possibilités d’exploration non linéaire.

Dans Axiom Verge 2, vous pouvez entrer dans la Brèche et en sortir, afin de découvrir comment ce monde est relié à l’Overworld. Certains secrets ne pourront être débusqués que dans la Brèche, et certains lieux de l’Overworld seront uniquement accessibles par un chemin traversant la Brèche (et vice versa).

D’un simple coup d’œil, vous constaterez que le monde de la Brèche est très différent de l’Overworld :

La Brèche, d’origine extraterrestre, a plus en commun avec Sudra que la Terrre. Ses tuiles sont plus imposantes, et son style très différent. Les ennemis sont davantage biologiques que robotiques, tout en étant des extraterrestres à part entière. D’une certaine manière, nous avons deux jeux en un.

S’il est déjà difficile de créer un jeu bipartite, ce sont les interactions entre ces deux mondes qui assurent l’homogénéité de l’ensemble. S’il ne s’agissait que de deux styles artistiques distincts, avec certains environnements à l’image de la Brèche et d’autres dans le style de l’Overworld, le jeu serait plutôt monotone. Ce qui est intéressant, du moins, de mon point de vue, c’est la possibilité d’utiliser un monde pour explorer l’autre.

Pour chaque emplacement de la Brèche, il existe une zone équivalente dans l’Overworld. Les points d’entrée et de sortie et de la Brèche et de l’Overworld devaient être parfaitement en phase, afin d’éviter aux joueurs de se retrouver piégés et de leur permettre de se déplacer librement. L’élaboration du système de carte a vraiment ajouté une dimension supplémentaire à la conception du jeu.

Si je commençais à révéler davantage de détails sur les interactions entre la Brèche et l’Overworld, j’en dévoilerais trop. Pour éviter de gâcher le plaisir de la découverte des secrets d’Axiom Verge 2, je vais donc m’arrêter là. Gardez juste à l’esprit que le jeu sortira très prochainement, et que vous voguerez bientôt de dimension en dimension.

Les commentaires sont désactivés.

1 Commentaire