Publié le

Prenez un congé aussi hilarant que mérité avec Vacation Simulator, sur PS VR le 18 juin

Et découvrez deux appareils bourrés de possibilités de gameplay émergent : le Gaufrier et le Buissonateur

Bonjour, explorateurs de la VR ! Je suis Chris, et je dessine, programme, et design des trucs pour Owlchemy Labs. Nous comptons les jours jusqu’à la sortie de Vacation Simulator sur PlayStation VR et je vous écrit ce papier pour partager avec vous ce que je trouve le plus excitant dans ce projet : le gameplay émergent !

Le gameplay émergent, c’est quand des mécaniques de jeu se combinent de façon complémentaire, pour offrir le plus souvent une expérience de jeu nouvelle, bien supérieure à la somme de ses parties.

Construire un jeu de cette façon est génial, parce que ça permet aux joueurs de se créer des moments de jeu uniques et mémorables, en plus d’ajouter une profondeur spéciale.

Nous avons expérimenté avec ces concepts dans nos titres précédents, en facilitant le chaos grâce à tout un tas d’objets physiques avec lesquels il était possible de jouer dans Job Simulator et Rick and Morty: Virtual Rick-ality. (Saviez-vous qu’il existe plus de 30 000 combinaisons primaires possibles dans notre Combinateur ?)

Dans Vacation Simulator, nous sommes allés encore plus loin et nous avons rempli notre monde ouvert de tonnes et de tonnes d’objets interactifs et de systèmes connectés pour encourager le gameplay émergent.

Vous découvrirez toutes ces mécaniques de jeu aussi surprenantes que délicieuses au moment de jouer au jeu cet été, mais j’ai l’honneur et l’avantage de pouvoir partager avec vous deux exemples tirés de notre destination Vacation Forest.

Tout d’abord, intéressons-nous au Gaufrier, qui vous permet de transformer n’importe quel objet du jeu en une délicieuse gaufre :

Les gaufres que vous faites à l’aide de cette machine ne servent pas qu’à vous remplir l’estomac. Vous pouvez les empiler pour en faire des sandwiches, les donner à manger à des poissons pour changer leur couleur, ou même les donner à des Bots affamés.

Nous nous sommes assurés que les gaufres s’intégraient sans soucis avec les autres systèmes du jeu pour que vous puissiez faire l’expérience de ces moments magiques où… “eh, mais ça marche !” Peut-être que vous avez besoin d’un poisson rose mais que vous n’arrivez pas à trouver de nourriture rose dans les environs… et là, vous remarquez cette statue de flamant rose dans le jardin. Avec un peu de créativité, vous pouvez utiliser le Gaufrier pour transformer cette statue indigeste en une délicieuse gaufre rose et… tadam ! Un poisson rose !

Il est important pour nous d’encourager ce genre d’exploration, pour faire de notre monde un endroit où vous voudrez revenir, encore et encore, pour vous amuser toujours plus.

Les systèmes inter-connectés vous aident également à raconter votre propre histoire, de vos vacances, dans notre jeu.

Êtes-vous le genre d’individu qui veut créer le petit déjeuner authentique parfait, ou bien préférez-vous une gaufre fabriquée à partir de branches qui flottaient dans la rivière ? Qu’il s’agisse d’une gaufre de papillon couverte de confiture et de miel ou assaisonnée de cacahuètes et d’une pointe de liquide réfrigérant, le gaufrier rend possibles vos rêves les plus fous et donne à tous les joueurs une expérience de jeu unique.

Ensuite, nous avons le Buissonateur, une machine qui vous permet de transformer n’importe quel objet dans le jeu en un buisson pour votre jardin :

En comparaison, transformer les choses en gaufres était facile : les objets sont aplatis, deviennent consommables, et perdent tous leurs attributs – sauf la couleur. L’élaboration du Buissonateur a mené tellement de questions difficiles à résoudre que l’objet a failli ne pas voir le jour – le projet manquant plusieurs fois de finir à la poubelle ! Que se passe-t-il si vous buissonez un objet comestible ? Un arrosoir ? Un chapeau que vous pouvez porter ? Au final, nous avons décidé d’y aller franco et d’accueillir à bras ouverts le chaos au lieu d’essayer de la jouer tranquille, et nous sommes ravis du résultat.

Le truc avec cette fonctionnalité c’était qu’il fallait atteindre un certain standard. Est-ce que vous vous attendriez à ce que de la nourriture soit mangeable, qu’un chapeau puisse être porté, et qu’un mug puisse encore contenir du liquide après avoir été buisssoné ? Mais évidemment !

Du coup, il a fallu qu’on s’arrange pour que ça marche. Les expériences en VR sont uniques et puissantes — vous ne vous contentez pas d’appuyer sur des boutons en regardant vaguement un écran, vous faites partie du monde et vous utilisez vos propres mains pour manipuler des objets. C’est ce rend les choses tellement décevantes quand ça ne se passe pas comme vous l’aviez prévu. Nous nous sommes arrangés pour rendre possibles un maximum de trucs que vous pourriez prévoir, et lorsqu’on a pas réussi, nous avons ressorti de notre manche la meilleure et la plus anciennes de nos techniques chez Owlchemy : les blagues !

Il ne s’agit là que de deux exemples de systèmes émergents, mais vous pouvez déjà vous figurer un monde rempli de chapeaux buissonés sur lesquels poussent des fleurs violettes qui sont gaufrées pour nourrir des bots exigeants, des poissons affamés, ou même votre propre avatar.

Il y a beaucoup de chaos inter-connecté qu’il vous reste encore à découvrir, et j’espère que vous testerez le jeu et explorerez le reste de Vacation Island cet été.

Marquez vos calendriers d’une croix blanche, car Vacation Simulator arrive sur PlayStation VR le 18 juin !

0 commentaires
0 réponses de l'auteur

Vous ne pourrez plus ajouter de commentaires à un message 30 jours après sa publication.

Historique des modifications