PlayStation Blog en français

Beyond Blue se sert de véritables connaissances scientifiques pour explorer les océans comme jamais auparavant

0 0
Beyond Blue se sert de véritables connaissances scientifiques pour explorer les océans comme jamais auparavant

Un jeu au développement incluant une exploration des thèmes critiques qui affectent le cœur bleu de notre planète.

Note de la rédaction : Cet article est le second d’une série d’histoires qui explorent la manière dont les jeux vidéos peuvent traiter de différents sujets. Lisez la première histoire ici, elle parle de la création des liens entre les individus à partir du jeu Afterparty de Night School Studio.

L’océan est grand !

En 2014, nous avons créé un jeu titré Never Alone (Kisima Ingitchuna) où les Iñupiats mettaient en lumière l’une de leurs plus vieilles histoires. Nous avons eu la chance de voir notre projet couronné de succès et d’avoir réussi à attirer l’attention des BBC Studios. Ils nous ont contactés peu de temps après le lancement de Never Alone pour voir si nous étions intéressés par un projet inspiré par leu jeu Blue Planet II et nous étions ravis d’accepter ! Mais une question s’est posée à nous : à quoi pourrait bien ressembler un tel jeu (et comment mettre à profit les milliers d’heures d’images fournies à cet effet) ?

En 2014, nous avons créé un jeu titré Never Alone (Kisima Ingitchuna) où les Iñupiats mettaient en lumière l’une de leurs plus vieilles histoires. Nous avons eu la chance de voir notre projet couronné de succès et d’avoir réussi à attirer l’attention des BBC Studios. Ils nous ont contactés peu de temps après le lancement de Never Alone pour voir si nous étions intéressés par un projet inspiré par leu jeu Blue Planet II et nous étions ravis d’accepter ! Mais une question s’est posée à nous : à quoi pourrait bien ressembler un tel jeu (et comment mettre à profit les milliers d’heures d’images fournies à cet effet) ?

Au bout du compte, soit d’un cycle de développement étalé sur plusieurs années, nous pensons que nous avons réussi à répondre à cette question. Au début du projet, il nous est apparu comme clair que nous avions besoin de recourir à des experts, des scientifiques qui avaient vécu, respiré (avec un tuba) et aimé l’océan autant que nous.

S’assurer que nous faisons bonne route

En couplant ces éléments, nous avons pu faire en sorte que Beyond Blue vous fasse profiter de ce que nous appelons fièrement les Visions océaniques. Il s’agit de seize mini-documentaires originaux qui parlent des thèmes abordés dans le jeu. Les joueurs pourront incarner Mirai, une chercheuse et une exploratrice de l’océan qui souhaite à développer et partager ses connaissances sur l’océan. Par ailleurs, c’est pour nous un excellent moyen de pouvoir intégrer le point de vue de vrais scientifiques au cours du jeu.

La passion et l’amour que ces experts portent à leur domaine d’étude sont contagieux et permettent de donner de la substance à notre projet. Que fait un scientifique qui passe plus de trois heures à voyager au fond de l’océan ? Apparemment, il écoute du Miles Davis, alors nous avons conçu une bande-son qui reflète la nature internationale de ces expéditions. Quels sont les défis auxquels sont confrontés les océans aujourd’hui ? Voyons comment les joueurs navigueront sur ces eaux troubles.

Pendant la majorité de la phase de développement, la scientifique à nos côtés était présente tous les jours. Elle a participé à nos réunions, a collaboré avec les artistes et les équipes d’animation pour s’assurer que les créatures que rencontreraient les joueurs soient réalistes. Elle nous guidait également sur les faits scientifiques qui conféreraient une authenticité à notre projet.

Aider la planète à guérir

Les océans sur Terre sont formidables par nature et ils ont besoin de notre aide. Dans les profondeurs des océans, les scientifiques trouvent des sacs plastiques et des ballons, des créatures qui ont du mal à se nourrir alors qu’elles suivent les mêmes flux migratoires et nous découvrons encore toutes les influences des océans sur le fonctionnement de l’environnement terrien.

Chez E-Line, nous voulions nous assurer que nous parlions des nombreux défis qui affectent notre planète aujourd’hui, mais nous voulions le faire de façon à inspirer l’espoir chez nos joueurs. Les thèmes du jeu sont bien réels et c’est aussi le cas des ressources que le jeu partage pour celles et ceux qui souhaitent s’impliquer dans ces problématiques. Nous voulons inspirer les joueurs à s’engager vers des initiatives similaires à la World Oceans Week (la semaine mondiale des océans) où des experts parlent des défis auxquels nos océans font face, mais aussi des découvertes incroyables réalisées à chaque expédition. Nous ne voulons pas seulement que les joueurs  pensent à leur impact sur la planète, mais nous souhaitons aussi leur prodiguer des moments de bien-être tandis qu’ils explorent un monde que peu de gens peuvent vivre (et d’écouter du Miles Davis au passage).

Rejoindre la conversation

Ajouter un commentaire

Mais restez courtois(e) !

Veuillez être aimable, bienveillant et constructif. Pour d'autres sujets, rendez-vous sur nos forums.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Politique des commentaires (s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)